Connect with us

Hi, what are you looking for?

Economie

Le PNP prend le contrepied des arguments du gouvernement et de UNIR

Views: 39

La dernière sortie médiatique du gouvernement togolais et l’Union pour la République (UNIR) passe mal au Parti National Panafricain (PNP). L’Etat-major du parti a démonté les propos tenus par le porte-parole du gouvernement, Gilbert Bawara et ses collègues au cours de la conférence de presse du 23 octobre dernier. La formation politique de Tikpi Atchadam juge la sortie du parti au pouvoir de « ratée » et lui donne des conseils.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Il ne revient pas à la Coalition de désigner ni les représentants de l’opposition parlementaire ni ceux des partis politiques extraparlementaires ou de la société civile. Donc, l’on ne voit pas en quelle qualité et au nom de quoi, sauf l’esprit hégémonique, de mépris et d’exclusion qui anime ce regroupement, la Coalition devrait prétendre pouvoir et vouloir parler au nom de toute l’opposition », lit-on dans la déclaration ayant fait l’objet de la conférence de presse des membres du gouvernement en début de la semaine dernière.

Pour le PNP, une telle assertion de UNIR est infondée, incongrue et saugrenue. Il se réfère au relevé de conclusion de la 2e réunion du comité de suivi et conclut que le parti au pouvoir est en train de travestir le contenu du communiqué final de la rencontre du 27 juin dernier présidée par les présidents Nana Akufo-Addo et Alpha Condé.

Il ajoute que le relevé de conclusion du comité de suivi de la feuille de route de la CEDEAO s’adresse uniquement à l’UNIIR et à la coalition des 14 quand au titre des mesures d’apaisement, il a été formulé que  les deux parties prenantes se concerteront pour s’entendre sur le nombre des personnes encore détenues et sur la qualification des faits qui leur sont reprochés de manière à favoriser l’adoption des mesures additionnelles d’apaisement.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Par ailleurs le parti au cheval blanc trouve que le gouvernement togolais et sa majorité sont passés à côté de la plaque.

« Dans un débat politique pour être convaincant, on doit faire recours à des  explications étayées, de démonstrations de détaille, … On peut même se permettre des démonstrations par récurrence au sens mathématique du terme et non pas par gymnastique ou de l’acrobatie intellectuelle qui ne riment ni avec le bon sens ni avec la compréhension des choses », a-t-il rappelé à l’occasion de sa réunion hebdomadaire de ce samedi 27 octobre.

Se prononçant sur le recensement, le PNP qui a appelé ses militants à observer une journée Togo mort le premier jour de l’opération dans la zone II, affirme que le boycott a été suivi à 90%.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le Parti National Panafricain (PNP) a salué jeudi la sortie du 22 décembre dernier du Comité pour la libération de tous les prisonniers politiques...

Sticky Post

L’Union de la République (UNIR) menace de sanctionner ses élus locaux. Le parti au pouvoir déplore une certaine insubordination de ses maires qui prennent...

Sticky Post

Nicolas Lawson relève les dessous de la création d’Union pour la République (UNIR, au pouvoir). Le président national du Parti du Renouveau et de...

Sticky Post

Fambare Ouattara Natchaba n’est plus. L’ancien président de l’assemblée nationale togolaise est décédé jeudi en France à la suite d’une longue maladie. Le regretté...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P