Connect with us

Hi, what are you looking for?

Economie

Appui de la FAO contre les maladies animales au Togo

Views: 13

Une vingtaine d’acteurs de santé animale de la région des plateaux ont pris part mercredi à Atakpamé à un atelier d’information et de collecte des données axé sur le projet « Renforcement de capacité de surveillance épidémiologique du Réseau d’Epidémiosurveillance des Maladies Animales au Togo (PR-REMATO ». La rencontre est organisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) dans le cadre de la mise en œuvre du PDDAA (le PNIASA pour le Togo) en vue de rechercher de solutions aux problèmes épidémiologique.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Il est question pour l’essentiel d’animer des ateliers de concertation et d’échange avec les acteurs impliqués dans l’épidémiosurveillance animale dans chaque région.

Dr. Claude Batchassi, directeur régional de l’Agriculture de l’élevage et de l’hydraulique des Plateaux a souligné que l’épidémio et la surveillance marchent de paire et à la fois avec surveillance et vigilance. Il a invité les acteurs à participer activement aux travaux pour qu’à la sortie, qu’ils puissent atteindre les résultats escomptés.  

Pour le représentant du coordonnateur du projet, Dr. Tchirou N’raninaï, chef section production animal halieutique et de contrôle végétal, cette rencontre devra permettre d’échanger et réfléchir sur le renouveau du réseau REMATO dont la mission est de repérer et d’étouffer dans l’œuf et très rapidement des maladies animales dans au Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Le projet est financé par la FAO à plus de 306 milles dollars. Il vise à redynamiser le réseau de REMATO au Togo.

« L’atelier organisé dans les régions du Togo va nous permette de prendre contact avec les acteurs de terrain afin de leur présenter le projet, les sensibiliser sur leur implication dans la mise en œuvre du projet et recueillir des informations et données sur les principaux points critiques du fonctionnement du réseau REMATO » a-t-il indiqué Tabé Gnandi, assistant au programme de la FAO.

Avec Landrykoss

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Economie

La mise en œuvre du  projet d’appui au mécanisme incitatif de financement agricole (ProMIFA) se poursuit. Une concertation de 2 jours s’est tenue à...

Société

Le foncier est l’une des principales sources de rivalité et de conflits entre les Togolais. Plus de 80% des litiges au niveau des juridictions...

Economie

L’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture organise du 18 au 21 juillet à Atakpamé, un atelier de renforcement des capacités des femmes...

Economie

Selon le profil région de l’insécurité alimentaire en Afrique de l’ouest de la FAO de 2015 (SOFI), la CEDEAO en tant que sous-région a...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P