Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Migrations illégales: l’Université de Lomé et le MMLK réfléchissent à des solutions

Views: 46

L’Université de Lomé s’érige en rempart contre les migrations illégales de la jeunesse togolaise  en  générale et celle estudiantine en particulier. De concert avec le Mouvement Martin Luther King (MMLK), elle a rassemblé lundi les acteurs universitaires, les étudiants, les Organisations de la Société Civile et les victimes des migrations illégales autour d’une table ronde pour réfléchir à la question. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la Journée Internationale des Migrants, commémorée chaque 18 décembre.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Les migrants africains dans le monde : Itinéraires, déboires et perspectives : Itinéraires, déboires et perspectives », c’est le thème retenu  pour cette table ronde.

Selon Joseph Tsigbe, Maître de Conférences d’Histoire contemporaine à l’Université de Lomé et Directeur du COUL, à travers ce thème, les communicateurs passeront en revue le drame migratoire des africains dans le monde, afin de décourager ceux qui pensent toujours s’adonner aux migrations illégales.

« Nous voulons approfondir la réflexion pour que des solutions idoines soient trouvées et appliquées, et surtout sensibiliser la jeunesse estudiantine aux risques liés aux migrations dites illégales », a ajouté le Directeur de COUL.

Par ailleurs, à défaut des migrants qui refusent de témoigner sur les conséquences néfastes de la migration clandestine, un film retraçant le quotidien sinistre des dizaines de victimes est projeté. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 210}

Les différentes communications ont été faites par le Dr Folly Gada Ekue, le Dr Kola, et le Pasteur Edoh Komi entre autres.

Rappelons que la situation relative à la migration est criarde ces jours-ci. En Libye par exemple où le sujet fait la une de presque  tous les journaux ces temps derniers, des hommes sont arrachés et vendus comme des esclaves. 

Advertisement. Scroll to continue reading.

Un peu comme la communauté internationale, les universitaires du Togo parlent d’un esclavage moderne et interpellent l’Etat togolais à écouter le cri de détresse lancé la semaine dernière par ces Togolais en Libye. Ces derniers supplient Faure Gnassingbé à aider à  leur rapatriement.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Médias

Le Forum international des journalistes pour les migrations (JIFORM) tient à Lomé les 22 et 23 Juin prochains une session de formation l’endroit des...

International

Le Forum international des journalistes pour les migrations (JIFORM) compte tenir dans le courant du mois de juin prochain une rencontre sur la migration.

Société

Le gouvernement togolais, à travers le ministère de la fonction publique du travail et de la réforme administrative, accorde une importance à la question...

Société

Les pays membres de la CEDEAO se lancent dans l’extension de la couverture de la sécurité sociale aux travailleurs migrants et leurs familles dans...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P