Connect with us

Hi, what are you looking for?

Tech & Web

TMoney: Togocom mis en demeure par l’ARCEP et risque des sanctions

Views: 51

La société Togo Cellulaire est mise en demeure. Le réseau est devenu moribond et cause d’énormes torts aux clients avec les dysfonctionnements graves et continus des services de transaction mobile T-Money et son mépris pour les usagers. L’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) a mis mardi la société en demeure.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 212}

Pour l’ARCEP, la mise en demeure de Togo Cellulaire entre dans le cadre de la mission de défense et de protection des droits des consommateurs.

Togo Cellulaire est mise en demeure pour dysfonctionnements graves et continus de TMoney, et défaut d’information, en violation des clauses de son cahier de charges.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Aux termes de l’article 27.1 de son cahier de charges, l’opérateur Togo Cellulaire a l’obligation d’assurer la disponibilité permanente, continue et régulière des services autorisés et l’adaptation permanente des moyens qu’il met en œuvre.

{loadmoduleid 214}

Sur l’obligation d’information, l’article 37.4 stipule qu’en cas de perturbation ou d’interruption dans la fourniture des services d’une durée de plus de deux heures, l’opérateur doit en informer ses clients sur la nature du problème et le délai approximatif dans lequel le service sera rétabli.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’ARCEP exige à Togo Cellulaire la résolution totale et définitive, dans un délai de huit (08) jours de tous les dysfonctionnements que connait la fourniture des services T-Money. Le réseau est tenu d’informer, dans un délai de quarante-huit (48) heures, tous les utilisateurs des services T-Money, sur les dysfonctionnements et désagréments et le délai dans lequel ceux-ci allaient être subis.

Togocel devra également fournir, dans un délai de huit (8) jours, les explications sur les raisons pour lesquelles, malgré la mise en demeure dont il fait déjà l’objet dans une autre procédure de sanction, il s’est à nouveau abstenu d’informer non seulement l’Autorité de régulation, mais aussi les usagers sur la survenue des désagréments, leur nature et le délai dans lequel ceux-ci seront encore subis.

{loadmoduleid 220}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) revient sur le sujet de l’identification des abonnés. Elle s’indigne de l’affluence constatée au...

Tech & Web

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) est revenue vendredi sur la limitation de nombre de SIM par l’arrêté n°007/MENTD/CAB du...

Tech & Web

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) s’est dotée d’un Centre de contrôle et de supervision de la qualité de service...

Tech & Web

Le gouvernement togolais veut optimiser la régulation du secteur des télécommunications. Il veut dans le même temps favoriser une concurrence ouverte entre les opérateurs....

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P