Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Tabaski: Gnassingbé à la grande prière pour la « sécurité et la concorde » nationale

Views: 75

La grande prière musulmane de l’Aïd El-Kebir s’est déroulée mardi sur le terrain du Lycée de Tokoin à Lomé. Elle a été marquée par la présence du Président togolais, Faure Gnassingbé et de plusieurs autorités administratives et religieuses dont le Premier Ministre, Sélom Klassou et le Président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La communauté musulmane du Togo a célébré mardi le Tabaski, la fête du sacrifice. La grande prière qui a donné le ton à la célébration a été l’occasion pour les dignitaires musulmans de prier pour la paix, la sécurité et la concorde nationale.

Cette prière s’est déroulée en présence du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. M. Gnassingbé avait très tôt souhaité à la communauté musulmane du Togo, « de joyeux moments au sein de leurs familles et partout où ils vivent ».

« Qu’aucune épreuve n’ébranle guère notre foi en Dieu et notre volonté manifeste de vivre ensemble », avait-il posté sur ses comptes Facebook et Twitter.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Cette célébration intervient cette année dans un contexte particulier. La crise sociopolitique que connait le Togo a porté un sérieux coup à la concorde nationale et au vivre-ensemble. Des évènements survenus dans plusieurs villes à majorité musulmane (Mango, Bafilo, Sokodé, Agoè-Zongo, …) pendant et après les manifestations du Parti national panafricain (PNP), puis de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition en sont les preuves.

A cela vient s’ajouter depuis quelques semaines, le phénomène de profanation de Mosquées et d’exemplaires de Coran dans plusieurs localités dans la banlieue Nord de Lomé et également dans la ville de Kara (420 km de Lomé).

Des actes d’une extrême gravité qui ont été condamnés unanimement par l’ensemble de la classe politique, des organisations de la société civile et surtout des différentes communautés religieuses. La Conférence des Evêques du Togo (CET) et des organisateurs de pasteurs ont apporté leur soutien à l’Union musulmane du Togo (UMT).

Advertisement. Scroll to continue reading.

De plus, le gouvernement, par l’entremise du ministère de la sécurité et de la protection civile, a indiqué que des enquêtes sont en cours pour retrouver rapidement les profanateurs et les traduire en justice.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Au Togo, les problèmes fonciers, artificiellement créés par de véreux acteurs de la justice, ont plusieurs conséquences. C’est le cas à Agoè-Telessou. Devant l’évidence...

Politique

Dans le nord-Togo, la menace terroriste est persistante. Depuis l’attaque d’un poste de contrôle de l’armée togolaise début novembre, le chef de l’Etat togolais...

Politique

Le gouvernement togolais est en séminaire à Kara depuis vendredi. Cette rencontre, 2e de l’année 2021 a été ouverte par le chef de l’Etat,...

Société

Faure Gnassingbé a participé jeudi à Kinshasa à la première Conférence des chefs d’État et de gouvernement pour l’élimination des violences faites aux femmes...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P