Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Le gouvernement réitère sa volonté mais condamne des leaders de l’opposition

Views: 90

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehame a rendu compte jeudi au Conseil des ministres des manifestations publiques organisées depuis le 19 août 2017 par les partis politiques ou coalitions de partis politiques. Au-delà ce compte rendu, le gouvernement a condamné les leaders de l’opposition… mais réitère sa volonté d’apaisement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le ministre Yark, qui a annoncé au Conseil des Ministres que les manifestations organisées par UNIR se sont déroulés dans le respect de la loi et sans aucun incident,  a affirmé en outre que celles organisées par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition se sont soldées, par moment, par des débordements et des incidents notamment le 19 août, les 7 et 20 septembre et le5 octobre 2017.

Le communiqué du Conseil pointe du doigt les manifestations du jeudi 05 octobre au cours desquelles des manifestants ont érigé des barricades dans différents quartiers à Lomé et à Sokodé entravant la circulation des personnes et paralysant le trafic routier vers les pays de l’hinterland.

« De même au cours de leur marche, des manifestants se sont livrés à des actes de vandalisme et de violences sur des commerçants et leurs installations et sur de paisibles citoyens qui vaquaient librement à leurs occupations », lit-on dans la note qui fustige aussi les tentatives de délogement des enfants en vue de les forcer à se joindre à la manifestation.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le Gouvernement condamne cette attitude irresponsable et contraire à l’esprit de la loi n°2011-010 du 16 mai 2011 fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques au Togo.

Par ailleurs, l’exécutif de Faure Gnassingbé déplore que certains leaders politiques  se livrent à des incitations à la violence et à la haine en encourageant leurs militants via les réseaux sociaux à s’en prendre aux forces de l’ordre et aux autorités.

« Le gouvernement réitère sa volonté d’apaisement et de cohésion et invite la population à œuvrer pour le vivre ensemble et la paix sociale », lancent les autorités.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le préfet du Golfe s’oppose au meeting annoncé par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) pour samedi prochain. Le Commissaire principal de police Kossi...

Société

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) revient au-devant de la scène. Devenu quasi « aphone » suite aux récentes mesures restrictives édictées par le...

Politique

La loi sur les manifestations publiques, le code électoral et la loi sur la décentralisation et les libertés locales ont connu des retouches. Le...

Politique

Les manifestations publiques seront-elles plus muselées qu’elles ne le soient actuellement ? A peine les conclusions de la Concertation nationale entre les acteurs politiques (CNAP)...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P