Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Le Togo engagé pour la mise en œuvre du Traité sur le Commerce des Armes

Views: 22

Malgré l’adoption en 2013 du Traité sur le Commerce des Armes, des armes sont toujours utilisées par les Africains pour tuer d’autres africains. Et pourtant le continent ne dispose pas de beaucoup de capacités pour en fabriquer. La situation engendre des conflits et des menaces terroristes sans cesse grandissants. Elle préoccupe le Secrétariat du TCA qui a ouvert lundi à Lomé et ce pour trois jours, une session de renforcement des capacités des acteurs africains sur la mise en œuvre du Traité sur le Commerce des Armes (TCA).

Advertisement. Scroll to continue reading.

C’est le ministre togolais des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, le Prof. Robert Dussey qui a lancé les travaux de cette session,  qui ambitionne donner  aux Etats les moyens de relever les défis auxquels ils font face pour traduire dans les faits les engagements auxquels ils ont souscrit.

C’était en présence de son collègue en charge de la sécurité, le Colonel Damehame Yark, le Chef du Secrétariat du TCA, Dumisani Dladla, l’Ambassadeur, Représentant permanent du Togo à Genève, Yackoley Johnson et le Représentant permanent de l’Union Africaine à Genève, Jean Marie Ehouzou.

La rencontre de Lomé réunit les experts venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Madagascar, du Mali, du Niger, de la République centrafricaine, du Sénégal et du Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ils vont notamment  au cours des travaux réfléchir aux impacts du TCA sur la paix, la sécurité et le développement durable et des ODD et de son agenda 2030.

{loadmoduleid 210}

Pour Robert Dussey, le Togo en abritant cet atelier de renforcement de capacités, réitère son entière disponibilité à œuvrer aux côtés de la communauté des Etats et du Secrétariat du TCA pour la mise en œuvre effective du Traité. Occasion pour le diplomate togolais d’exhorter tous les acteurs à s’impliquer dans la régulation des armes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Le commerce des armes est trop dangereux pour être laissé aux seules mains des acteurs du secteur. Il nous interpelle tous », a-t-il indiqué.

Le Togo, parallèlement aux textes du TCA, a initié en février 2017, le projet « d’Appui au marquage, à la réhabilitation  de magasins et à la destruction des armes, munitions et autres matériels connexes au Togo ». Pour parvenir aux résultats escomptés, M. Yark sollicite l’appui du TCA.

« C’est le lieu pour moi de solliciter l’appui du Secrétariat du TCA et des autres partenaires dans la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en œuvre de ce projet dont les résultats permettront, à notre pays de faire un saut qualitatif et quantitatif dans la maitrise et le contrôle des armes à feu en circulation sur notre territoire », a souhaité le Colonel Damehame Yark.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

International

Comment incorporer les dispositions  du Traité sur le Commerce des Armes (TCA) dans les systèmes juridiques nationaux des Etats francophones d’Afrique, parties au traité ?...

Coopération

La Sous-Secrétaire Générale des Nations Unies et Haute-Représentante des Nations Unies pour les affaires de désarmement a achevé vendredi sa visite au Togo. Mais...

International

A la suite des Etats de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale, les Lomé États de l’Afrique de l’Est et de l’Afrique australe...

International

Du 18 au 29 juin 2018, les Etats se réuniront à New York pour passer en revue les progrès réalisés dans la mise en...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P