Connect with us

Hi, what are you looking for?

International

Reckya Madougou: « les conceptions des politiques ne doivent plus se faire sans les femmes »

Views: 39

Le monde entier a observé vendredi la journée mondiale des droits de la femme. L’ancienne ministre béninoise, Reckya Madougou a saisi l’occasion pour s’adresser à ses sœurs du Bénin mais également du monde. Dans un message intitulé « Femme, qu’aucune rage ne te pousse à la résignation! », l’ancienne garde des sceaux estime que les conceptions des politiques, des services et infrastructures ne devraient plus se faire sans les femmes.

Advertisement. Scroll to continue reading.

« Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement », c’est le thème retenu cette année pour la commémoration. Dans son message, Reckya Madougou a d’abord salué le thème. L’ancienne ministre de Yayi Boni estime que la thématique « propose et exige de réfléchir aux moyens innovants et aux options nouvelles pour éliminer définitivement les inégalités historiques et structurelles qui ont favorisé impunément les discriminations basées sur le genre ».

Pour Mme Madougou, des approches novatrices, des déterminants spécifiques capables de rompre avec le statu quo, seront essentiels pour éliminer tous les obstacles structurels et nuisibles à l’épanouissement du leadership féminin.

« Je suis heureuse de constater que ces dernières années, le militantisme et la persévérance de générations de femmes ont porté des fruits. Partout elles prouvent à suffisance qu’elles peuvent enjamber les barrières, briser le plafond de verre et choisir leur propre chemin », écrit-elle.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Pour celle qui offre actuellement ses services à la Présidence togolaise, ces progrès acquis grâce aux combats de nombreuses femmes de tous les continents doivent se perpétuer.

Actrice politique majeure au Bénin, Reckya Madougou affirme que ce sera seulement « la témérité et le courage, la force et la persévérance que nous femmes, pouvons participer à la création d’un monde meilleur » pour toutes et pour tous.

« Les conceptions des politiques, des services et infrastructures ayant un effet sur nos vies ne doivent plus se faire sans nous. Et pour cause! Lorsque nous participons, les sociétés sont plus résilientes et la croissance économique plus vigoureuse », a-t-elle conclu.

Advertisement. Scroll to continue reading.
image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Economie

La fondation Konrad Adenauer Stiftung (KAS), a démarré jeudi à Lomé un forum économique de deux jours à l’endroit des femmes togolaises. La rencontre...

Sticky Post

Lancée le 24 mars dernier à Lomé, l’initiative « 1000 jeunes filles » et le plaidoyer africain de haut niveau sur la Génération égalité...

Sticky Post

Chantal Yawa Tsegan, Présidente de l’assemblée nationale du Togo a présidé mercredi le lancement de la plateforme virtuelle 1000 Jeunes Filles « 1000 Girls.org...

Société

Les femmes entrepreneurs du Togo ont désormais la possibilité de faire connaitre leurs produits à l’international en un temps record. Elles pourront aussi entrer...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P