1

Entrepreneuriat-Développement: Pascal Agbove établit les rapports

Le Togo a fini par prendre goût à la Semaine Mondiale de l’Entreprenariat. Depuis 10 ans, à travers  Global Entrepreneurship Network (GEN) au Togo, le pays marque cette initiative qui célèbre essentiellement les idéaux entrepreneuriaux.  A la veille de l’événement de cette année, le Directeur Pays de GEN, Pascal Agbove  révèle les bienfaits de l’entrepreneuriat. Lisez- son message

Du 16 au 22 novembre 2020, sera célébrée la semaine mondiale de l’entrepreneuriat. Cet événement mondial est célébré cette année dans 178 pays sous le leadership de Global Entrepreneurship Network (GEN) ou Réseau Mondial de l’Entrepreneuriat dont le siège est à Washington (USA) que nous avons l’honneur de représenter au Togo.

{loadmoduleid 212}

La Semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat est célébrée au Togo depuis 2010 et réunit, pendant une semaine, les différents acteurs intervenant dans l’écosystème entrepreneurial autour des activités de formation, de réflexion, de motivation, etc. Cette année, l’événement sera célébré dans un contexte spécial lié à la COVID-19. A l’orée de cet événement mondial qui sera célébré pour la onzième (11eme) fois consécutive au Togo, nous tenons à remercier l’ensemble des acteurs qui participent à la création d’un écosystème favorable à l’émergence de l’entrepreneuriat dans notre pays. Nos remerciements vont surtout aux autorités du Togo qui consentent d’énormes efforts  en mettant en place des mesures incitatives à la promotion des entreprises. Nous souhaitons que ces efforts se poursuivent en permanente concertation avec les autres acteurs intervenant sur la thématique afin de rendre fort le secteur privé qui créé de la richesse et de l’emploi.

En effet, l’entrepreneuriat devrait être appréhendé par tous comme facteur de développement. Les jeunes doivent comprendre cette réalité et s’engager activement pour tirer profit de l’occasion qui leur est offerte. Miser sur la jeunesse, c’est non seulement assurer son engagement dans l’essor de la société, mais c’est surtout garantir à la collectivité une source de vitalité et de dynamisme qui la conduit vers une culture de la relève. Non seulement, la jeunesse est souvent le moteur des grands changements sociaux, mais surtout elle intègre plus facilement ‘es changements relatifs aux éléments de culture, aux attitudes et aux valeurs. Voilà pourquoi il serait difficilement envisageable de réinventer le Togo et de construire l’avenir sans sa participation. Quel que soit le projet  poursuivi, chacun doit affronter un jour la décision d’entreprendre qui est à la base de toute forme de changement individuel et collectif. Dans cette optique, une culture entrepreneuriale forte demeure le meilleur gage de réussite. C’est d’ailleurs sur la créativité, le leadership, l’autonomie, le sens des responsabilités et la solidarité, des valeurs entrepreneuriales largement reconnues, que reposent souvent les succès obtenus dans les domaines aussi diversifiés que les arts, de la culture, le sport, les études, le travail ou les affaires. Cela s’avère encore plus vrai dans un contexte où il est établi que les entrepreneurs et les entreprises qu’ils exploitent, notamment les petites et moyennes entreprises (PME), concourent de façon déterminante au développement à la croissance économique de leur communauté et à la création de la majorité des emplois.

Dans le cadre de la célébration de cette onzième édition de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat au Togo, nous invitons chaque acteur intervenant dans le domaine de l’entrepreneuriat à marquer d’une manière ou d’une autre cet événement grâce à un message d’encouragement ou de plaidoyer, une activité de motivation ou d’inspiration, un geste de soutien aux entrepreneurs, etc. Nous invitons les citoyens à consommer les produits locaux afin d’encourager les producteurs nationaux  et par ricochet contribuer à la croissance de l’économie nationale. Nous invitons et encourageons les élus locaux à intégrer la dimension entrepreneuriale dans leur politique de développement local.

