1

Un concert annoncé en hommage à Abeti Masikini à Lomé

Un hommage sera rendu à la diva de la musique congolaise, Abeti Masikini, le 28 avril prochain à Lomé. L’initiative est à mettre à l’actif de l’association « Dunia Abeti » que préside Yolande Masikini, la fille de l’artiste défunte. L’événement est placé sous le haut parrainage du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé et enregistrera la participation des artistes internationaux.

C’est à travers un géant concert prévu le 28 avril dans la salle de l’Agora Senghor à Lomé que « Dunia Abeti » entend rendre hommage à Abeti Masikini.

Sur scène, on verra l’artiste  Yolande Masikini, accompagnée par d’autres en l’occurrence, les anciennes gloires de la musique togolaise. Un plateau est également offert aux jeunes artistes afin de faire découvrir leur talent et de se connaitre du grand public.

Il est aussi attendu Sandra, une vedette de la musique congolaise, fille de Mpongo Love.

La soirée prévoit, en outre un film documentaire sur la vie d’Abeti Masikini  relatant les témoignages recueillis auprès  des grosses pointures de la musique qui ont fait rêver l’Afrique et le monde entier.

L’événement qui a déjà été observé à Kinshasa  avec le soutien des autorités congolaises a reçu l’approbation du Chef de l’Etat du Togo, selon la première responsable de Dunia Abeti.

« Nous étions allés voir le ministre de la culture qui nous a dit que le Chef de l’Etat doit être tenu au courant. Ce qui fut fait. En retour le Président nous a souligné que notre événement est la bienvenue au Togo », a expliqué Yolande Masikini, qui informe sur les prix des tickets d’entrée à la soirée fixés à 2000, 5000 et 10.000 F cfa.

Abeti Masikini , a commencé sa carrière musicale en 1971, après avoir obtenu la première place au concours « Découverte des jeunes talents ».

{loadmoduleid 210}

Dénichée  par le Manager togolais Gérard Akueson, lors de son passage à Kinshasa à l’époque , Abeti Masikini, est considérée de nos jours comme  l’une des grandes écoles musicales, car bon nombre d’artistes talentueux sont passés par son groupe « Les Redoutables ».

Abeti est l’une des rares artistes africaines à avoir révolutionné la musique sur le continent en fusionnant différents rythmes du monde au folklore du terroir.

Elle mourut le 28 septembre 1994 à Villejuif, dans la banlieue parisienne des suites d’un cancer de l’utérus.