1

Togo: après les mosquées, les profanateurs s’attaquent aux églises

Le phénomène de la profanation des lieux de culte et de prière au Togo touche aussi les Eglises. Après les Mosquées, une partie d’une Eglise Baptiste sise à Agoè-Nyiévé a été brûlée dans la nuit du 06 au 07 septembre. Le gouvernement condamne et déplore l’acte et promet à la communauté chrétienne de retrouver les auteurs pour les traduire à la justice.

Selon un communiqué du gouvernement diffusé vendredi sur la télévision nationale, des individus non identifiés se sont introduits dans la nuit du 6 au 7 septembre dans une Eglise Baptiste à Agoè où ils ont dans un premier temps déplacé l’autel sur lequel se trouvait Les Cantiques avant de mettre feu à une partie du temple.

Pour l’autorité nationale, c’est un acte odieux et inacceptable, de nature à remettre en cause la concorde et le respect mutuel entre les communautés dans le pays comme cela a été le cas  lors de la profanation contre les Mosquées.

Elle rassure la communauté chrétienne que tout est mis en œuvre pour retrouver les auteurs en vue de les traduire devant la justice.

« Le gouvernement en appelle une fois encore à la vigilance de toutes les communautés religieuses ainsi que de leurs fidèles de ne pas céder à ces actes ignobles dont l’objectif principal est de les dresser les uns contre les autres », a souligné le communiqué.

{loadmoduleid 210}

Dans le même temps le gouvernement met en garde les auteurs qui profanent ces lieux de culte et de prière qu’il fera preuve de la plus grande fermeté à leur égard.

Rappelons que la profanation des lieux de culte  et de prière a commencé à Agoè-Nyvié en août dernier  où deux Mosquées ont été incendiées en l’espace de 72 heures.

Les auteurs sont toujours recherchés par les forces de l’ordre et de sécurité. Ils devront répondre de leurs actes selon le ministre en charge de la sécurité et de la protection civile.