Connect with us

Hi, what are you looking for?

Economie

A Lomé, le GIABA annonce un réseau de lutte contre le blanchiment

Views: 31

Le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchissement d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) multiplie les actions pour appuyer les Etats de la CEDEAO dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme. C’est dans ce sens que qu’il tient à Lomé du 27 au 30 novembre prochains une réunion régionale des responsables de conformité sur les questions émergentes de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme (BC/FT). La rencontre a été ouverte par le directeur de cabinet du ministre togolais de l’économie et des finances, Kossi Tofio qui avait à ses côtés Dr Bruno Nduka, le représentant du Directeur général du GIABA.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La rencontre de Lomé réunit des directeurs en charge de la supervision,  des cadres en charge de la conformité dans les CRF, des responsables de la conformité des institutions financières et des EPNFD.

Elle s’est avérée nécessaire site aux résultats du 1er cycle d’évaluations mutuelles du GIABA qui ont révélé des insuffisances de mise en œuvre des normes de la Lutte contre le Blanchissement de Capitaux et de Financement du Terrorisme (LBC/FT) dans les institutions financières. Ces mêmes résultats ont révélé également des faiblesses dans le dispositif de régulation de la LBC/FT, une faible capacité et une absence de collaboration et de coopération efficaces entre les régulateurs et les opérateurs du secteur.

Se prononçant sur le sujet, le Directeur de cabinet du ministre togolais de l’économie a indiqué que le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme constituent une criminalité insidieuse dont la lutte nécessite un mécanisme particulier. Kossi Tofio note qu’il y a une insuffisance de collaboration entre les acteurs et une faible coordination de la lutte.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Ces manquements constituent un défi majeur pour les dispositifs de lutte mis en place dans la sous-région », a-t-il lancé.

{loadmoduleid 210}

Pour sa part, Pour Dr Bruno Nduka, directeur des programmes et projets du GIABA a annoncé qu’au-delà de l’échange de bonnes pratiques et le partage d’expériences, un réseau va émerger à la fin de la rencontre de Lomé. Celui qui représentait le Directeur général du GIABA à Lomé a indiqué que le forum consultatif GIABA/Secteur privé sera également lancé.

« Ce forum nous servira d’un cadre permanent pour en savoir davantage sur les perspectives du secteur privé face à certaines exigences de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme », a-t-il dit.

Durant les 4 jours de travaux, plusieurs thèmes seront abordés. Il s’agit notamment des normes internationales pertinentes, de l’évaluation des risques et de l’approche basée sur les risques, des défis liés aux informations et les différentes formes de coopération dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement de capitaux.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les travaux prennent fin le vendredi prochain.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Economie

Le Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchissement d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) se donne les moyens pour combler les insuffisances de ses résultats...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P