1

Togo: PHASAO pour améliorer le système statistique

Sandra Johnson acte le démarrage effectif des activités du Projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest (PHASAO) au Togo. La secrétaire générale de la présidence togolaise a lancé jeudi à Lomé ledit projet en présence de Hawa Cissé Wagué, représentante résidente de la Banque Mondiale au Togo. L’initiative entend améliorer et moderniser la production des statistiques et la diffusion des données du système statistique national.

Le PHASAO va consister à  améliorer la qualité des statistiques sur le bien-être et les statistiques macroéconomiques et à renforcer les infrastructures institutionnelles, financières et humaines nécessaires pour la production des données tant au niveau national que régional.

Sa durée au Togo est de 5 ans à partir du mois d’août 2020, date d’entrée en vigueur de l’Accord de financement du projet.

D’un montant global de 30 millions de dollars, soient 15 millions à titre de prêt et 15 millions de don, ce projet financé par la Banque Mondiale se déroule également au  Burkina,  Liberia,  Sierra Léone,  Cap vert,  Côte d’Ivoire et au  Ghana.

Au Togo, il est lancé à l’intention de Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED), l’Office Togolais des Recettes (OTR), la Direction des Statistiques agricoles, de l’Informatique et de la Documentation (DSID), la Direction chargée des prévisions ainsi que les autres structures du SSN, notamment les sectoriels à travers l’INSEED.

« Je voudrais renouveler notre sincère reconnaissance aux plus hautes autorités de notre pays  pour leur forte implication et leurs orientations stratégiques tout au long du montage de ce projet que nous nous engageons à mettre en œuvre avec professionnalisme pour le bien de la population du Togo » a promis Koame Kouassi, directeur général de l’INSEED.

Selon la secrétaire générale de la présidence, le  projet intervient à un moment où le Togo vient d’adopter sa Stratégie Nationale de Développement de la Statistique de deuxième génération (SNDS 2020 – 2024) avec pour  ambition, de contribuer à la production de données statistiques de qualité pour la formulation des politiques, des plans et programmes de développement et au suivi des stratégies nationales et internationales de développement permettant au pays  de répondre efficacement aux enjeux de l’heure.

« Je voudrais engager les membres des différents organes de gestion du projet à faire preuve de dynamisme, de rigueur, de sérieux et de professionnalisme. A cet effet je vous invite à vous ouvrir davantage aux bonnes pratiques qui ailleurs ont fait preuve de leur efficacité », a-t-elle conseillé.  Depuis 2011  la Banque Mondiale a accepté financer  le Projet de renforcement des capacités statistique  (PRCS). Ce Projet national, initialement prévu pour démarrer en janvier 2019 a connu une mutation vers le PHASAO suite à des demandes manifestées par les autres pays.