Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Atakpamé: le MJS Afrique rapproche soldats et zémidjans

Views: 22

Au Togo, la rue occupe sans nul doute une part importante dans le taux de mortalité. Au 1er semestre de l’année en cours par exemple, le pays a enregistré 20627 accidents de route  dont 241 morts et 3734 blessés. Derrière ce chiffre ahurissant, on déplore souvent des conflits entre les usagers de la route et les forces de défense et de sécurité dus à la plupart du temps à la méconnaissance des infractions du code de la route. La situation préoccupe le Mouvement Africain pour la Justice et la Solidarité (MJS Afrique) qui a formé jeudi des conducteurs de taxi moto sur les infractions du code de la route et sur les premiers gestes qui sauvent en cas d’accident.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

La formation en question s’est déroulée le 10 décembre 2020 à Atakpamé à 161 Km de Lomé. Elle a réuni une vingtaine de conducteurs de taxi  motos venus de Gléi, Anié et d’Atakpamé.

L’activité s’inscrit dans le cadre du programme de renforcement de capacités du MJS Afrique visant à promouvoir la culture de la paix et de la non-violence au sein de la population togolaise.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« L’objectif de ladite formation est de permettre aux conducteurs de taxi moto d’être informés sur les infractions et les amandes pour prévenir les conflits entre eux et les Forces de Défense et de Sécurité », a détaillé Tofa Sam Amouzoun, Responsable administratif chargé des projets de MJS.

La formation a été donnée par Mouftao Assoumanou de la DSR Atakpame, assisté de l’officier de police, Haliaki en poste à Atakpamé.

{loadmoduleid 214}

M. Assoumanou a informé que du 1er janvier au 30 juin 2020, le Togo a enregistré 20627 accidents de circulation dont 241 morts et 3734 blessés. La principale cause, selon lui, reste l’excès de vite et dans une large mesure la conduite en état d’ivresse.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ainsi, a-t-il procédé au test d’alcool à certains volontaires après avoir listé les 19 infractions qui concernent les motocyclistes coupables d’un accident de circulation.

Dans le même temps, les participants ont été outillés par des agents de la Croix rouge togolaise sur les premiers soins en cas d’accident de la route. Protéger, alerter et secourir ont été les maitres mots.  Des dispositions à prendre en cas d’hémorragie, de brûlure et de facture  ont été aussi enseignées.

{loadmoduleid 220}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Faits Divers

Au Togo, les accidents de circulation se multiplient . Après celui de samedi qui a coûté la vie à une balayeuse de rue, un...

Faits Divers

Une balayeuse de rue a été fauchée samedi au carrefour GTA par un automobiliste. Le drame s’est produit suite à une panne de la...

Société

La représentation nationale autorise l’Etat togolais a ratifié la Charte africaine sur la sécurité routière adoptée le 31 janvier 2016 à Addis-Abeba. La loi...

Faits Divers

Un jeune policier togolais a perdu sa vie dans la nuit de lundi à mardi à Dapaong. Le décès est consécutif à un tragique...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P