Par ailleurs, Nous organisons, pour l’occasion, un webinaire sur l’écosystème entrepreneurial le jeudi 19 novembre et un Business Meeting à Lomé le samedi 21 novembre. Tout le public est invité à y participer. Ensemble, faisons de l’entrepreneuriat, le socle de développement de notre pays.

{loadmoduleid 220}




Togo: Sortir les élus locaux et les citoyens de la léthargie

Cela fait plus d’un an déjà que les maires ont pris fonction au Togo. Mais ils peinent à impacter considérablement leurs différentes communes. De même, beaucoup de citoyens ignorent encore leurs droits et devoirs face aux conseillers municipaux. La question devient préoccupante et l’ONG Initiative des Jeunes pour le Développement (IJD) a décidé de voler au secours des acteurs impliqués dans le processus de décentralisation.

Dans le but d’aider les maires et les populations à faire face aux divers défis de leur localité, IJD annonce un séminaire spécial sur la décentralisation.

{loadmoduleid 212}

La formation sera placée sous le thème « Allons tous à l’école de la décentralisation pour la bonne gestion de nos communes » et fait suite à un constat.  

« Après une année d’activités des conseillers municipaux, nombreux sont des citoyens qui cherchent à connaître le bilan de leurs élus. Malheureusement, il est difficile d’avoir une réponse précise et satisfaisante. Même certains conseillers municipaux s’interrogent sur l’efficacité de la gestion de leurs propres communes. Les attentes des citoyens quant à la mission de leurs élus restent loin d’être comblées », a remarqué le directeur exécutif d’IJD. 

L’expert en décentralisation révèle que  le séminaire abordera d’importants sous-thèmes. Principalement, Administration territoire national : relations entre l’État et les collectivités territoriales, Mission et domaines de compétence des communes, Rôles et fonctionnement des différents organes de la commune,  Relations entre le Maire et le Préfet  Droits et devoirs des citoyens dans le cadre de la gouvernance locale.

La rencontre a lieu le samedi 07 novembre 2020 de 8 à 13h à CEJIP, Lomé Tokoin-Forever en face du Garage Central à côté de l’école La Révélation face aux rails.

La participation au séminaire est conditionnée par l’inscription à CEJIP. Elle est à 5000 F CFA payable avant le jour de l’événement.

{loadmoduleid 220}




CEJIP lance 2 programmes contre le chômage des jeunes diplômés

Au Togo, les jeunes  ont enfin à leur portée de solutions pour leur problème de chômage. Ceci, grâce au  Centre d’Entrainement des Jeunes à l’Initiative Privée (CEJIP). Le Centre a lancé mercredi à Lomé ‘’Millénium Champions Programme’’ et  ‘’Millénium Entrepreneurs Programme’’. Les deux programmes ont pour but de conseiller et d’orienter les jeunes vers des métiers pourvoyeurs d’emplois.

Millénium Champions Programme est destiné aux élèves des collèges et lycées.  C’est un  programme de formation des élèves en développement d’application web et mobile (informatique), de leadership et d’entrepreneuriat.

{loadmoduleid 212}

Les élèves sont  formés en technologie pour proposer des solutions aux problèmes des communautés. Ils sont  en mesure de développer des solutions informatiques qu’ils transformeront en véritables produits à vendre pour devenir riches.

« L’objectif est de valoriser les talents des jeunes dans le domaine informatique afin qu’ils puissent devenir des futurs Bill Gate capables de révolutionner le développement de l’Afrique via la technologie », a expliqué Pascal Agbove, fondateur du Centre

Les cours sont donnés par des enseignants résidents au Togo et d’autres résidents aux USA, Canada, Belgique, Danemark.

50 élèves sont prévus pour la première année.  Les cours sont donnés 2 fois par semaine en tenant compte de l’emploi du temps de l’élève à l’école.

