Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

NADDAF mobilise les différents acteurs contre l’érosion côtière

Views: 76

Nouvelles Alternatives pour le Développement Durable en Afrique (NADDAF) joue sa part dans la recherche de solutions à l’érosion côtière au Togo. Jeudi, elle a organisé à Lomé une session de renforcement des capacités des acteurs étatiques et non-étatiques. Les causes et les conséquences du phénomène ont été évoquées et des approches de solutions ont été proposées.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par l’Union Européenne. Le projet vise à associer des volontaires de l’aide de l’Union Européenne de dans la recherche de solutions au problème de l’érosion sur les côtes des pays tels que le Sénégal, la Guinée et le Togo.

{loadmoduleid 210}

Les échanges ont porté entre autres sur : la communication « l’érosion côtière au Togo : action humaine ou changement climatique ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

« La rencontre de ce jour vise à échanger sur les causes et les conséquences de la problématique de l’érosion côtière au Togo et proposer des solutions pour son éradication. Il y aura ensuite des séances de sensibilisation des communautés victimes de l’érosion côtière, d’identification des victimes les plus vulnérables et des actions de plaidoyers auprès des autorités publiques pour une meilleure prise en charge des victimes », a laissé entendre Frédérique Pradignac, volontaire de l’aide de l’Union Européenne sur le projet Avenir-NADDAF.

Kouami Adjaho, chercheur en gestion de l’environnement et des risques côtiers au département de géographie à l’Université de Lomé explique que l’érosion côtière sur la côte togolaise est due à la réalisation du barrage d’Akosombo et de la jetée principale du port autonome de Lomé.

Selon lui, des projets sont en vue pour lutter contre le phénomène qui occasionne beaucoup de dégâts.

« Le Chef de l’Etat s’en est plaint à la conférence sur le climat à Paris. Ce qui a suscité un émoi international conduisant à la mise du projet WACA qui veut fédérer les efforts des différents pays côtiers dans le Golfe de Guinée notamment le Bénin, le Ghana et le Togo pour la lutte contre le phénomène. Les populations qui subissent les effets de l’érosion côtière attendent impatiemment le démarrage de ce projet », a-t-il indiqué.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Le ministère de l’environnement et des ressources forestières entre de plain-pied dans le projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest...

Société

La population vivant sur les côtes dans la Commune de Baguida subit depuis plusieurs années les affres de l’érosion côtière. Les femmes des localités...

Sticky Post

Dans sa relance de l’économie nationale, le Togo a élaboré en 2009, le Programme de réhabilitation de la route Lomé-Cotonou, de facilitation des transports...

Société

La nouvelle conférence du Club Diplomatique de Lomé (CDL) s’est tenu vendredi. Axée sur le thème « Les côtes et les océans du futur...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P