Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Togo: 2 trafiquants d’ivoire et de peaux d’espèces protégées arrêtés

Views: 60

Les agents du commissariat de la ville de Dapaong ont arrêté le 26 juin dernier, deux personnes pour trafic de quatre (4) pointes d’ivoire, deux (2) peaux de ratel, une (1) peau de civette, deux (2) peaux de serval et une (1) peau de chacal. L’opération était menée en collaboration avec EAGLE-Togo.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Les deux trafiquants s’apprêtaient à livrer ses produits contenus dans deux sacs, dans un hôtel de la ville, quand ils ont été arrêtés. Il s’agit des nommés Kampyabre Ménobe, boucher de viande d’âne à Lomé et de son petit frère Kampyabre Kanfèngne, tous de nationalité togolaise.
Les deux trafiquants sont arrivés dans un hôtel de la ville de Dapaong à bord de deux motos avec les produits. Les agents du commissariat de police de Dapaong, ayant eu vent de l’information, ont suivi les gestes des présumés trafiquants qu’ils ont filé jusqu’à l’hôtel, où les produits doivent être vendus. Ils ont été arrêtés au moment où ils s’apprêtaient à sortir les pointes d’ivoire et les peaux des espèces protégés des deux sacs.
Les présumés trafiquants ont déclaré que pour traverser les frontières, l’ivoire est emballée dans un carton de télévision d’écran plasma et les peaux sont emballées dans son sac à dos. Le tout transporté sur sa moto, rentre au Togo soit par Pogno ou par Djambendi ou encore par Cinkassé.
Kampyabre Kanfèngne, fauteur de trouble, ayant entravé le travail des agents de la sécurité et créé une violence, dans ses propos, devant les agents de police, reconnait qu’il y a des espèces protégées et c’est pour cette raison qu’il ne voulait pas de ce business.
Kampyabre Ménobe, le grand frère, reconnait qu’il est le démarcheur des produits tandis que le trafiquant basé au Burkina Faso est le fournisseur et collecteur. Il fournit également la contrebande de la faune à ses clients. L’année dernière, le même genre de situation a été observé à Dapaong où quatre personnes ont été arrêtées pour trafic d’ivoire.

{loadmoduleid 210}

L’éléphant est une espèce faunique menacée d’extinction au Togo. La détention de l’ivoire, son transport et sa commercialisation sans autorisation sont formellement interdits et punis par les dispositions du nouveau code pénal, de la loi-cadre sur l’environnement et du code forestier du Togo. Si les présumés trafiquants sont reconnus coupables, ils encourent une peine de 6 à 24 mois.
Le trafic de la peau des espèces animales protégées est bien plus discret que celui de l’ivoire, mais tout aussi juteux que meurtrier pour les espèces animales protégées. Ainsi, des milliers de chacals, de ratels, de civettes, de servals et d’autres espèces animales protégées sont tués chaque année en Afrique pour leurs peaux, exportées souvent illégalement vers la Chine pour les besoins de la médecine traditionnelle.
Les trafiquants appartiennent à un réseau international avec des fournisseurs dans de nombreux pays. Corruption, braconnage, puis vente illicite des espèces protégées, sont des crimes intimement liés. Dans ces cas de vente de peaux d’espèces protégées, la corruption est au beau fixe, du braconnage jusqu’à la vente illicite. Des fois, les agents de sécurité, ou même les agents de justice, traitent avec les trafiquants qui sont du coup protégés.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Avec EAGLE-Togo

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Faits Divers

Un trafiquant d’organes humains a été arrêté vendredi par les populations de Dalavé dans la Commune de Zio 1. Le malfrat venait de finir...

Faits Divers

Les gay-mans du Bénin qui ont échappé au coup de filet des autorités sécuritaires du Bénin ont investi certains quartiers de Lomé et de...

Société

Traqués depuis quelques jours par les autorités béninoises, les « gay-mans », qui s’adonnent aux crimes rituels pour se faire de l’argent facile sont signalés au...

Société

Trois trafiquants d’espèces animales sont actuellement  dans les mailles des forces de l’ordre du Togo. Les sieurs Mohamed Adamou,  Ablam  Kolegain et Mohamadou  Ayouba...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P