Pour s’inscrire il faut être élève au collège ou au lycée et avoir un bon niveau en mathématiques. Fournir une copie légalisée de l’acte de naissance et de la carte d’un parent ou du tuteur.

Le Millénium Entrepreneurs Programme quant à lui  forme en Infographie-Multimedia, Développement d’application web et mobile, Maintenance Informatique et Réseau, Cuisine-pâtisserie, Haute Couture Technique.

Un accompagnement  systématique leur est offert  pour créer leurs propres entreprises à la fin de leur formation.  100 jeunes sont attendus pour  la première année.

« Les bénéficiaires du programme quitteront le centre avec leurs entreprises. C’est une innovation pour aider les parents à faire un investissement rentable dans la formation de leurs enfants », a promis M. Agbove.

Pour bénéficier, il faut fournir une copie d’acte de naissance ou de certificat de nationalité, copie d’une carte d’identité  et payer  une somme de 5.000F pour les frais d’inscription.

Les dossiers d’inscriptions sont reçus jusqu’au 30 octobre prochain  au secrétariat  du CEJIP à Tokoin-Forever en face des rails à côté de l’école La Révélation, joignable sur le  91 87 13 66.

{loadmoduleid 220}




IJD crée un centre pour entraîner les jeunes à l’initiative privée

Pascal Edoh Agbove créé un cadre où sont désormais aiguisés les jeunes entrepreneurs au Togo. Le directeur exécutif de l’Ong Initiatives des Jeunes pour le Développement  a inauguré jeudi à Lomé un Centre d’Entrainement des Jeunes à l’Initiative Privée (CEJIP). Erigé en plein cœur de la ville de Lomé, ce centre entend apporter un plus à la promotion de l’entrepreneuriat au Togo.

Le CEJIP est un dispositif d’éducation et d’accompagnement des jeunes élèves, étudiants, diplômés sans emploi vers des initiatives d’auto-promotion.

Le Centre forme de nouveaux types de jeunes entrepreneurs prospères capables de se prendre en charge et de contribuer efficacement au développement de leurs communautés.

{loadmoduleid 212}

La finalité de ce projet qui bénéficie de l’appui technique du Réseau Mondial de l’Entrepreneuriat  est de créer des conditions favorables à l’insertion socio-économique des jeunes.

« Nous venons apporter une réponse concrète aux défis actuels liés à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes et à la participation de ces derniers au développement communautaire. Nous allons développer des programmes et projets innovants devant faciliter l’éducation et l’accompagnement des jeunes vers la création et le développement d’entreprise » a rassuré M. Agbove.

Le CEJIP se trouve à Tokoin-Forever dans la commune du Golfe 2. Un endroit stratégique capable d’accueillir beaucoup de monde, selon la  municipalité.

Ce qui est sûr en installant le centre ici, c’est comme si  vous avez respecté tous les critères pour son bien fonctionnement. Nous sommes au centre de trois grandes communes. Nous allons vous aider pour qu’on ne vous dites pas que  vous vous êtes trompé d’endroit », a promis James Amaglo, maire du Golfe 2 présent à la cérémonie.

{loadmoduleid 220}




Togo: Des élèves entretenus sur la problématique de l’entrepreneuriat

La semaine de l’entrepreneuriat a démarré lundi  au Togo. Elle a été lancée par Global Entrepreneurship Network (GEN) au Lycée technique d’Adidogomé (Lomé). Cette 10ème édition qu’abrite le Togo s’inscrit dans le cadre des objectifs du Développement Durable (ODD) et s’aligne sur le Plan National de Développement (PND). Pour les organisateurs, il sera question d’entretenir les élèves sur la problématique de l’entrepreneuriat.

L’organisation de cette semaine vise à donner aux élèves et étudiants des informations appropriées devant faciliter leur réussite dans le monde des affaires. Les activités se déroulent sous le thème : « Promouvoir l’entrepreneuriat par l’éducation ».

