Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

CJD et MJP appellent à une loi qui punit les organisateurs de manifestations

Views: 58

<

Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et le Mouvement des Jeunes pour la Paix (MJP) viennent d’achever  leur meeting de sensibilisation de trois jours sur la paix. Après la mini tournée qui a sillonné certaines périphéries de la capitale, ils se sont retrouvés samedi à Adéwui où ils ont entretenu la jeunesse sur la « Culture de la paix et manifestations publiques: libertés et responsabilités ». Occasion aussi pour Kovi Adanbounou et compagnie d’endosser la responsabilité des violences qu’a connues le Togo ces derniers temps à l’opposition.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Sur le terrain d’Adewui, le CJD et le MJP ont dans un premier temps rappelé les dégâts matériels et les pertes en vies  humaines  occasionnées par les manifestations qu’organise l’opposition d’ici là.

Le Collectif et le Mouvement disent continuer par enregistrer des victimes notamment de la marche de la colère du 05 octobre dernier. Ils indiquent que c’est à dessein que la coalition des 14 partis politiques organise ces manifestations violentes dans le but d’impacter négativement l’économie du Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Nous saluons à sa juste valeur, l’appel du Président de la République à l’endroit des organisateurs des manifestations violentes à assumer désormais leurs entières responsabilités devant l’histoire face aux dégâts matériels et les pertes en vies humaines qu’ils occasionnent », mentionne la déclaration liminaire ayant sanctionné le meeting.

{loadmoduleid 210}

Selon les deux organisations, le gouvernement doit réviser la loi de 2011 sur les libertés de manifestations publiques afin d’y introduire des précisions sur les conditions des manifestations, et surtout les responsabilités pénales des organisateurs devant les dégâts et les victimes qu’engendrent ces manifestations.

Le CJD et le MJP demandent en fin de compte à tous les leaders politiques de saisir l’opportunité du dialogue pour résoudre les questions légitimes des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le préfet du Golfe s’oppose au meeting annoncé par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) pour samedi prochain. Le Commissaire principal de police Kossi...

Société

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) revient au-devant de la scène. Devenu quasi « aphone » suite aux récentes mesures restrictives édictées par le...

Politique

La loi sur les manifestations publiques, le code électoral et la loi sur la décentralisation et les libertés locales ont connu des retouches. Le...

Politique

Les manifestations publiques seront-elles plus muselées qu’elles ne le soient actuellement ? A peine les conclusions de la Concertation nationale entre les acteurs politiques (CNAP)...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P