Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

L’ACAT-Togo s’attaque à la vindicte populaire, une autre peine capitale

Views: 25

L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture au Togo (ACAT Togo) n’est pas restée en marge de la 15è journée mondiale contre la peine de mort célébrée le mardi 10 octobre. A l’occasion de cette commémoration internationale, l’association a organisé une table ronde à Lomé sur le thème « la pauvreté, cause de la peine de mort et de la vindicte populaire ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

C’est Bruno Germain Haden qui a eu l’honneur d’entretenir l’assistance sur le thème du jour. Comme on pourrait si attendre, l’exercice a consisté pour le Secrétaire général d’ACAT de faire une corrélation entre la vindicte populaire et la pauvreté.

Pour le paneliste, la pauvreté est l’une des causes fondamentales de la vindicte populaire. Pour le démontrer, il indique que c’est parce que la victime de la vindicte populaire est pauvre qu’elle a dû voler par exemple pour qu’elle soit lynchée voire tuée.

La deuxième raison, avance  M. Haden est liée au manque des besoins  élémentaires.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Parfois, il y a des gens par souci d’orgueil ou par l’impact de leur  entourage peuvent s’amuser à chipper à leur voisin quelque chose d’insignifiant et ils sont  lynchés » a-t-il précisé avant d’ajouter que les raisons qui sous-tendent que la pauvreté est cause de la vindicte populaire sont au nombre de dix.

{loadmoduleid 210}

Le Secrétaire général de l’ACAT-Togo a par ailleurs mentionné que le thème du jour interpelle les Togolais à ne pas oublier le spectaculaire braquage survenu au grand marché la semaine dernière à Lomé et qui a fait au total 5 morts et 11 blessés.

« Est-ce de la légitime défense? Est-ce de la vindicte populaire ? » se demande-t-il.

Pour conclure, il a souligné que la vie est sacrée et que personne, même une décision de justice ne peut en principe avoir pour conséquence d’ôter la vie à une personne.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour rappel, le Togo a adopté en juin 2009, la loi portant abolition de la peine de mort. Le 14 septembre 2016, il a adhéré au deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort.

La loi est entrée en vigueur depuis le 14 décembre 2016 au Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Faits Divers

Par les temps qui courent, il ne fait pas bon d’être un malfrat au Togo. Un jeune l’a appris vendredi à ses dépens aux...

Société

La vindicte populaire continue au Togo. Le nombre des victimes de ces agissements immoraux et abjects est élevé chaque année. Pour le ministère des...

Société

L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) est résolue à œuvrer pour l’enracinement des droits de l’homme au Togo. Elle a...

Société

  L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture au Togo (ACAT-Togo) s’associe au Révérend Père Michael Lapsley pour la guérison des mémoires. En...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P