Connect with us

Hi, what are you looking for?

Education

Kokoroko annonce un dénouement rapide de la situation à l’Université de Lomé

Views: 70

Interpellée depuis le déclenchement de l’affaire dite de manipulation de notes à la Faculté des Sciences de la santé (FSS), la Présidence de l’Université de Lomé vient de se prononcer sur le sujet. Dans un communiqué rendu public ce lundi, le Prof. Dodzi Kokoroko appelle la communauté universitaire de Lomé au calme, à la retenue et à la sérénité  et annonce un dénouement rapide de la situation.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’affaire aurait pu être une cuisine interne à l’Université de Lomé, selon plusieurs acteurs du monde universitaire de Lomé. Mais elle est devenue un dossier national depuis que le Service de recherche et d’investigation (SRI) de la Gendarmerie a été sollicité pour enquêter. L’affaire a pris une autre tournure depuis l’interpellation du vice-doyen de la FSS, Prof Majesté Ihou-Wateba, gardé depuis à la gendarmerie nationale, de même que deux étudiants de ladite faculté, Mlle Léontine Amoudzi Tamekloe et Cédric Yann Foly Dosseh.

Pour la présidence de l’Université de Lomé, la FSS a fait objet de dénonciations répétées de fraude au titre des évaluations de l’année universitaire 2016-2017 par un groupe d’étudiants. Elle explique que des rencontres ont été organisées avec les autorités décanales de la FSS afin d’apporter des solutions idoines et pérennes.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

« La FSS a, en retour, émis le vœu que la lumière soit faite sur cette affaire l’audit du système de gestion des résultats des semestres 1 et 2. Dans cette dynamique, en accord avec le décanat de la FSS, l’expertise de la gendarmerie nationale, par ailleurs saisie de la même affaire par des plaintes ayant le même objet, a été sollicitée », lit-on dans le communiqué.

Dans sa note, Dodji Kokoroko dit espérer vivement, dans l’attente des résultats de l’enquête, que la FSS sera lavée de tout soupçon et exempte de toutes charges éventuelles.

Par la même occasion, Prof Kokoroko demande au monde universitaire de Lomé de garder le calme et la sérénité et indique que diligence est faite pour un dénouement rapide de la situation.

« La présidence de l’Université de Lomé appelle dès lors la communauté universitaire au calme, à la retenue et à la sérénité dans le respect de la présomption d’innocence et la recherche de la vérité. Elle la rassure que diligence est faite pour un dénouement rapide de la situation », lit-on dans le communiqué de Dodji Kokoroko.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Education

Dodzi Kokoroko affiche une sérénité alors que le front de l’éducation est mouvementé. Cette semaine, de nombreux enseignants togolais ont observé 2 jours de...

Education

L’Université de Lomé (UL) a signé vendredi une entente-cadre de coopération avec Henley Business School, une université anglaise. Les documents ont été paraphés par...

Education

La rentrée scolaire 2021-2022 est effective ce lundi 27 septembre sur toute l’étendue du territoire togolais. On dénombre plus de 3 millions d’élèves et...

Politique

Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) est contre une nouvelle décision du ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat. Le 26...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P