{loadmoduleid 210}

« A travers ce thème, nous allons rencontrer les écoliers au cours de cette semaine pour les entretenir sur la problématique de l’entrepreneuriat, c’est-à-dire ses objectifs, ses valeurs et ce qu’ils doivent faire pour devenir de vrais entrepreneurs » a indiqué Pascal Edoh Agbové, Directeur général de GEN Togo.

Plusieurs activités sont prévues durant la semaine. Il s’agit notamment des conférences-débats sur l’entrepreneuriat social et la consommation locale, les formations pratiques sur plusieurs thèmes, les rencontres de partages d’expériences, les soirées de créativité et de valorisation, des talents des jeunes et la Nuit des entrepreneurs.

Ces activités vont s’articuler autour de plusieurs évènements et se dérouleront, non seulement au Lycée Technique, mais aussi à l’université de Lomé et à la Chambre de Commerce d’Industrie du Togo (CCIT).

Global Entrepreneurship Network est présent dans plus de 170 pays. Togo a adhéré en 2010 grâce à l’ONG Initiative des Jeunes pour le Développement (IJD).

{loadmoduleid 212}




IJD lance la Nuit de la Décentralisation pour accompagner les élus locaux

Initiative des Jeunes pour le Développement (IJD) sonne la mobilisation pour un accompagnement des nouveaux élus locaux. L’ONG organise le 31 août prochain à Lomé la première édition de la Nuit de la Décentralisation autour du thème « Participation citoyenne pour une bonne gouvernance locale ». L’événement qui entend mobiliser  500 acteurs engagés dans le processus de la décentralisation vise plusieurs objectifs, essentiellement celui d’aider les conseillers municipaux  dans l’exercice de leur fonction.

La Nuit de la Décentralisation est un événement festif qui réunit les élus locaux, les partenaires au développement, les décideurs politiques, les acteurs de la société civile et du secteur pour célébrer la décentralisation à travers des échanges, partages, récompenses et de réjouissance. 

La nouvelle trouvaille de l’ONG IJD veut renforcer l’engagement citoyen indispensable à la mobilisation des actions de développement. Car, selon le directeur de l’organisation, la décentralisation est un outil de développement qui nécessite la coopération et la construction des liens sociaux entre les citoyens et les institutions.

{loadmoduleid 210}

Pascal Edoh Agbove soutient qu’après plus de 30 ans sans élections locaux, les élus du 30 juin et du 15 août derniers ont besoin d’aide pour réussir la mission à leur confiée.

« Au-delà du côté festif, la Nuit sera un cadre de plaidoyer pour un transfert de compétences, mobiliser les ressources humaines afin d’agir de concert pour le développement des communautés togolaises », a ajouté le directeur exécutif d’IJD.

La soirée qui a lieu à Agora Senghor sera marquée par un partage d’expériences de la gouvernance locale avec les élus, des remises de prix de reconnaissance aux présidents de délégations spéciales sortants et prix de gratitude aux personnalités et institutions qui ont œuvré pour l’effectivité de la décentralisation au Togo.

L’événement est ouvert à tous les acteurs impliqués dans la décentralisation. Mais pour des dispositions pratiques, il est demandé de prendre attache avec le secrétariat ou la direction d’IJD sis à Adidogomé Franciscain.

{loadmoduleid 212}




Décentralisation: IJD lance une campagne de sensibilisation citoyenne

Une campagne nationale de sensibilisation citoyenne sur la décentralisation et le développement communautaire a été lancée jeudi à Lomé. L’initiative est à l’actif de l’ONG Initiatives des Jeunes pour le Développement (IJD) qui  s’engage ainsi à accompagner le gouvernement dans le  processus de décentralisation. Elle  vise notamment à  contribuer  à la réussite d’un tel processus grâce à l’éveil de la conscience collective des populations à la base pour une meilleure appropriation de la notion de gouvernance locale et des actions de développement.

La campagne a lieu en six (6) mois plus précisément  de juin à décembre  2018 dans toutes les régions économiques du Togo.

