Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

« Djimitri à Sévagan », un film en croisade contre les violences faites aux enfants

Views: 54

Après « Virage » son premier long métrage rédigé selon les normes internationales de la cinématographie, Alexandre Koffi Monde revient avec « Djimitri à Sévagan ». Le film du scénariste togolais qui fait suite à sa formation en écriture filmique a une durée de 115 minutes. Il  pose avec humour et émotion, le problème de la violence faite aux enfants. 62 acteurs ont joué dans le nouveau film dont le projet de réalisation a été soutenu par le Fonds d’Aide à la Culture à travers l’Association des Amis Artistes que préside Noviti Atchina surnommé « Gaglo » ou « Emouvi le costaud ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Djimitri à Sévagan », est une comédie dramatique qui met en exergue le destin d’un jeune garçon au cœur d’un tourbillon familial. Suite à la mort accidentelle de son père, Djimitri a dû quitter la capitale pour rejoindre son oncle au village de Sévagan pour y poursuivre ses études scolaires.

Maltraité à tous les coups par l’oncle, le séjour « douloureux » de Djimitri à Sévagan le hante durant toute sa vie.

Après quatre ans de calvaire  dans le village, il revient dans la capitale où il a suivi une formation professionnelle en maçonnerie-carrelage. Il sera convaincu par le Prêtre Guillaume de se réconcilier avec son oncle devenu vieux, malade et démuni et avec sa mère qui a suivi son deuxième mari dans le Kloto et qui n’est jamais revenu le chercher.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Selon l’auteur, l’histoire racontée est une expérience vécue directement et indirectement. Il s’agit en quelque sorte d’une catharsis.

« Pour avoir fait le village, le film  relate ma vie et par endroits celle d’un cousin ou cousine. C’est la juxtaposition de ces faits combinés à l’imaginaire de l’artiste qui ont donné naissance aux scénarii de ce chef-d’œuvre », a confessé Alexandre Koffi Monde.

Le film sera projeté en avant-première le 28 juillet prochain à Lomé. Sa sortie est prévue pour marquer le retour des 3A sur la télévision nationale avec ses séries et films.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Djimitri à Sévagan » a été produit avec un coût total de 10 millions de francs CFA. 7 millions sur fond propre des 3A. Les 3 millions que le  Fonds d’aide à la culture a  promis à l’association de « Gaglo » ne sont pas encore totalement rentrés. 

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Malgré les différentes actions que mène le gouvernement togolais dans le cadre de la lutte contre l’exécution des travaux pénibles des enfants, la situation...

Culture

La première édition Africaine du Mobile Film Festival, construit autour d’un concept unique de : 1 mobile, 1 minute, 1 film est lancée. Depuis...

Société

Depuis en Allemagne où il vit, le Professeur Orynoko Zinozis Gabiam apporte sa pierre à l’édifice du Togo. Le Chroniqueur qui éveille les consciences...

Société

Les députés togolais sont appelés à prendre à cœur le bien-être et l’épanouissement des enfants dans leur mission. Ils viennent de suivre une formation...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P