Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Kondi Agba: « la limitation de mandats ne va pas gérer ce qui s’est passé »

Views: 96

L’Union pour la République (UNIR), à travers son mouvement des sages, se réjouit des recommandations formulées par les Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO. Charles Kondi Agba, délégué du parti présidentiel au dialogue intertogolais a déclaré mercredi que les propositions contenues dans la feuille de route sont celles déjà adoptées par les députés UNIR et ne devront concerner que l’avenir une fois votées.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Comme tous les Togolais, nous avons eu le souffle en attente. Voilà des Togolais qui n’arrivent pas à s’entendre. J’apprécie positivement les recommandations faites. Les chefs d’Etat ont dit la norme et s’il y a une crise ailleurs, ces décisions doivent pouvoir s’appliquer », a déclaré le sage d’UNIR mercredi sur Radio Victoire.

Pour le « Ministre avec Eyadèma », les chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) sont venus dire aux togolais la démocratie en grand D.

Le vétérinaire estime par ailleurs que les propositions qui apparaissent dans la feuille de route de la CEDEAO ont déjà été adoptées dans leur majorité aux 2/3 du parlement togolais.

« Les 62 députés de UNIR ont déjà voté des résolutions de ce genre-là. Autrement dit, à UNIR, nous étions déjà prêts et nous le sommes toujours pour mettre en application ces décisions si les 4/5 sont atteints à l’Assemblée. Dans le cas contraire, nous irons au référendum comme les Chefs d’Etat de la CEDEAO ont eu la sagesse de le proposer », a-t-il ajouté.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’ancien ministre de la santé de Faure Gnassingbé s’est également prononcé sur la possible application de la limitation du nombre de mandats présidentiels. Pour lui, cette limitation ne concernera que l’avenir.

« Lorsqu’on modifie une constitution, elle ne gère que l’avenir. Elle ne gère pas ce qu’il s’est passé. Dans aucun pays une loi n’est rétroactive. Je ne suis pas juriste mais la jurisprudence du Sénégal où la Cour constitutionnelle avait donné raison au président Abdoulaye Wade nous enseigne», a relevé Prof Kondi Agba.

Au sujet de la révision intégrale du fichier électoral, de l’assistance de la Commission de la CEDEAO dans l’organisation des élections locales, de la réforme et de la recomposition de la Cour constitutionnelle, du comité de suivi de la mise en œuvre des décisions, … le sage d’UNIR indique que son parti ne trouve aucun inconvénient.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

L’Union pour  la République (UNIR) participe depuis mercredi au 5e Forum des jeunes dirigeants Chine-Afrique. Cette rencontre qui se tient les 24 et 25...

Politique

Le parlement togolais est en deuil. La présidente de l’institution, Chantal Yawa Tsegan a annoncé le décès jeudi d’un député membre du bureau du...

Politique

Marc Bobi a de nouveaux projets de développement pour la commune d’Agoè-Nyivé 2. Brulant d’envie d’être candidat aux prochaines élections régionales, ce directeur de...

Politique

Payadowa Boukpessi réagit à la sortie de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Le ministre togolais...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P