Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: les agents publics doivent se prémunir contre la corruption

Views: 36

Les autorités togolaises travaillent à enrailler les actes de corruption dans l’administration publique. Le département en charge de la fonction publique vient de finaliser un « projet de loi fixant les règles d’éthique, de déontologie et les obligations de l’administration publique et des services publics ». Le texte est soumis à validation des cadres du ministère de la Fonction publique et des membres de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA).

Advertisement. Scroll to continue reading.

La démarche du gouvernement vise à prévenir et à lutter contre la corruption dans l’administration publique, seul gage pour offrir aux citoyens et aux entreprises, des services de qualité.

Pour le Secrétaire général du ministère de la fonction publique, on entre dans la fonction publique comme on entre en religion. De ce fait, il estime que la foi de l’agent de l’État est de servir au mieux qu’il peut l’intérêt général, de protéger et de se donner en exemple d’une certaine éthique de la fonction publique.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Ce projet de loi s’inscrit dans le cadre de la réforme au niveau de l’administration publique togolaise et dans la perspective de la moralisation de la vie publique. C’est pourquoi il est impératif de renforcer le dispositif juridique en vue de prévenir et d’anticiper des comportements déviants qui emmènent les fonctionnaires à ne pas servir comme il le faut… L’ambition est aussi d’assurer des prestations de qualité aux usagers, à temps », a expliqué Atissim Assih.

Le collaborateur de Gilbert Bawara indique que l’administration togolaise doit promouvoir de bons comportements en encadrant les pratiques qui ternissent son image.

La démarche bénéficie de l’accompagnement de la Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA).

« Ce document va compléter le statut général de la fonction publique qui prévoit des sanctions disciplinaires à l’encontre des agents de l’État. En matière d’éthique, il est prévu un ensemble de règles pour accompagner l’agent public dans son comportement personnel. Alors que la déontologie permet d’améliorer les services publics », a expliqué, Wiyao Essohana, président de la HAPLUCIA.

Une fois adopté, le document fera l’objet d’une vulgarisation par le gouvernement pour que les fonctionnaires puissent se conformer aux textes. En clair, ce sera d’abord la carotte puis le bâton en cas de manquement.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Economie

Le Chef de l’État togolais Faure Gnassingbé veut compter sur l’expertise de l’avocat camerounais, Akere Muna dans la lutte contre la corruption et les...

Politique

Le ministre togolais de la fonction publique, du travail et du dialogue social annonce la prochaine organisation d’un concours de recrutement général dans l’administration...

Economie

Le Collectif des Associations contre l’Impunité au Togo (Cacit) se déclare pour le Haplucia, l’organisme étatique qui combat la corruption au Togo. Pour l’organisation...

Sticky Post

A compter du 1er janvier 2021, plusieurs fonctionnaires de l’Etat togolais devront laisser leurs places au sein de l’administration togolaise. Selon le point fait...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P