Elle se fera en deux phases. La première phase couvre la période du 14 juin au 13 septembre. Elle consistera  essentiellement à former 3.000 leaders d’opinions à la base entre autres les Chefs religieux, les CVD et CDQ sur les modules liés à la décentralisation, organiser environ 500 séances de sensibilisation dans les lieux religieux et éducatifs et tenir plus de 300 séances de sensibilisation de masse dans les villages et quartiers des grandes villes.

La seconde phase qui aura lieu du 14 septembre au 13 décembre sera consacrée à l’accompagnement des leaders d’opinion dans la formulation de leurs plans  de développement communautaire, l’élaboration des projets et la stratégie de mobilisation des ressources entre autres.

{loadmoduleid 210}

Issue du constat selon lequel la population à la base pour qui la décentralisation est prévue n’est pas suffisamment informée des avantages et contraintes liées à cette nouvelle approche de gouvernance de la cité, la campagne sera une occasion de transférer des compétences.

« C’est un savoir-faire, une ingénieure  en matière de  développement que nous allons  transmettre à la population. Sinon nous serons toujours là pour dire que  rien ne marche pire nous accuser réciproquement », a indiqué Pascal Edoh Agbove, Directeur exécutif de l’ONG IJD.

La campagne qui reçoit un soutien indéfectible des différents ministères concernés,  notamment celui en charge de l’administration territoriale sera menée de concert avec les Ambassadeurs de la Décentralisation, des citoyens togolais que l’ONG a formés en management des collectivités territoriales et en développement communautaire.




Formés pour une meilleure gouvernance locale au Togo

L’ONG Initiatives des Jeunes pour le Développement (IJD) vient d’aiguiser plus de 80 citoyens togolais qui vont contribuer à la réussite de la gouvernance locale dans le pays. Ceci grâce à la formation en management des collectivités territoriales qui se veut un accompagnement des efforts du gouvernement dans le processus de décentralisation. Ces citoyens qui ont été outillés du 06 janvier au 07 avril ont reçu mardi à Lomé leur attestation de fin de formation.

Ils sont au total 85 à être formés sur le cadre juridique qui régit la décentralisation et les libertés locales au Togo, les outils du management des collectivités territoriales, la communication publique, le marketing territorial et la gestion publique moderne entre autres.

A l’arrivée, ils sont capables notamment de mieux présenter les grands enjeux de la décentralisation aux communautés à la base, jouer le rôle des agents techniques dans le maries et de conseillers aux élus locaux, participer au développement des communautés à la base en qualité d’élus locaux et être candidats aux prochaines élections locales.

{loadmoduleid 210}

Cette formation au cours de laquelle une centaine de coaches en développement communautaire ont été déjà formés l’année dernière, s’inscrit dans la logique du programme biannuel d’information et de formation des citoyens pour accompagner les efforts du gouvernement togolais dans le processus de décentralisation, selon Pascal Agbove,  directeur exécutif de l’IJD. 

Elle a pour objectif principal de renforcer les capacités des citoyens en matière de décentralisation et de développement local afin qu’ils puissent mieux contribuer à la réussite de la gouvernance locale au Togo.

« Nous avons initié ledit programme parce que les besoins de nos populations sont énormes en termes d’offre de services sociaux et cela appelle la contribution de toutes les composantes de la société » a ajouté M. Agbove, qui annonce la prochaine vague de formation sur le 7 mai prochain.




L’Ong IJD a décoré des créateurs de richesses et de l’emploi à Lomé

L’ONG Initiatives des Jeunes pour le Développement (IJD) a clôturé la 8è édition de la Semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat samedi à Lomé avec la « Nuit des Entrepreneurs ». Le Dîner de gala, « Nuit des Entrepreneurs » a été un moment solennel au cours duquel les meilleurs du monde entrepreneurial ont été décorés.

