1

Togo: Des journalistes d’investigation se mobilisent pour plus de révélations

Rich results on Google's SERP when serching for 'investigation'

Le Consortium des Journalistes d’Investigation du Togo (COJITO) s’engage pour défense davantage l’intérêt commun de la population à travers des enquêtes. Les membres de cette association l’ont réaffirmé vendredi à Lomé. Ensemble, ils ont muri leurs idées autour des activités en cours et invitent d’autres journalistes togolais à opter pour ce genre de journalisme.

L’idée est d’encourager ces derniers à faire des investigations et ressortir des informations capitales, question de contribuer à une meilleure gestion des biens-publics par l’Etat.

« L’association a pour objectif de promulguer les avantages cachés que l’Etat offre par la droite et retire par la gauche. On sait ce que ça comporte comme risque en choisissant le journalisme d’investigation. Nous y sommes avec les moyens de bord mais nous ne pensons pas nous arrêter encore une fois à ce qu’on veut nous offrir.  Il faut bousculer pour que le monde entier sache que si rien n’est fait, voilà vers où va le journaliste au Togo », a laissé entendre le président de COJITO, Izoutou Abi-Alfa.

Le Directeur de publication du journal ‘’Le Rendez-vous’’ pense notamment que le journalisme d’enquête  devient de plus en plus un impératif dans les sociétés davantage injustes, corrompues et irrespectueuses des droit élémentaires du vivre ensemble en environnement normal.

Faire des émules avec l’investigation

Ces journalistes veulent également amener les citoyens à dénouer avec cette tendance qui laisse croire que le journalisme d’investigation est un mythe. Pour atteindre ses objectifs, COJITO envisage initier, dans un bref délai, des intéressés dans le domaine. Une initiative qui se fera lors des ateliers de formations et de renforcement de capacités.

« Le genre journalistique est un concept catégoriel qui vise à classer les types de production selon différents critères. Mais d’un genre pointu pour sa rigueur, ne s’aventure pas dans l’investigation qui veut. Nos différents projets de formation, de renforcement de capacités seront déclinés incessamment », a indiqué le président de COJITO.

Le consortium des journalistes d’investigation au Togo est porté en 2017 sur les fonts baptismaux mais fait moins parler de lui. Par contre ses membres sont tous conscients des efforts consentit au cours des années passées.

C’est aussi dans ce dynamisme de les acteurs ont pensé ces derniers moments qu’il urge de rebondir davantage par rapport aux besoins de l’heure.

« Plus on se tait, plus le métier de journalisme d’investigation devient un variant togolais », ont-ils rappelé.

Le besoin crée l’organe, initiative de 3 rédactions, l’Alternative, le Rendez-vous et Liberté ont senti un vide dans l’organisation, la synergie d’ensemble et la mise en équipe des hommes et femmes de médias qui s’intéressent à un genre sélectif pour son exigence, l’enquête. Aujourd’hui l’équipe est rejoint par le journal ‘’Fraternité’’ de Joël Egah.