Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Claude Pelelem libéré par le SRI, la STT réclame les enseignants détenus

Views: 33

Claude Pelelem, professeur d’Allemand arrêté lundi à Kara et emmené au Service de Recherches et d’Investigation (SRI) de la gendarmerie nationale à Lomé vient de recouvrer la liberté. L’enseignant, point focal de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) à Kara  a été interpellé alors qu’il observait le mot d’ordre de grève de cette centrale syndicale. Les raisons de son arrestation ne sont toujours pas connues. Il a remercié ses camarades qui ont monté la garde pour sa libération et demande aux syndicats de rester mobilisés pour la  libération d’autres enseignants et parents d’élèves arrêtés et détenus par les forces de l’ordre.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Claude Pelelem est libéré mais est obligé de comparaître chaque premier lundi du mois devant le juge d’instruction du 2è cabinet d’instruction de Lomé.

L’enseignant à sa sortie de prison a fait part de son inquiétude concernant l’arrestation et la détention de plusieurs de ses collègues enseignants notamment les sieurs Soumdjolo, Assoukoulim, et Lemou.

Il exige que l’affaire en question se règle promptement pour que la quiétude revienne dans le rang des syndicalistes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Je suis navré de savoir que pour ma détention dont les chefs d’accusation ne sont pas vraiment établis, des parents sont emprisonnés derrière moi. Ça me fait vraiment mal », a-t-il dit au sortir des locaux du SRI.

M. Pelelem exhorte les siens à accorder la même attention aux autres enseignants et parents d’élèves illégalement détenus afin qu’ils recouvrent la liberté sous peu.

{loadmoduleid 210}

L’arrestation du point focal de la Synergie des Travailleurs du Togo (STT)  à Kara a failli mettre la ville en feu et en sang mardi. Après la coordination de la Synergie qui a donné un ultimatum au gouvernement, ce fut le tour des élèves qui ont occupé les rues pour exiger la libération de leur  professeur. Mais ils ont été empêchés par un déploiement militaire.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Certainement que tous ces facteurs ont joué à la libération du sieur Pelelem par le SRI pour une  décrispation de  la tension.

Le SRI est décidement au centre de toutes les attentions ces derniers jours. Ce même service avait arrêté et détenus le Professeur Majesté Ihou-Wateba ainsi que deux étudiants de la Faculté des sciences de la santé (FSS) dans une affaire de manipulation de notes. Il finira par les libérer dans la soirée de lundi après de multiples dénonciations.

Signalons par ailleurs que la grève à laquelle la STT a appelée se poursuit jeudi dans toutes les localités du Togo. La centrale syndicale exige la libération des autres enseignants arrêtés et la satisfaction de sa plateforme revendicative.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when searching for 'BlackEnergy'
Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Education

A quelques jours de la rentrée scolaire 2021-2022, les enseignants du Togo donnent de nouveau de la voix. En leur nom, la Fédération des...

Politique

Une session spéciale du Conseil National du Dialogue Social (CNDS) s’est tenue mardi sous l’égide du gouvernement togolais. La séance a permis d’examiner la...

Education

Prof Dodzi Kokoroko interdit les cours de vacances payant dans les établissements scolaires. Selon le ministre des enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat,...

Education

Dodzi Komla Kokoroko, le Ministre des Enseignements Primaire Secondaire, Technique et de l’Artisanat, n’est pas content de certains surveillants aux examens. Il a mis...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P