1

Togo: le FMI projette le taux de croissance à 5,5% pour 2020

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) a achevé mardi à Lomé la 6e et dernière revue du programme de Facilité élargie de crédit (FEC). La mission conduite par Ivahosina Razafimahefa s’est déroulée du 4 au 17 décembre derniers. A l’issue, le FMI salue la diminution de la dette et projette la hausse du taux de croissance.

Selon le FMI, la reprise économique se raffermit et la croissance économique s’est accélérée, passant de 4,9% en 2018 à 5,3 en 2019. Cette croissance économique est projetée à 5,5% pour 2020. La mission du FMI explique cette tendance par l’effet de la demande intérieure en même temps que certains secteurs d’exportation montrent de légers signes de faiblesse.

« Les crédits au secteur privé ont augmenté de 3,6% et l’inflation s’est établie à 0,4% en fin septembre 2019 », précise le Chef de la mission du FMI.

Ivahosina Razafimahefa a soutenu que l’assainissement budgétaire entamé en 2017 reste soutenu, le déficit budgétaire global étant estimé à 2,2% du PIB à fin septembre 2019.

{loadmoduleid 212}

Le responsable du FMI assure également que la dette publique totale, qui s’élevait à 81% du PIB à la fin de 2016 est en baisse et devrait tomber à 70% du PIB à la fin de 2019.

« Il serait essentiel de persévérer dans l’assainissement budgétaire pour réduire davantage les vulnérabilités liées à la dette », a-t-il dit.

Le FMI note que le Togo la mise en œuvre des réformes structurelles vigoureuses notamment en ce qui concerne l’administration des recettes. L’institution de breton Hood salue également la poursuite des réformes du secteur financier notamment la procédure en cours pour la privatisation des 2 banques publiques.

« Les autorités togolaises ont fait des progrès très louables dans l’amélioration de l’environnement des affaires. Le Togo figure parmi les pays les plus réformateurs au monde selon les derniers indicateurs Doing Business. Les autorités sont également engagées dans des réformes institutionnelles pour renforcer la gouvernance », a affirmé Ivahosina Razafimahefa.

Le programme s’achève définitivement en mai 2020. Le Chef de la mission du FMI a indiqué que l’institution est prête à discuter d’un nouveau programme avec le Togo, si les autorités togolaises le souhaitent, afin de continuer les efforts.

« Nous sommes ouverts pour continuer à travailler avec le gouvernement togolais dans le cadre d’un nouveau programme. Ici au Togo, nous avons obtenu de très bons résultats et ce sera un plaisir de discuter d’un nouveau programme avec le gouvernement », a-t-il ajouté.

{loadmoduleid 212}