Réunissant entrepreneurs, investisseurs, porteurs de projet d’entreprises et experts financiers entre autres, la « Nuit des Entrepreneurs » a été une soirée dédiée aux entrepreneurs, des personnes que le promoteur de la SME qualifie de « créateurs de richesses et de l’emploi ».

Parmi eux une dizaine et des  personnalités reconnues pour leur engagement dans la promotion de l’entrepreneuriat au Togo ont été distinguées. Ceux-ci  ont été décorés par l’ONG IJD qui leur attribue la dénomination « ambassadeurs de l’entrepreneuriat ».

Il s’agit entre autres de Germain Wona, Serge Michel Kodom, Gerry Taama, Malick Ayeva, Gado Nassini, Amina Ouro-Agoro et de Komlan Agbessi.

{loadmoduleid 210}

La soirée des entrepreneurs a aussi permis au promoteur de la SME au Togo de faire un petit bilan de cette initiative qui a couvert la période du 13  au 19  novembre.

« Les échanges que nous avons eus durant cette semaine, nous ont permis de réfléchir pour identifier les difficultés liées à la promotion de l’entrepreneuriat au Togo et de formuler des recommandations à l’endroit de tous les acteurs pour que des efforts soient faits en vue de créer un environnement propice à la promotion de l’entrepreneuriat dans notre pays », a souligné Pascal Edoh Agbove.

La Semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat est un mouvement mondial des entrepreneurs qui est  né aux Etats Unis en 2008. Le mouvement est célébré dans 165 pays dont le Togo qui  a pris le train en marche depuis 2010 grâce à l’ONG-IJD.




IJD tient la campagne nationale de l’entrepreneuriat du 13 au 19 novembre

L’ONG Initiatives des Jeunes pour le Développement (IJD) a annoncé mardi à Lomé la tenue du  13 au 19 novembre prochain d’une campagne  nationale de l’entrepreneuriat. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat, célébrée dans le monde entier et vise à présenter l’entreprenariat comme une panacée aux différents  maux qui minent la société togolaise. Elle est  placée sur le thème « Quel écosystème entrepreneurial pour booster l’économie togolaise et créer plus d’emplois ».

La campagne se veut un cadre d’échanges entre acteurs intervenant dans le domaine de l’entrepreneuriat et sera une occasion de sensibiliser les uns et les autres sur la nécessité de créer un écosystème entrepreneurial au Togo.

« il est important que tous les décideurs comprennent qu’aujourd’hui, il n’y a rien à faire que de promouvoir l’entrepreneuriat pour créer des richesses, régler le problème de l’emploi des jeunes et par ricochet booster le développement économique du Togo », a indiqué Pascal Edoh Agbove, Directeur exécutif de IJD.

L’occasion sera aussi pour  les organisateurs de mettre en réseautage les entrepreneurs, lancer un appel aux décideurs économiques à aller vers la création d’un environnement économique et fiscal et surtout venir en aide  aux directeurs d’entreprise qui ont du mal à s’en sortir.

{loadmoduleid 210}

Au programme des  conférence-débats sur les thèmes « Entrepreneuriat et le Développement Durable », « Promotion des PME au Togo: opportunités et contraintes » ; « Entrepreneuriat des jeunes: Enjeux et défis » et « Création de  l’Écosystème entrepreneurial au Togo: Enjeux et défis ».

Une journée de micro finance, agences et fonds de garantie est également prévue et sera l’occasion de présenter tous les mécanismes de financement existants pour les entreprises. Elle sera suivie d’une journée scientifique sur l’entrepreneuriat, puis de la deuxième édition de la Nuit des entrepreneurs où les meilleurs du monde entrepreneurial togolais seront récompensés.

Un concours de créativité dénommé « Prix de la semaine mondiale de l’entrepreneuriat doté de prix est aussi organisé à l’intention des jeunes porteurs d’un projet innovant.

La  participation à la campagne et au concours est  subordonnée à une inscription qui se fait au siège de l’IJD sis à Adidogomé, rue des Franciscains.