1

Covid19: Vaccination obligatoire pour tous les sportifs au Togo

Rich results on Google's SERP when searching for 'vaccination'

La reprise effective des activités sportives et des loisirs au Togo est conditionnée par la vaccination contre la Covid-19.  Il est annoncé à cet effet, une campagne nationale de vaccination à l’intention des acteurs des fédérations nationales sportives et des loisirs. La date de la campagne n’est pas connue mais les présidents des fédérations sont tenus de communiquer l’effectif global des sportifs de leurs structures respectives avant le 16 juillet prochain.

La décision est prise par le gouvernement togolais. Dans une lettre écrite lundi, le ministre en charge des sports informe qu’en collaboration avec la Coordination nationale de riposte de la Covid et le ministre en charge de la santé, il sera organisé une campagne de vaccination contre le Covid-19 avant la reprise des activités sportives au Togo.

« Je voudrais vous informer que le ministre des sports et des loisirs entend organiser une campagne de vaccination contre la Covid-19 au profit des acteurs des fédérations nationales sportives et des loisirs…», a écrit Dr Lidi Bessi Kama aux présidents des fédérations nationales sportives et des loisirs du Togo.

Vaccination pour la reprise

Pour la ministre, il s’agit de préparer ainsi la reprise effective des activités sportives et des loisirs sur toute l’étendue du territoire national

Notamment, il s’agit des athlètes, joueurs, entraineurs, membres des bureaux exécutifs et personnel administratif, ligues, districts et associations.

Mme Bessi Kama demande aux présidents d’envoyer l’effectif global des acteurs de leurs structures respectives à la Direction des sports et de l’éducation physique et à la direction des loisirs au plus tard le vendredi 16 juillet 2021.

Suspendues l’année dernière pour cause de coronavirus, les activités sportives ont été reprises en janvier 2021. Mais pas toutes. Le sport de masse n’a pas été autorisé.




Adebayor et Bessi-Kama pour la relance du foot togolais

Rich results on Google's SERP when serching for 'adebayor'

Lidi Bessi-Kama, la ministre des sports et des loisirs a reçu vendredi Emmanuel Adebayor pour un tête-à-tête. Les deux personnalités ont fait le tour de la situation actuelle du football togolais. On apprend que la ministre et le ballon d’or africain travaillent pour la relance du sport roi au Togo.

Dans les détails, on apprend que les discussions entre Lidi Bessi-Kama et Emmanuel Adebayor ont été conviviales.

Ils ont évoqué la nécessité d’une vraie relance et du développement du football Togolais. Actuellement, les championnats de 1ère et de 2e Divisions sont en cours. Il est projeté le démarrage du championnat féminin alors que le championnat de 3e division est toujours en attente.

La star du football togolais a donné à la ministre des sports son avis et exposé ses souhaits pour parvenir à un championnat professionnel où les joueurs trouvent vraiment leur compte pour leur épanouissement.

 Les 2 personnalités ont également parlé de la sélection nationale. Les Eperviers du Togo ont été sérieusement en difficulté avec le passage du sélectionneur français Claude Leroy. Avec ce dernier, la sélection togolaise a raté 2 Coupes d’Afrique des Nations de suite.

Alors que les éliminatoires de la Coupe du monde 2022 pointent à l’horizon, un nouveau staff a été constitué. Paulo Duarte a été recruté et sera aidé dans ses fonctions par Jonas Komla.

Lors du dernier stage organisé en Turquie, les Eperviers ont gagné 2-0 face à la Guinée mais ont perdu 0-1 contre la Gambie.

Avec Lidi Bessi-Kama, Emmanuel Adebayor a esquissé les choses à entreprendre pour renforcer l’équipe nationale afin de la rendre redoutable comme dans le passé.

M. Adebayor a salué dans un tweet une bonne discussion dont il annonce pour bientôt les suites.

Notons que le 14 juin dernier en marge d’un congrès ordinaire organisé par la fédération togolaise de football (FTF), la ministre des sports et des loisirs a émis le vœu de voir les Eperviers se qualifier pour la Coupe du monde 2022.

Elle avait insisté sur la nécessité d’écrire un nouveau chapitre du football togolais en accrochant la qualification à la Coupe du monde Qatar 2022 tout comme en 2006.




