Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Couvre-feu: Yark félicite ses agents mais regrette les bavures

Views: 36

Le Général Damehame Yark a dressé un bilan satisfaisant du premier jour du couvre-feu observé jeudi à Lomé. Pour le ministre de la sécurité et de la protection civile, les forces de l’ordre ont dans l’ensemble fait un travail « honorable ». Au même momnet, il annonce que des enquêtes pourraient être ouvertes pour situer l’opinion sur des bavures policières commises sur certains citoyens.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Lomé, la capitale togolaise a vécu hier jeudi sa première journée de couvre-feu.  Décrétée par le Chef de l’Etat,  dans l’Etat d’urgence sanitaire dû à la pandémie au coronavirus, l’opération a été effective de 20h à 6h.

Que ce soit au carrefour GTA,  ou à Deckon, ou encore au carrefour 2 lions, la circulation était devenue vide déjà à partir de 19h 50.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Policiers, gendarmes, composant la Force Spéciale anti-Pandémie (FOSEP) étaient aux avant-postes pour le respect d’un tel décret présidentiel.

 « Les agents ont fait bien travail. Je ne dis pas qu’ils sont à 100% corrects…J’ai dit tout à l’heure que les instructions ont été données que la majorité a appliquées », a précisé le Général Yark.

Paradoxalement, des vidéos postées sur la toile ont montré des éléments de FOSEP en train de rouer de coups certains citoyens. Celle qui semble être authentique est la vidéo qui a montré une dame sortie de chez elle pour dit-elle aller chercher de quoi manger.

La citoyenne qui dit n’avoir pas été informée du couvre-feu a été sérieusement molestée par les forces de l’ordre et de sécurité. Plusieurs autres cas de bavures ont été signalés par plusieurs citoyens de la capitale. Se prononçant sur le sujet, le ministre annonce que les responsabilités seront situées.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Je regrette ce qui lui est arrivé, si vraiment cela s’est passé comme ça….Je le regrette vraiment. Après on va remonter pour voir qui a fait quoi et pourquoi », a rassuré le ministre chez nos confrères de Victoire FM avant d’ajouter: « La Force anti-pandémie n’est pas obligée d’utiliser les fouets et matraques dans la mission qui lui est assignée. Ceux qui le font sont des agents qui ne veulent pas respecter l’ordre que nous leur avons donné ».

Toujours sur le sujet, le général Yark explique que l’utilisation des fouets et des matraques sont les derniers recours de cette force spéciale anti-pandémie pour faire respecter les décisions du Chef de l’Etat.

Le Général Damehame Yark a informé que de tels dérapages de FOSEP peuvent être signalés soit sur le 111, ou le 117, ou le 172 ou encore sur le  1014, des numéros verts mis en place par le gouvernement.

{loadmoduleid 212}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le gouvernement togolais a donné mercredi son feu vert au Général Yark Damehame pour la sécurisation des sites stratégiques du Togo. Le ministre de...

Société

Au Togo, les accidents de circulation continuent de faire un ravage.  Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Gal Yark Damehane...

Tech & Web

Le gouvernement togolais a de quoi renforcer le cadre juridique des transactions électroniques et de la cybersécurité. L’assemblée nationale a voté mardi à l’unanimité...

Société

La commission nationale anti-drogue (CNAD) a incinéré lundi à Lomé des drogues dont la cocaïne et médicaments illégaux saisis. L’opération rentre dans le cadre...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P