Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

CJD appelle à sanctionner les OSC qui exigent le départ de Gnassingbé

Views: 77

Le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD) et ses partenaires réunis au sein du Collectif des  Organisations de la Société Civile (OSC) pour la diplomatie non gouvernementale ont appelé mardi tous les acteurs politiques du Togo à aplanir leurs divergences et saisir l’opportunité du dialogue pour parvenir aux conclusions privilégiant l’intérêt national et préservant la paix. C’est au cours de l’atelier d’échanges et de réflexions tenu à Lomé sur le thème « résolution de la crise sociopolitique togolaise rôles et responsabilités de la société civile ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Dans la déclaration liminaire ayant fait objet de l’atelier, le CJD se réjouit de l’annonce de l’ouverture du dialogue inter togolais par les émissaires ghanéen et guinéen, grâce à la médiation conduite par les Chefs d’Etat de ces pays amis.

Le Collectif et ses partenaires dénoncent la prise de position de certaines organisations de la société civile pendant qu’ils se battent de leur côté pour contribuer à la résolution de la crise et concilier les positions discordantes.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ils s’insurgent contre le départ du Chef de l’Etat réclamé par certains acteurs de la société civile et demandent au gouvernement de prendre ses responsabilités. Pour l’association de Kovi Adanbounou, le départ de Faure Gnassingbé rendrait le Togo instable et ingouvernable.

« Nous avons pu écouter, par exemple,  certaines organisations appeler explicitement le Chef de l’Etat à démissionner et former un gouvernement d’union nationale. Cela nous pousse à demander au gouvernement de prendre ses responsabilités, soit pour clarifier leur statut, soit pour sanctionner ces organisations conformément aux lois en vigueur qui régissent le statut des OSC », indique la déclaration lue par Medissa Sama, Chargée de projet au CJD.

L’OSC souhaite également que le gouvernement prenne sur lui de rappeler à chaque fois que nécessaire les textes régissant la vie et le rôle de la société civile qui doit se démarquer clairement des positions politiques partisanes.

Elle appelle toutes les organisations de la société civile à se constituer en sentinelle du peuple afin de veiller à la préservation de la paix pour le développement harmonieux du Togo propice à l’épanouissement de tous les Togolais.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Le gouvernement togolais est en séminaire à Kara depuis vendredi. Cette rencontre, 2e de l’année 2021 a été ouverte par le chef de l’Etat,...

Société

Faure Gnassingbé a participé jeudi à Kinshasa à la première Conférence des chefs d’État et de gouvernement pour l’élimination des violences faites aux femmes...

Coopération

Faure Gnassingbé séjourne depuis mercredi à Oyo, en République du Congo. Le chef de l’Etat togolais y effectue une visite de travail de 48...

Politique

Le chef de l’Etat togolais était jeudi dans la préfecture de Kpendjal. Le déplacement fait suite à l’attaque terroriste subie par le Togo dans...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P