Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Les femmes togolaises appelées à s’engager pour la cité

Views: 28

La Journée de la femme africaine de cette année se poursuit chez l’Union régionale maritime  UCJG/YMCA et WANEP-Togo. Les deux organisations ont organisé samedi à Lomé une conférence- débat sur le thème « Le  combat de Winnie Mandela : un exemple pour la femme togolaise ». L’initiative vise essentiellement à relever le défi de la faible participation des femmes togolaises dans les prises de décisions.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Elles étaient des centaines à prendre part à cette conférence-débat. Des jeunes et femmes leaders membres de différentes organisations de la société civile, des religieuses et des femmes médias  notamment.

Selon la coordinatrice de WANEP-Togo,  la finalité de la rencontre est de susciter en les participantes un esprit d’engagement citoyen pour leur contribution au développement du Togo, en leur rappelant que chacun à son niveau peut être une valeur ajoutée au développement du pays.

« Nous voulons encourager davantage les femmes à contribuer au développement de la cité en ayant comme modèle Winnie Mandela qui a bravé des obstacles pour devenir aujourd’hui une icône. En plus nous voulons les conscientiser, leur faire comprendre qu’il faut de la persévérance pour parvenir à l’engagement citoyen », a ajouté Nora Dado Amedzenu-Noviekou.

Advertisement. Scroll to continue reading.

La conférence-débat a été animée par  Vincent Agbovi, Enseignant chercheur à l’université de Lomé. Elle a été modérée par Jeannine Agounke-Adandogou, Présidente du  REPSFECO-Togo, une organisation de la société civile.

{loadmoduleid 210}

Le conférencier a à  l’issue de la communication présenté Winnie Mandela comme une femme déterminée, de vision et une femme qui a incarné le sens de liberté. Des choses qui ont fait d’elle une héroïne.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Ce qu’il faut apprécier,  mieux copier chez Winnie Mandela, c’est sa détermination à aller au bout en ne se  fiant pas à son statut de femme, sa liberté de combattante, et enfin sa vision. La vision qui était de faire en sorte que tous les Sud-africains soient libres et que chacun jouisse de ses droits », a dispensé M. Agbovi.

Profitant de l’occasion pour faire l’état des lieux de la journée africaine au Togo,  l’Union régionale maritime  UCJG/YMCA et WANEP-Togo  se sont rendus compte qu’en terme de participation des femmes aux prises des décisions, le pourcentage est faible.

Les deux organisations souhaiteraient avoir dans les années à venir  autant de femmes que d’hommes au parlement, au gouvernement, bref dans toutes les instances de décision.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Economie

La fondation Konrad Adenauer Stiftung (KAS), a démarré jeudi à Lomé un forum économique de deux jours à l’endroit des femmes togolaises. La rencontre...

Sticky Post

Lancée le 24 mars dernier à Lomé, l’initiative « 1000 jeunes filles » et le plaidoyer africain de haut niveau sur la Génération égalité...

Sticky Post

Chantal Yawa Tsegan, Présidente de l’assemblée nationale du Togo a présidé mercredi le lancement de la plateforme virtuelle 1000 Jeunes Filles « 1000 Girls.org...

Société

Les femmes entrepreneurs du Togo ont désormais la possibilité de faire connaitre leurs produits à l’international en un temps record. Elles pourront aussi entrer...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P