Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

L’ANC prend position dans le bras de fer PNP-Gouvernement

Views: 80

L’alliance nationale pour le Changement (ANC), le parti du Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre a réagi vendredi sur le bras de fer qui oppose le gouvernement au Parti national panafricain (PNP) au sujet des manifestations de samedi. Tikpi Atchadam et ses militants comptent manifester simultanément dans 5 villes du Togo mais le gouvernement leur a proposé d’autres itinéraires. L’ANC n’est pas du tout d’accord avec la position du gouvernement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans un communiqué publié dans le courant de la journée de vendredi et signé par son 1er Vice-Président, Patrick Lawson, l’ANC dit noter des menaces non voilées des autorités togolaises pesant sur le droit constitutionnel et politique de manifestation publique et pacifique.

« Ces menaces tendent à interdire la manifestation en modifiant arbitrairement les itinéraires choisis par les responsables du PNP. Ces menaces visent également l’intégrité physique des manifestants », déplore l’ANC qui appelle les autorités à s’abstenir de mesures ou actes de nature à porter atteinte au droit de manifester.

{loadmoduleid 210}

Le Parti de Jean-Pierre Fabre dit être pour le respect et la protection du droit constitutionnel de manifester et avance qu’elle-même avait été à plusieurs reprises victime de tels abus intolérables et inacceptables dans une République.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« L’ANC demande aux autorités de respecter et de protéger l’intégrité physique des manifestants dont l’action n’entrave en rien la libre circulation des personnes et des biens. L’ANC met également en garde et exhorte les autorités togolaises à tout mettre en œuvre pour éviter que le sang d’un seul togolais ne coule de nouveau sur la Terre de nos aïeux », écrit Patrick Lawson qui précise que son parti ne restera pas inactive en cas de violation du droit à manifester.

Le PNP compte manifester samedi dans les villes de Lomé, Anié, Sokodé, Bafilo et Kara pour réclamer le retour à la Constitution de 1992 et l’effectivité du droit de vote pour les togolais de la diaspora. Mais pour le gouvernement togolais, il y a volonté de bloquer le pays et que d’autres objets sous-tendent la manifestation.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Gerry Taama est très remonté contre l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Le président du Nouvel engagement togolais (NET) réagit au dernier communiqué du...

Santé

L’Assemblée nationale togolaise a adopté mardi à l’unanimité le projet de loi instituant l’assurance maladie universelle au Togo. Ce vote est l’aboutissement du processus...

Politique

Le gouvernement se lance dans la mise en œuvre du programme système d’informations des polices d’Afrique de l’Ouest (SIPAO). Deux projets de décrets ont...

Politique

Les récurrentes disputes politiques au sujet du découpage électoral pour les élections législatives vont certainement recommencer pour celles des conseillers régionaux. Samedi, l’Alliance nationale...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P