Connect with us

Hi, what are you looking for?

Société

Droits des travailleurs: le RNMPAS-Togo arme une trentaine d’acteurs

Views: 6

Au Togo, certaines catégories de travailleurs notamment les travailleurs des mines et de la Zone Franche, ceux des entreprises de construction  de ponts et chaussées (BTP) et les travailleurs domestiques  ne jouissent pas des conditions  d’un travail décent. La situation préoccupe  le Réseau National Multi acteurs de protection sociale du Togo (RNMAPS-Togo)  qui a ouvert jeudi à Lomé une formation sur le thème: « L’OIT et le travail décent: Ensemble pour une  protection  sociale plus inclusive et appropriée au Togo».  Pendant deux jours, les participants seront outillés sur le contenu des conventions 102 et 189 de l’OIT pour mieux défendre les travailleurs.

Advertisement. Scroll to continue reading.

L’organisation de cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau programme de l’Organisation  Internationale du Travail sur le travail décent.

Elle vise selon Jean Koumondji, le point focal du (RNMAPS)  à renforcer les capacités d’au moins 30 responsables des organisations membres du Réseau sur le contenu de la convention 102 de l’OIT sur les Normes Minimum de sécurités sociale et de la convention 189 de l’OIT sur les travailleuses et travailleurs domestiques afin qu’il soient désormais capables de défendre ces contenus et mener des actions politiques pour leur ratification et leur mise en œuvre effective.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pendant deux jours, ils auront à mettre en évidence les points de la convention 102 de l’OIT mal ou non appliqués au Togo, renforcer les capacités des membres du réseau sur le contenu des conventions 102, 189 de l’OIT, mettre en évidence les contradictions, obstacles et enjeux à la ratification et à la mise en application de ces conventions dans le contexte du Togo et dégager des recommandations pour faciliter la ratification et une mise en application effective des conventions.

Rappelons qu’au Togo, la plupart des travailleurs –dans les mines essentiellement- sont en e/et dans une situation de précarité  pour un emploi permanent dûment constaté et connu. Ils  sont recrutés sous le contrat à durée déterminée à répétition  pour  une durée dépassant 5 à 10 ans et pour la plus part du temps licenciés sans indemnisation et sans possibilité de recours.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Vaccination

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

L’assemblée nationale a voté mardi la 2è délibération du projet de loi modifiant la loi du 16 décembre 2006 portant code du travail. Cette...

Société

La Solidarité Action pour le Développement Durable (SADD) remet sur le tapis la polémique sur l’avant-projet de loi relative à la liberté d’association. L’organisation...

Société

Malgré les différentes actions que mène le gouvernement togolais dans le cadre de la lutte contre l’exécution des travaux pénibles des enfants, la situation...

Sticky Post

Le gouvernement va apporter des  modifications additionnelles à certaines dispositions du nouveau code du travail. Mercredi, le Conseil des ministres a examiné ces nouvelles...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P