Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

CENI: l’UFC a accédé à la demande de Nana Akufo-Addo

Views: 5

L’Union des Forces de Changement (UFC) n’a pas attendu longtemps pour expliquer ce qui justifie le retrait de son représentant à la CENI. Quelques heures après que l’assemblée nationale a nommé  Francis Pedro Amuzun, membre de la Coalition de l’opposition en remplacement de Jean-Claude Homawoo, le parti réagit et évoque un choix qui fait suite à la demande du facilitateur ghanéen. La formation politique du fils du père de l’indépendance appelle à nouveau aux réformes politiques.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Selon Isaac Tchiakpe, le retrait du représentant de l’UFC de la CENI est une demande du facilitateur ghanéen, Nana Akufo-Addo.

« Nous avons accédé à la demande du président ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateur dans la crise togolaise qui nous exhortait à faire en sorte que notre membre se retire pour que la coalition désigne une personne à la CENI », a confessé, le Conseiller spécial du président national de l’UFC à nos confrères d’Afreepress.

Le parti qui réitérait son droit de sièger à la CENI au titre  de l’opposition en se basant sur l’article 2 du statut de l’opposition,  veut selon M. Tchiakpe contribuer à faire bouger les choses.

« M.Olynpio en toute responsabilité a accepté que ce changement se fasse puisque nous avons manifesté dès le début notre attachement au respect scrupuleux et strict des prescriptions de la feuille de route. Nous sommes satisfaits que la feuille de route soit respectée scrupuleusement et nous espérons que les réformes se feront assez vite comme prévu avant la prochaine réunion de la conférence des Chefs d’Etat le 22 décembre prochain « , a-t-il ajouté.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Par ailleurs Isaac Tchiakpe,  jusque-là confiant que son parti ne quittera  pas la CENI, a « juré » dans une émission de grande écoute d’abandonner la politique pour devenir moine si la CEDEAO demandait à l’UFC de libérer son siège.

Interpelé sur ces propos, le Conseil de Gilchrist Olympio dit qu’il ira  bel et bien au monastère parce qu’il aspire à une vie d’étude et de méditation.

Aussi s’engage-t-il à payer des billets d’avion au confrère Sas Gawou pour faire le tour du monde parce qu’il lui en avait promis.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

International

Une mission conduite par Goodluck Jonathan, Envoyé Spécial et Médiateur de la CEDEAO au Mali, a séjourné les 8 et 9 juin derniers à...

International

Réunis à Accra dimanche au sujet de la situation politique qui prévaut au Mali, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont décidé de suspendre...

International

L’Université de Lomé se positionne comme une actrice essentielle dans la promotion de la paix dans la sous-région. En prélude à son projet de...

Sticky Post

Les états généraux de l’Eco annoncé par l’économiste togolais Kako Nubukpo ont lieu du 26 au 28 mai prochains. Un programme alléchant a été...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P