Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Sécurité routière: la charte africaine pour réduire les accidents

Chantal Yawa Tsegan
Views: 186

La représentation nationale autorise l’Etat togolais a ratifié la Charte africaine sur la sécurité routière adoptée le 31 janvier 2016 à Addis-Abeba. La loi autorisant cette ratification a été votée à l’unanimité mardi. Désormais le pays dispose d’outil juridique qu’il faut pour améliorer la gestion des questions liées à la circulation routière au Togo et de réduire davantage les accidents mortels sur les routes.

La Charte africaine sur la sécurité routière comprend et 31 articles regroupés en 6 chapitres. Dans le préambule, le Togo tout comme les autres Etats parties expriment sa préoccupation face aux taux excessivement élevé des accidents et s’engage à prendre des mesures nécessaires y afférentes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le Chapitre 1 de la Charte est consacré aux dispositions générales, définit les termes et expressions alors que le chapitre 2 énonce les objectifs visés.

Le chapitre 3 contrait le Togo à mettre en place des stratégies pour une bonne gestion de la sécurité routière. Notamment la création d’agences chefs de file de la sécurité routière, le renforcement institutionnel de ces agences ainsi que la collaboration avec le secteur privé, la société civile, les ONG et les institutions universitaires.

Tandis que le chapitre 4 prône la sécurité renforcée, le chapitre 5 définit les modalités de financement, du suivi-évaluation et au règlement des différends pouvant découler de l’interprétation, de l’application ou de la mise en œuvre des dispositions de la charte.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Selon le ministre des transports routiers, ferroviaire et aérien en autorisant la ratification de cette  charte les députés ont  permis  au Togo de réduire substantiellement l’insécurité routière dont les conséquences sont de réels freins à la croissance économique et au développement.

« La charte africaine sur la sécurité routière vient allonger la série des conventions et codes relatifs aux transports routiers, aériens et ferroviaires, dont notre pays s’est doté ces dernières années en vue de renforcer son arsenal juridique pour faire du Togo un pays émergent dans le cadre de la feuille de route », a ajouté Atcha Affo-Dedji.

Pour la présidente de l’assemblée nationale, la route représente le moyen privilégié de transport des personnes et des biens au Togo. Le transport terrestre occupe une proportion considérable des déplacements.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Les questions de sécurité routière revêtent au Togo un cachet singulier », a justifié Yawa Tsegan sur le vote de ladite loi.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Coopération

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) va appuyer la mise en œuvre du plan stratégique de développement de l’Assemblée nationale. Aliou...

Politique

Le parlement togolais est en deuil. La présidente de l’institution, Chantal Yawa Tsegan a annoncé le décès jeudi d’un député membre du bureau du...

Santé

L’Assemblée nationale togolaise a adopté mardi à l’unanimité le projet de loi instituant l’assurance maladie universelle au Togo. Ce vote est l’aboutissement du processus...

Société

Les députés togolais ont démarré vendredi un atelier de renforcement des capacités sur les concepts clés de la protection sociale. La rencontre est le...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P