1

Gendarmerie: Col Massina et ses éléments reboisent le camp

La Gendarmerie nationale saisit l’occasion de la campagne nationale du reboisement. Mardi à l’occasion de la journée nationale de l’arbre, le Colonel Yotrofeï Massina et ses éléments ont procédé à la mise en terre de centaines plants dans le domaine de la gendarmerie à Agoè Cacaveli. La présidente de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Nakpa Polo a apporté son soutien à l’initiative.

Par son projet de reboisement, la gendarmerie nationale s’inscrit dans la politique de reboisement décidée par le gouvernement. De jeunes plants de kayaks et d’eucalyptus ont été mis en terre par le Colonel Yotrofeï Massina et ses invités.

L’objectif étant de créer un espace vert au niveau du camp de la Gendarmerie nationale.

Mardi 1er juin était la Journée nationale de l’arbre au Togo. Elle a été observée sur l’ensemble du territoire national sous le thème : « La restauration des forêts : une voie pour la reprise et le bien-être ».

Cette année, le Togo a lancé une campagne nationale de reboisement. Elle se déroule jusqu’au mois de septembre prochain et devra être marquée par la mise en terre de 10 millions de plants. Le but est d’accroître significativement la couverture forestière nationale, et participer à la lutte contre le changement climatique.

Dans la même veine, le pays compter planter 1 milliard d’arbre d’ici 2030 pour parvenir à l’objectif «Togo vert ».




Togo: la Présidence s’implique dans la campagne nationale de reboisement

La Journée nationale de l’arbre a été observée mardi sur toute l’étendue territoire. Cette journée donne le ton à une campagne nationale du reboisement. A la Présidence Togolaise, les collaborateurs du Chef de l’Etat ont mis en terre des plants. La ministre, Secrétaire générale, Sandra Johnson a ouvert le bal.

Les ministres conseillers, les responsables des services rattachés et le personnel de la Présidence ont tous participé à l’activité de reboisement. Des Thuya et Araucaria ont été mis en terre.

L’opération a été présidée par le Ministre Sandra Ablamba Johnson, Secrétaire générale de la Présidence de la République. Mme Johnson représentait le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

 Les collaborateurs ont unanimement salué cette politique environnementale du Chef de l’Etat qui intègre l’amélioration du couvert forestier et la valorisation économique des richesses forestières

« Je viens de planter un arbre. J’invite tous les Togolais quels qu’ils soient à mettre en terre un plant. C’est un devoir civique. Nous voulons faire du Togo un pays vert pour lutter contre la déforestation, et jouir des avantages socio-économiques qu’offrent les ressources forestières », a déclaré Simfétchéou Pré, Ministre Conseiller à la Présidence de la République.

Cette année, le Togo a lancé une campagne nationale de reboisement. Elle se déroule jusqu’au mois de septembre prochain et devra être marquée par la mise en terre de 10 millions de plants. Le but est d’accroître significativement la couverture forestière nationale, et participer à la lutte contre le changement climatique.

Le pays compter planter 1 milliard d’arbre d’ici 2030 pour parvenir à l’objectif «Togo vert ».




UPF-Togo mobilise les journalistes pour le reboisement le 1er juin

Des journalistes togolais mèneront mardi prochain la 2e édition de l’opération « un journaliste, un arbre ». C’est une initiative de reboisement de la section togolaise de l’Union internationale de la presse francophone (UPF-Togo). Loïc Lawson, le président de cette organisation invite tous les journalistes à participer à l’opération.

Après l’annulation de l’édition de 2020 pour cause de la maladie à coronavirus, l’UPF-Togo remet son projet de reboisement. Pour mieux planifier l’édition 2021, les membres de l’organisation ont visité le site sur lequel les plants avaient été mis lors de la première édition.

« Cette visite a été initiée pour constater de visu l’évolution des plantes mises en terre dans l’enceinte de l’Université de Lomé (UL). Nous avons trouvé que plus de 50% ont poussé et réussissent bien », a relaté Loïc Lawson.

Pour le président de l’UPF-Togo, cette réussite est due à l’effort impeccable déployé par l’Université de Lomé et son président, Prof. Dodji Komla Kokoroko et surtout grâce à l’ANASAP qui a fait le suivi et l’arrosage des plants.

Pour cette 2eme édition l’UPF-Togo appelle les journalistes togolais à se mobiliser pour montrer leur engagement pour la protection de l’environnement. Le bureau de l’UPF-Togo devrait donner ultérieurement des précisions au sujet de cette édition dont le site reste à déterminer.