Connect with us

Hi, what are you looking for?

Médias

Ferdinand Ayité: ‘Nous ne payerons pas un seul franc à ces voleurs’

Views: 121

La justice togolaise a condamné mercredi en catimini Ferdinand Ayité et son journal à payer au total 4 millions de Fcfa aux Adjakly. Ces derniers sont indexés dans le légendaire pétrolegate. Alors même que le rapport d’audit commandité par le gouvernement confirme la plupart des révélations du journal L’Alternative, la justice exige que Ferdinand Ayité et son journal versent 4 millions aux Adjakly pour cause de diffamation. La réaction du journaliste ne s’est pas faite attendre.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Ferdinand Ayité et ses avocats avaient déjà relevé un acharnement du procureur et du juge en charge du dossier. Selon la défense, ces deux magistrats n’ont pas respecté la procédure mais ont pris parti pour le plaignant.

{loadmoduleid 212}

Mercredi, alors que les parties s’apprêtaient à se rendre au palais de justice de Lomé pour écouter le verdict, le juge Clément Gnon a programmé une audience en catimini. Il s’est alors précipité de rendre son verdict. Ni les avocats de la défense ni ceux du plaignant n’étaient encore dans la salle.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Comme il fallait s’y attendre, ce juge unique, dont la place n’est pas dans un palais de justice, condamne L’Alternative à payer 2 millions de francs CFA à la partie civile et le même montant doit être payé par le Directeur de publication. Au total 4 millions de francs CFA. Il demande ensuite de publier sa décision incongrue à la une du journal, un démenti et patati patata », a indiqué Ferdinand Ayité.

Le Directeur de publication du journal, indique qu’il n’est pas question de laisser prospérer l’injustice Ferdinand Ayité annonce que ses avocats vont interjeter appel.

« Les avocats de L’Alternative vont immédiatement relever appel. Que chacun se rassure. Face à l’arbitraire, nous devons apprendre à résister jusqu’au bout. La justice reste le dernier rempart d’une société. Mais lorsque la justice elle-même devient un problème pour la société, nous n’avons d’autre choix que la dénonciation », précise M. Ayité

Advertisement. Scroll to continue reading.

A ceux qui appellent à mobiliser de l’argent pour aider Ferdinand Ayité et son journal à payer l’amende, le journaliste demande de ne pas s’en faire.

« Je reçois les appels de plusieurs compatriotes qui veulent lancer un appel de fonds pour payer les amendes. Je voudrais vous inviter à ne lancer aucun appel de fonds parce que nous ne payerons pas un seul franc à ces voleurs. Leur fortune illicite de plus de 500 milliards ne va pas s’augmenter de nos pauvres 4 millions, ce sera un double vol. Nous partons pour une longue bataille judiciaire, un feuilleton palpitant qui permettra à tous les Togolais de découvrir les tenants et aboutissants de ce dossier », fait remarquer Ferdinand Ayité qui promet : « Les révélations vont continuer de plus belle et chacun sera situé ».

Le journaliste n’a pas manqué de saluer les avocats pour leur engagement et leur brillante prestation.

Advertisement. Scroll to continue reading.

{loadmoduleid 220}

 

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

L’augmentation du prix du carburant est effective au Togo depuis vendredi. Cette réalité fait réagir plus d’un. Pour le ministre en charge du commerce...

Société

Le prix du carburant connait une augmentation à la pompe au Togo pour compter du vendredi 11 juin. Ceci après une diminution qui n’a...

Société

Des associations de défense des droits humains, des mouvements et des syndicats ont appelé mercredi le peuple togolais à prendre ses responsabilités dans le...

Société

Le Mouvement du peuple pour la liberté est consterné par l’attitude des juges du Tribunal de première instance de Lomé dans le dossier du...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P