Connect with us

Hi, what are you looking for?

Education

Le gouvernement s’engage à trouver un compromis avec les enseignants

Views: 30

Le gouvernement togolais a repris les concertations  avec les syndicats des enseignants du Togo afin de trouver des solutions idoines aux  problèmes qui sont à l’origine des grèves répétitives dans le secteur éducatif ces dernières années. Dans la perspective des discussions proprement dites, le Premier Ministre, Selom Klassou a  annoncé jeudi la prochaine mise en place d’un nouveau de cadre de dialogue.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Des échanges ont eu lieu jeudi entre le gouvernement représenté par le Premier ministre Komi Selom Klassou, Gilbert Bawara, de la fonction publique, Komi Paalamwe Tchakpele des enseignements primaire et secondaire et des différentes centrales syndicales.

Selon M. Klassou,  la rencontre du jour témoigne de la disponibilité du gouvernement à continuer par discuter avec les enseignants. Le  Chef du gouvernement qui a invité  les uns et les autres à faire économie de tout ce qui peut paralyser le bon fonctionnement du système éducatif, a levé un coin de voile sur le processus  devant aboutir au  dialogue.  

« Un  nouveau de cadre de discussions va être mis en place d’ici la semaine prochaine pour prendre en compte les problèmes qui minent le secteur de l’éducation depuis des années », a-t-il indiqué.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Du côté des fédérations des enseignants notamment à la Coordination des Syndicats de l’Education au Togo (CSET), on dit prendre acte de la nouvelle décision  mais en même temps on rappelle au camp d’en face  les diverses attentes.  

« Ce dont nous parlons c’est le statut particulier qu’on doit mettre à la  disposition des enseignants. Nous avons dans ce document certains articles  amendés qui n’ont pas été intégrés. Et surtout  la question  des primes qu’on doit exprimer en tenant compte de la disposition du statut général. Ces primes doivent être en pourcentage », a déclaré Yaovi  Atsou-Atcha, Porte-parole de la CSET.

Il souhaite que l’agenda du démarrage effectif du dialogue  soit communiqué dès cette semaine pour vite trouver une issue  favorable à la crise enseignante qui a trop duré.

Pour rappel, dans un communiqué du  04 janvier dernier, Komi Selom Klassou affirme que le gouvernement  pour montrer sa bonne foi a déjà  satisfait la plupart des revendications formulées l’année dernière par  les enseignants.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ces revendications, précisait la note, sont relatives notamment au statut particulier des enseignants, à l’intégration et aux cotisations de certains enseignants auxiliaires.   

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Education

Le ministère de l’action sociale sillonne plusieurs localités du pays. La campagne s’inscrit dans le cadre de l’opération « Rentrée scolaire solidaire ». Cette initiative vient...

Education

A quelques jours de la rentrée scolaire 2021-2022, les enseignants du Togo donnent de nouveau de la voix. En leur nom, la Fédération des...

Politique

Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) est contre une nouvelle décision du ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat. Le 26...

Education

Pour le compte de l’année scolaire 2021-2022, les frais de scolarité sont gratuits dans l’enseignement secondaire. Mais les frais parallèles restent une préoccupation pour...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P