Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Le CACIT ravive la flamme d’amour avec des avocats

Views: 18

Le Collectif des Association contre l’impunité au Togo (CACIT-Togo) travaille pour le raffermissement des relations avec  le collectif de ses avocats. Le but visé est de redéfinir de nouvelles  approches et stratégies en vue de contribuer à mieux lutter contre l’impunité et les violations des droits de l’Homme. Il est essentiellement question d’œuvrer pour que toutes plaintes pour violations des droits humains du CACIT trouvent dorénavant une issue favorable.

Advertisement. Scroll to continue reading.

En effet, le CACIT en collaboration avec Pain Pour Le Monde (PPLM) a organisé la semaine dernière  un diner-débats avec les membres du collectif des avocats.

{loadmoduleid 212}

Autour des mets, les responsables du Collectif et les avocats  ont échangé  sur le bilan de la collaboration,  défini de  bonnes pratiques, noter les  défis a relevé et envisagé  de perspectives.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans le même temps, des dossiers des victimes de violation des droits de l’Homme et de torture et autres peines ou traitements cruels et inhumains ont été exposés et débattus. De nouvelles stratégies et approches pour le renforcement de l’accompagnement des victimes ont été aussi  définies.

L’activité entre dans le cadre du programme d’assistance juridique du CACIT. Cette orientation vers l’assistance juridique aux victimes de violation des droits de l’Homme et de torture dénote du contexte du pays et de la situation des victimes qui ne bénéficient d’aucune mesure d’accompagnement des mécanismes étatiques, malgré la violation flagrante de leur droit.

C’est dans ce contexte, que le CACIT a initié en 2013, grâce à l’engagement de 4  avocats au départ, le collectif des avocats du CACIT qui compte aujourd’hui  9 avocats au plan national et 2 au plan international.

Advertisement. Scroll to continue reading.

En 2006, le CACIT a déposé 72 plaintes pour violations des droits humains en lien avec les évènements sociopolitiques de 2005 devant les juridictions nationales.

Depuis 2011,16 requêtes ont été déposées devant la Cour de justice de la CEDEAO siégeant à Abuja au Nigéria. De ces requêtes déposées devant cette Cour, 5 décisions ont été rendues dont 3 procès gagnés, un (1) procès perdu et un (1) autre dont le requérant s’est rétracté.

Il y a lieu de relever que le collectif des avocats a rencontré différents challenges, dans le cadre de l’assistance aux victimes de violations des droits de l’Homme. Au  plan national, aucune plainte n’a été instruite malgré les différentes relances aux juges d’instruction.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 220}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

La société civile prépare déjà son rapport pour le prochain passage du Togo devant les Nations Unies en matière des droits humains. Elle a...

Justice

Des acteurs du système judiciaire renforcent les capacités sur la protection des enfants en conflit avec la loi. Ils définissent également de meilleures stratégies...

Société

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) a observé samedi à Lomé la 5è édition de la Nuit des Droits de l’Homme...

Société

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) recentre le débat sur la violation des droits de l’homme au Togo en période de...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P