Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Cantines scolaires: Un coup de pousse à la scolarisation dans la région de la Kara

Views: 52

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) pilote le projet Filets sociaux et services de base (FSB). Dans les différentes régions du pays, ce projet se déploie en plusieurs composantes. Dans la région de la Kara, l’une des sous-composantes phares reste celle portant sur les cantines scolaires.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Les cantine scolaires » visent à accroitre l’accès des enfants des communautés les plus pauvres du Togo à des repas scolaires réguliers en vue d’améliorer la fréquentation et la rétention dans les écoles des zones ciblées.

{loadmoduleid 212}

Dans la région de la Kara, cette composante est présente dans 62 écoles primaires publiques réparties dans six préfectures à savoir Assoli, Binah, Bassar, Dankpen, Doufelgou, et Kéran.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour l’année scolaire 2019-2020, au total 18 542 élèves ont bénéficié des cantines scolaires dans la région de la Kara.

Plus de 6 000 000 de plats ont été servis depuis 2018 jusqu’à ce jour dans la région de la Kara ; soit 1 621 431 plats pour l’année scolaire 2019-2020 avec 4 mois d’absence des cantines pour cause de la pandémie de la Covid-19.

« L’arrivée des cantines a favorisé l’augmentation et la rétention des élèves. Nous étions il y a de cela  2ans à 205 élèves. A ce jour nous enregistrons un effectif de 524 dont 258 filles », témoignage le Directeur de l’EPP  Nandouta, une des écoles bénéficiaires du projet.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Au départ, le projet était financé conjointement par la Banque mondiale et l’Etat togolais. Mais depuis le mois de février 2020, les cantines scolaires tournent sous le régime de contributions communautaires.

Avec cette nouvelle phase, un repas chaud a une valeur de 135f avec la contribution communautaire. 125 Fcfa pour financement Etat et 10 Fcfa comme contribution communautaire par plat. Cette contribution est soit en vivre ou en espèces. Il est servi à chaque élève chaque jour d’école.

Concrètement, il faut préciser que la préparation des mets est confiée aux  bonnes dames dénommées « mamans cantines ». Elles sont choisies par lors d’une assemblée générale tenue dans chaque école.

Advertisement. Scroll to continue reading.

Cette expérience présente de très bons résultats pour l’éducation des enfants. En effet, dans certaines écoles, les cantines ont permis l’augmentation du taux de scolarisation de plusieurs enfants surtout durant l’année scolaire 2019-2020.

Dans la région de la Kara, les cantines scolaires restent également une véritable motivation pour les parents pour la scolarisation des enfants qui ont l’âge d’étudier.

{loadmoduleid 220}

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Société

Le Projet de soutien aux activités économiques des groupements (PSAEG) est toujours en exécution par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB)....

Société

Avec le Programme de Soutien aux Microprojets Communautaires (PSMICO), l’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) est active sur le terrain. Mi-mars...

Economie

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (ANADEB) continue de dérouler le Projet de soutien aux activités économiques des groupements (PSAEG). La mise...

Economie

L’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), organise du 22 février au 09 mars prochain des ateliers régionaux. Les séances se tiendront...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P