Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: « En aucun cas » prévient la CEDEAO contre toute décision biaisée

Views: 54

Le mouvement « En aucun cas » a donné son avis lundi sur ses attentes du sommet des Chefs d’Etat et du gouvernement de la CEDEAO qui a lieu ce 31 juillet à Lomé. Le Collectif des jeunes pour la libération du Togo exige de l’institution sous régionale une feuille de route devant répondre à l’aspiration du peuple togolais. Le Mouvement croit que des membres influents du régime sont sur le point de quitter Faure Gnassingbé pour rejoindre l’opposition. Il  demande par ailleurs  à l’ancien ministre Pascal Bodjona de dire sa position actuelle aux togolais.

Advertisement. Scroll to continue reading.

C’est ce mardi 31 juillet que s’ouvre le tant entendu sommet de la CEDEAO à Lomé. Un peu comme tous les acteurs politiques, le mouvement « En aucun cas », a les regards tourné vers cette rencontre internationale au cours de laquelle des recommandations doivent être formulées pour une sortie de crise au Togo.

Et pour que  ces recommandations fassent tâche d’huile, il faille qu’elles  répondent à l’aspiration du peuple togolais, selon le Mouvement.

« Ce que nous demandons à la CEDEAO, c’est la mise en place d’une transition, le rétablissement des articles de la constitution modifiés en 2002, la consécration du droit de vote de  la diaspora, les réformes constitutionnelles et institutionnelles avant les élections. C’est également la libération de tous les détenus politiques y compris Kpatcha Gnassingbé en vue d’une réconciliation nationale réussie », a partagé Foly Satchivi, porte-parole du Mouvement.

Le mouvement appelle les togolais à dire non à toutes recommandations contraires à ces attentes. Il invite la coalition de l’opposition à ne signer aucun document dont le contenu serait aux antipodes des aspirations du peuple.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Cependant il prie les militants d’accueillir comme des fils prodigues, « d’éminents membres du régime qui quitteront la barque pour rejoindre le peuple ».

« Ne voulant plus être  complices de la dictature et de l’injustice, il y  a des gens influents qui ont pris la décision de quitter très bientôt le camp UNIR pour venir défendre les légitimes revendications du peuple. Nous souhaitons qu’on les accueille comme nous accueillons MM. Fabre et Atchadam », soutient M. Satchivi.

Dans un autre registre, le Mouvement exhorte Pascal Bodjona à dire au peuple togolais, de quel côté il est véritablement dans la crise qui secoue le pays depuis bientôt un an. L’ancien ministre de l’administration territoriale serait d’une part à l’origine de la situation actuelle du Togo, selon Foly Satchivi.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

International

En Guinée-Conakry, la messe est dite pour Alpha Conde. On le savait depuis le 5 septembre dernier. Mais alors que le président déchu comptait...

International

A la suite de la chute d’Alpha Conde en Guinée, 22 organisations de la société civile déplorent un retour des coups d’Etat sur le...

Coopération

Barros Bacar Banjai est le nouveau représentant résident de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) au Togo. Le nouvel ambassadeur...

Politique

Payadowa Boukpessi réagit à la sortie de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de la Concertation nationale des acteurs politiques (CNAP). Le ministre togolais...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P