Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

‘Sauvons le Corps du Christ’ interpelle les autorités sur la situation des églises

Views: 73

Depuis 2013, l’Etat togolais a suspendu l’octroi de récépissé aux organisations religieuses. Une situation qui n’est plus du goût de certains hommes de Dieu. Ce problème vient s’ajouter à la « corruption du clergé » de plusieurs dénominations. La pandémie du coronavirus a causé d’énormes soucis et beaucoup églises sont en difficultés. C’est pour faire face à ces situations qu’un mouvement chrétien a été lancé mardi à Lomé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le mouvement Sauvons le Corps du Christ (SL2C) lancé mardi à Lomé se veut une convergence des forces vives de l’Eglise, composé de pasteurs, de chrétiens, d’organismes et associations chrétiens. Il ambitionne de défendre les droits fondamentaux inhérents à la nature de l’homme et faisant partie de ses plus hautes aspirations qu’est la liberté de religion et de culte.

{loadmoduleid 210}

Le Mouvement SL2C luttera pour l’élaboration d’un cadre légal et juridique devant héberger, encadrer l’exercice de ces libertés en vue de la constitution et des règlementations qui en découlent.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« L’église est maintenue dans l’illégalité. Cela fait presque 8 ans que l’octroi des récépissés aux confessions religieuses notamment chrétiennes a été suspendu au Togo. Nous voulons inviter le gouvernement à discuter de cette question avec les acteurs chrétiens pour trouver une solution à cette situation. Accompagner et encadrer les églises est mieux que de les maintenir dans l’illégalité », a exhorté l’apôtre Marcel Kokou Agbogan, le Coordinateur de SL2C. 

Le mouvement s’engage pour l’épanouissement du Corps de Christ dans tous ses aspects et dans toutes ses diversités sans tenir compte de l’origine et de l’appartenance sociale. SL2C organisera ou soutiendra des actions d’assistance, de formation et de prière.

Les conséquences de la pandémie du coronavirus n’ont pas épargné les églises. Fermées depuis le 20 mars, la majorité des églises ne sont pas encore rouvertes. Quelques-unes ayant été retenues dans le cadre de la mesure de la réouverture partielle ont repris leurs activités.

« Sincèrement, le gouvernement doit examiner la question pour que dans les jours à venir une réelle solution soit trouvée pour le corps du Christ dans son ensemble. La fermeture des lieux de cultes a négativement marqué la vie de l’Eglise sur tous les plans à savoir spirituel, moral et socio-économique », a martelé l’apôtre Agbogan.

L’organisation s’engage à collaborer avec les associations existantes sur le terrain. Dans ce sens, les responsables du mouvement SL2C invitent tous les hommes de Dieu à se joindre à la cause qu’ils défendent pour que « Christ puisse triompher au Togo », au travers de leurs actions.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Majesté Ihou Wateba a rejeté lundi la responsabilité de la nouvelle fermeture des lieux de cultes sur les leaders religieux. Une sortie faite alors...

Société

La fermeture des lieux de culte décidée par le gouvernement togolais est effective depuis vendredi 10 septembre. Suite à cette décision, certaines églises ont...

Société

L’archidiocèse de Lomé de l’église catholique du Togo maintient pour l’heure ses célébrations eucharistiques prévues pour cette fin de semaine. Le diocèse a obtenu...

Société

Le gouvernement togolais remet les mesures « drastiques » en lien avec la Covid19. Jeudi, il a décidé de refermer tous les lieux de culte et...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P