Connect with us

Hi, what are you looking for?

Politique

Togo: le pouvoir interdit les manifestations de la Coalition de l’opposition

Views: 40

La caravane et les marches de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise ne sont pas acceptées. C’est ce qu’on lit dans une lettre réponse du gouvernement togolais au regroupement de l’opposition qui entendait empêcher la tenue des législatives du 20 décembre par ces manifestations. Les autorités évoquent un « risque très élevé de troubles graves à l’ordre public ».

Advertisement. Scroll to continue reading.

Le ministre togolais de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales a répondu mercredi en fin d’après-midi à la lettre d’information de la Coalition de l’opposition portant sur 2 jours de caravanes à Lomé et 10 jours de marches synchronisées sur toute l’étendue du territoire national. Et pour Payadowa Boukpessi, ces activités n’auront pas lieu.

Le ministre évoque dans sa lettre que les leaders de la Coalition ont publiquement indiqué qu’ils empêcheront « par tous les moyens la tenue des élections législatives du 20 décembre ». Pour lui, cette volonté a été confirmée par le fait que le regroupement n’ait pas présenté de listes pour le scrutin du 20 décembre.

« Dans ces conditions, vous ne pouvez pas prendre part à la campagne électorale pour les élections du 20 décembre. Par ailleurs, le risque que vos caravanes et cortèges se heurtent à ceux des partis engagés dans la campagne électorale demeure par conséquent fort probable. Ce qui conduirait à un risque très élevé de troubles graves à l’ordre public », écrit Payadowa Boukpessi.

{loadmoduleid 210}

Advertisement. Scroll to continue reading.

Se basant sur ces raisons, le ministre notifie à la Coalition que les manifestations relatives aux caravanes de sensibilisation programmées dans les rues de Lomé ainsi que les marches synchronisées du  6 au 18 décembre prochains à Lomé et sur toute l’étendue du territoire national ne sont pas acceptées.

Le ministre Boukpessi justifie sa décision par les dispositions de l’article 16 de la loi sur les manifestations en vigueur au Togo.

Soulignons que lors d’une conférence de presse mercredi, la coalition de l’opposition a indiqué qu’elle n’entendait plus se plier aux interdictions et aux changements des itinéraires de ses manifestations.

Advertisement. Scroll to continue reading.

image_pdfPrintimage_printPrint
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rich results on Google's SERP when serching for 'toil'
Rich results on Google's SERP when serching for 'banque atlantique'
Rich results on Google's SERP when serching for 'djama 228'
Advertisement
Advertisement

Facebook

Advertisement
Advertisement

Toujours dans l'actu !

Politique

Au Togo, des opposants, des journalistes et autres militants des droits de l’homme sont espionnés par le pouvoir avec Pegasus. Ce n’est certainement pas...

Politique

C’est le clap de fin pour les discussions dans le cadre de la Concentration nationale entre Acteurs Politiques (CNAP). Les travaux ayant réuni 17...

Société

Des manifestations populaires sont projetées au Togo à compter de lundi prochain. Le mot d’ordre est lancé par les Femmes Pyramide, un regroupement de...

Politique

Jean-Pierre Fabre a annoncé mercredi que son parti Alliance nationale pour le changement (ANC) a repris le travail de terrain en vue de poursuivre...

Advertisement

Copyright © 2021 Jireh&TBN Sarl-U | (228) 91938634 | Récépissé n°0021/HAAC/12-2020/Pl/P