Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

PPI contre une décision ‘discriminatoire’ de Kokoroko

Rich results on Google's SERP when searching for 'PPI'
Illustration
Views: 1413

Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) est contre une nouvelle décision du ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat. Le 26 août dernier, Prof Dodzi Kokoroko a appelé les acteurs du système éducatif à mettre en place des commissions d’étude pour définir les conditions d’éligibilité relatives à l’inscription des élèves dans les établissements publics. Ce parti pointe une décision à visée « discriminatoire » et interpelle la présidente de l’Assemblée Nationale et la cheffe du gouvernement. 

C’est suite à l’annonce des mesures sociales prises le 21 Août passé par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre le covid19 que M. Kokoroko a fait sa sortie. Le gouvernement avait décidé de la gratuité de l’école avec la suppression des frais d’inscription et de scolarité pour les collèges et lycées publics.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le PPI a pris acte de ces mesures sociales et a salué ce geste du gouvernement à travers un communiqué de presse rendu public le 22 Août 2021. Il a en ce sens fait des propositions pouvant aider le peuple Togolais dans ce tournant difficile lié à la pandémie de COVID-19.

Dans le même dynamisme, le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat a appelé à la mise en place des commissions d’étude. Ceci, pour définir entre autres les conditions d’éligibilité.

Selon le PPI, cette sortie du Prof Dodzi Kokoroko ne répond pas aux attentes du communiqué du gouvernement. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

PPI interpelle Tsegan et Tomegah-Dogbe

Il a donc saisi par courriers Yawa Tségan et Victoire Tomegah-Dogbé, respectivement présidente de l’assemblée nationale et la cheffe du gouvernement à y intervenir.

« Nous avons constaté avec beaucoup d’amertume que les directives de cette note de service contredisent l’intention et l’esprit liés au communiqué du gouvernement. C’est pourquoi nous avons saisi par des courriers en date du 08 Septembre 2021, la présidente de l’assemblée nationale et la première ministre. Nous souhaitons qu’elle prennent des dispositions pour que ces mesures soient applicables sans aucune forme de discrimination », ont indiqué Zato Kadanbaya et sa formation politique.

Par ailleurs, le PPI espère que ces courriers vont créer des réactions positives pour le bonheur des enfants togolais et pour une vie équitable pour tous.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour rappel, le Parti du peuple d’intégrité adopte une politique mettant le citoyen au centre. Ses leaders estiment qu’il reste une force de proposition sur qui le peuple togolais peut compter pour une double alternance. Notamment l’alternance politique et celle des conditions de vie des togolais pour une vie meilleure et équitable pour tous.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Nous l’écrivons le samedi dernier. Le surveillant du CEG Bafilo-Ville s’est rendu coupable des faits de viol sur une élève de 14 ans, en...

Education

En dehors des grossesses précoces, l’école togolaise est confrontée à un phénomène de viol des élèves filles par certains enseignants véreux. Un surveillant, coutumier...

Education

La Fédération des syndicats de l’éducation nationale (FESEN) annonce une nouvelle grève dans les écoles togolaises. L’organisation syndicale exige que les décisions du ministre...

Politique

Gilbert Bawara a passé en revue samedi quatre importants sujets touchant à l’administration togolaise. Le ministre de la fonction publique a donné des assurances...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P