Eperviers: Bessi-Kama s’explique sur le choix de Paulo Duarte

Lidi Bessi-Kama s’est expliquée mardi devant l’assemblée nationale sur le choix de Paul Duarte au titre du nouvel entraineur des Eperviers. Pour la ministre des sports et des loisirs, le technicien portugais a été préféré surtout aux entraîneurs locaux grâce à son niveau.  Par conséquent, Mme Bessi-Kama invite Jean Paul Abalo Dosseh et les autres à continuer par apprendre pour être au-devant de la mêlée dans les  années à venir.

C’est connu de tous. La  polémique enflamme la toile depuis lundi où la Fédération Togolaise de Football (FTF)  a communiqué le nom de  Paul Duarte comme étant le successeur de Claude Leroy.

Pour certains, le portugais n’a même pas postulé à ce poste d’un entraineur du Togo. Pour d’autres, ce choix de l’instance faitière de football national  met à mal la promotion des talents nationaux. On note que parmi les candidats, il y a des techniciens comme Jean Paul Abalo Dosseh, Nibombe Dare et Tchanille Tchakala, entre autres.

Cette polémique a été également au cœur des débats au parlement  mardi où Lidi Bessi-Kama était pour défendre le projet de loi  fixant les règles d’organisation, de développement et de promotion des activités physiques et sportives au Togo.

La ministre en charge des sports a révélé que le choix de  Paulo Duarte,  a été opéré à la suite de la phase d’audition des 5 candidats retenus sur la short-liste arrêtée par la commission technique mixte chargée de l’étude des dossiers de candidatures.

« Nous avons privilégié le diplôme de l’UEFA. Et parmi cette short-liste il n’y avait aucun togolais parce que n’ayant pas ce diplôme que nous cherchons », a-t-elle détaillé.

Mme Bessi-Kama assure que ce choix n’a pas une volonté de minimiser le travail que font les entraineurs locaux mais plutôt de les amener à franchir d’autres paliers dans ce domaine.

Par ailleurs, elle a précisé que Paulo Duarte est actuellement en contrat avec le club anglais de Desportivo Primeiro d’Agotso jusqu’en juillet 2021. Il prendra officiellement à la tête de l’équipe nationale du Togo à partir du mois d’août.




Togo: Une nouvelle loi pour redorer le blason du sport

Le Togo veut redorer le blason de son sport. L’assemblée nationale togolaise a adopté mardi le projet de loi fixant les règles d’organisation, de développement et de promotion des activités physiques et sportives au Togo. Selon Lidi Bessi-Kama, la nouvelle loi a pour but de contribuer au maintien de la cohésion au développement social et économique du Togo par la promotion de la pratique sportive.

Le texte comporte 68 articles regroupés en 8 chapitres. Il remplace la loi portant charte des activités physiques et sportives (APS) en vigueur depuis juin 2011.

La nouvelle loi contient plusieurs dispositions. La première est relative au transfert de la tutelle de l’enseignement de l’éducation physique et sportive aux ministères chargés de l’éducation nationale. Cette disposition clarifie la question de la tutelle hiérarchique des enseignements d’EPS et améliore l’organisation des examens de l’éducation physique et sportive.

La 2è innovation a trait à la tutelle de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) qui est désormais rattaché à l’Université de Lomé par décret n°2020-073/PR modifiant le décret n°2016-024/PR du 11 mars 2016 relatif au rattachement de l’INJS à l’Université de Lomé.

La 3è innovation est relative à la création, en remplacement de la Fédération des sports scolaire et universitaire (FETOSSU), de 2 fédérations, la Fédération des sports scolaires qui sera exclusivement dédié aux sports scolaires et la Fédération des sports universitaires qui sera dédiées aux sports universitaires. Cette nouvelle innovation, dit-on est rendue nécessaire par l’existence d’une fédération internationale des sports scolaires (ISF) et la fédération internationale des sports universitaires (FISU). Cette nouvelle organisation devra permettre au Togo de se conformer aux réalités internationales et de faciliter l’affiliation des fédérations nationales qui seront créées aux fédérations internationales.

« Cette loi servira désormais de substrat à la professionnalisation de la pratique des  activités physiques et sportives dans notre pays et permettra j’en suis convaincue de faire émerger des sportifs de haut niveau et des équipes nationales compétitives aussi bien au plan continental que mondial », s’est réjouie Mme Bessi-Kama.

A la clôture de la session, la présidente du parlement,  Yawa Tsegan a félicité ses collègues pour le vote de cette loi qui  « entre dans la  vision du Président de la République et les choix stratégiques pour le développement durable du Togo, sous le prisme des objectifs de développement durable, en particulier l’objectif 3 concernant la santé: Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous, à tout âge».