Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Droits de l’homme: CACIT requiert un réengagement des acteurs

Views: 79

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) recentre le débat sur la violation des droits de l’homme au Togo en période de la Covid-19. Après avoir déploré la régression dans la protection des droits humains ces derniers mois au Togo, l’association a réuni jeudi à Lomé, ambassadeurs accrédités au Togo, membres du gouvernement et acteurs de la société civile autour de la problématique. La rencontre organisée à l’occasion de la Journée internationale de la Déclaration Universelle de Droits de l’Homme (DUDH) a été une occasion  pour les acteurs de se réengager.  

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

L’activité du CACIT est intitulée « Journée des droits de l’homme » avec pour thème « Les droits de l’Homme à l’épreuve de la Covid-19 ».

Elle a enregistré la présence d’une forte délégation de la Délégation de l’Union Européenne au Togo, les défenseurs des droits de l’homme, le porte-parole du gouvernement, le ministre Christian Trimua et des médias.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Elle a été meublée par 3 panels. Le premier qui porte sur « La crise de la covid-19 et le droit à l’éducation », a été animé par le Représentant de la CNDH, de Wildaf-Togo et du Directeur de publication du journal Flambeau des démocrates, Loïc Lawson.

Le 2è placé sous le thème « La crise de la covid-19 et le droit à la santé et à la protection sociale », a été présenté par le Représentant de AIMES-AFRIQUE Togo et le Directeur général de Nana Fm.

{loadmoduleid 214}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le 3è dont le thème s’intitule « Crise de la covid-19 et les droits civils et politiques », a été l’œuvre du Directeur général de Pyramide Fm, du  Représentant d’Amnesty International-Togo et du  Directeur exécutif d’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE-Togo).

La rencontre a permis de passe au peigne fin l’état des lieux de la situation des droits de l’homme au Togo.

A l’unanimité, tous ont reconnu qu’il ya une régression dans la protection des droits de l’homme ces derniers temps à cause de la Covid-19.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Nous avons tous compris  qu’il y a encore des défis à relever en matière de droits de l’homme au Togo » a indiqué le président du CACIT, Claude Amegan avant d’inviter à un nouvel engagement.

Pour sa part M. Trimua, ministre en charge des droits de l’homme a exhorté tous les acteurs à œuvrer du côté du gouvernement pour relever le défi de la protection et de la promotion des droits humains au Togo.

{loadmoduleid 220}

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

20 jeunes viennent de faire leur entrée dans le cercle brisé des écrivains au Togo. Le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT)...

Société

Sur l’initiative du Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT), la société civile togolaise a validé mercredi ses rapports alternatifs pour l’Examen Périodique...

Société

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a ouvert mardi à Lomé un atelier de validation de son rapport complémentaire au titre du...

Politique

En août 2019, soit deux ans après les manifestations populaires instiguées par Tikpi Atchadam et son Parti national panafricain (PNP), le gouvernement togolais avait...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P