Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Kovié réclame le village de Gbavé et interpelle Payadowa Boukpessi

Views: 12

La chefferie de Kovié (35 Km de Lomé), a réagi mardi sur le litige qui l’oppose au canton de Badja, au sujet de la récupération du village de Gbavé par la préfecture de l’Avé, localité qui relève pourtant de son ressort territorial. Les autorités du canton de Kovié interpelle le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales et l’exhorte à revoir l’exercice de la tutelle établie le village de Gbavé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La chefferie de Kovié a demandé mardi la remise de l’arrêté de reconnaissance de la désignation du chef du village de Gbavé, Togbui Kpakpaki III. Elle exige également que les villages de Gbavé, Alagbadja, Bamé et Goka-copé soient gérés uniquement par la Commission Electorale Locale Indépendante (CELI) de Zio.

Selon  la chefferie de Kovié, « le récupérateur » de l’ex Bagbé Gare, Bogli Yao Kétékou IV a succédé à son père défunt, chef du village d’Agbalaho où il a été même intronisé selon les us et coutumes par les autorités traditionnelles de Kovié. Mais pour des motifs qui lui sont propres, Bogli Yao Kétékou IV s’est installé dans le village voisin de Gbavé précisément à l’ex Bagbé Gare où régnaient déjà les Kpakpaki.

« Face au refus de la population révoltée contre cette manœuvre illicite, le chef Kétékou IV s’est adressé à la préfecture de l’Avé pour obtenir en 2002 sa désignation, une reconnaissance de désignation coutumière sur le village de Gbavé. Ce qui a créé un litige ouvert entre lui, le chef Kpapkaki III et la population du milieu », a expliqué M. Sylvain.

La chefferie de Kovié précise que le village de Bagbé-Gare renommé Gbavé en 1979 par la population de Kovié n’a jamais été intégré au canton de Badja créé par arrêté N° 167-PR-INT du octobre 1961 et composé de Badja, Dodji, Agoudja-Badja, Dokplala et Agove-Badja-Honyibe.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

A cet effet, elle qualifie l’introduction de la remise officielle de reconnaissance par le préfet de l’Avé au chef Kétékou IV pour régner sur l’ex Bagbé Gare qui ne relève pas de son ressort territorial administratif, de « violation flagrante » de l’article 05de la loi N° 011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et à la liberté locale qui stipule : « aucune collectivité  territoriale ne peut établir ou exercer sur une autre collectivité territoriale ».

Pour la chefferie de Kovié, cette situation créée en complicité avec les cadres de l’Avé fait que dans  le cadre du recensement électoral qui se déroule actuellement, il y a deux kits biométriques  qui sont convoyés à Gbavé dont l’un par la CELI de Zio et l’autre par celle de l’Avé.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Aussi dénonce-t-elle la vente des terres appartenant aux collectivités de Kovié Gbavé par les populations de l’Avé avec la caution du préfet de l’Avé.

Avec Max D.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

La municipalité du Golfe 5 a du mal à se départir des guéguerres internes. La commune fait face depuis le début à des bisbilles...

Société

Portée à la tête de la Faîtière des Communes du Togo (FCT) par l’ensemble des 117 maires du pays, Yawa Kouigan travaille pour l’épanouissement...

Société

La 4è édition du Forum national sur la décentralisation s’est ouverte vendredi à Lomé pour deux jours. Les travaux ont été officiellement lancés par...

Politique

Des autorités locales du Bénin et du Burkina-Faso sont attendues à Lomé pour un partage d’expériences avec leurs homologues du Togo. Ce sera à...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P