1

Lancement du 8è concours d’humour sur fond de vérités aux humoristes togolais

La course à la succession du Groupe Tabala, lauréat de la 7è édition du concours national d’humour au Togo est lancée. C’est au cours d’une conférence de presse tenue jeudi à Lomé par Septentrion Communication, l’initiateur du concours  et son partenaire Togo Cellulaire. Occasion pour Youwessodjo Ouro Bang’na de faire l’état des lieux de l’humour au Togo.

Le concours national d’humour au Togo est une opportunité offerte aux humoristes en miniature de sortir du background. L’événement est à sa huitième édition cette année.

Il démarre le 18 février prochain à Dapaong avec la phase éliminatoire. Il sera poursuivi à Kara, Sokodé, Atakpamé et à Lomé avec la grande finale qui a lieu en juillet à Kara pendant la fête traditionnelle Evala.

Pour l’heure les inscriptions ont déjà commencé et se poursuivent jusqu’en mi- février à la place des fêtes « Fil O’Parc » de Lomé.

Cette année, le souhait du promoteur du concours, Youwessodjo Ouro Bang’na est de voir les candidats monter d’un cran.

{loadmoduleid 210}

Pour lui, si les artistes togolais humoristes sont jusque-là absents sur les scènes internationales, notamment au « Parlement du rire » c’est parce qu’ils ne travaillent pas. Le Directeur général de Septentrion Communication indique qu’au Togo, l’humour  a encore du chemin à faire.

« Il n’y a pas d’humoristes au Togo. Ceux que nous avons sont tous des essayistes », a-t-il ajouté.

M. Ouro Bang’na s’insurge contre l’attitude de certains de ces artistes qui une fois leur première sortie faite s’érigent en star de haut standing, en devant du coup déloyaux et infidèles à leurs promoteurs.

«Les humoristes doivent savoir que le fait d’être montés sur scène une seule fois ne fait pas d’eux la star. Cela empêche de travailler, de faire des recherches et d’exceller. Ils doivent  venir à l’idée qu’ils sont toujours des apprenants », a-t-il souligné avant d’inviter « ces faiseurs de rire », à continuer par travailler, à écrire leurs propres textes et à s’adonner aux exercices quotidiennement.




L’hommage du Togo à ses humoristes décédés dans l’accident de Tchaloudè

Le gouvernement togolais a rendu un hommage vibrant vendredi aux artistes comédiens  morts dans un accident de circulation le 23 juillet dernier. La  cérémonie d’hommage a eu lieu au stade du lycée de Tokoin. C’est Selom Komi Klassou, Premier Ministre du Togo, Représentant le Chef de l’État qui l’a présidée.

La mobilisation a été importante. Députés, membres du gouvernement, présidents des institutions de la République, chefs traditionnels, différentes corporations d’artistes, familles éplorées ont fait le déplacement au lycée de Tokoin. Une prière musulmane et un culte protestant ont  été dits en honneur des disparus.

« Agbasco et ses confrères nous ont toujours fait rire, même si on n’en avait pas envie… Certains artistes ont eu la chance de faire longue carrière, mais d’autres Folo, Agbsco, et autres n’ont pas eu ce privilège et nous ont quittés avant l’heure dans un tragique accident de la circulation… », a compati le ministre Guy Madjé Lorenzo en charge de la culture, au nom du gouvernement.

{loadmoduleid 210}

C’est un second hommage rendu à Folo, Agbasco, Frère  Gafo, Ousmane Akoriko et Jacqueline après celui des promoteurs culturels, au lendemain du drame.

Une messe pour le repos de leur âme a été également dite le 29 juillet dernier par le Révérend Père Jean Paul Alade, Curé de la paroisse Saint Kisito de Tokoin.

Leur inhumation a lieu demain samedi 05 août, mis à part Ousmane Akoriko, enterré le 25 juillet passé.




Le Togo rend hommage aux humoristes disparus ce vendredi

Plusieurs voix l’ont réclamé juste après la confirmation de la disparition des humoristes togolais dans le tragique accident de Tchaloudè intervenu le 23 juillet et c’est désormais décidé. Ces artistes décédés recevront un hommage mérité vendredi à Lomé avant leurs inhumations programmées pour la plupart sur le week-end prochain.

Selon un communiqué, les autorités togolaises ont décidé qu’un hommage national soit rendu ce vendredi 04 août 2017 à ces humoristes. La cérémonie est prévue sur l’aire de jeux du Llycée de Tokoin à partir de 8h 00.

Selon le programme, la cérémonie sera meublée par 3 interventions. Dans un premier temps, il y aura l’intervention du porte-parole du comité des familles des victimes, comité constitué il y a quelques jours. Ensuite suivra le mot du porte-parole du corps des artistes humoristes, musiciens et promoteurs culturels qui sont le collectif des humoristes du Togo, UNAM et promoteurs culturels.

{loadmoduleid 210}

L’intervention du représentant du gouvernement va clôturer cette série qui sera ponctuée par des intermèdes musicaux.

De ce fait, les députés, les chefs traditionnels, les artistes musiciens, comédiens, managers, promoteurs culturels et toute la  population togolaise sont  conviés  à  prendre part  à cet hommage.




Mort des humoristes : Emouvant hommage des artistes et promoteurs culturels

Le monde de la culture togolaise a rendu hommage lundi aux six humoristes parmi lesquels Folo et Agbasco qui ont perdu la vie dans un accident de la circulation dimanche à Tchaloudè sur la national n°1. La cérémonie a été émouvante.

Promoteurs culturels, artistes de la chanson et comédiens et mélomanes s’étaient mobilisés  lundi pour rendre un hommage mérités à leurs compagnons qui ont disparu dans le tragique accident de Tchaloudè.

Sur le terrain de Forever, la foule des grands jours a allumé une bougie en l’honneur de ces disparus.

{loadmoduleid 210}

A l’occasion, ils ont fait une prière et demandé à Dieu à ce que cette tragédie ne frappe plus jamais le Togo en général et sa culture en particulier. D’autres prières ont été faites pour le repos de l’âme de Folo, Agbasco et les autres.

Le drame de Tchaloudè (200 km de Lomé) est survenu alors que ces humoristes qui avaient presté aux Evala rentraient à Lomé. Leur voiture est rentrée en collision frontale avec un camion poids lourd et aucun des 6 occupants n’a pu survivre.




Bawara condamne un voyeurisme macabre des internautes togolais

C’est un véritable coup de gueule que lance le ministre togolais de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative. Gilbert Bawara ne supporte pas le comportement des internautes togolais qui n’ont pas cessé de faire tourner les images des corps inertes des humoristes togolais qui ont perdu la vie dans un tragique accident dimanche. Le ministre condamne un voyeurisme macabre.

« Le Togo est en deuil, frappé au cœur. Nous sommes tous consternés, affligés, atterrés et peinés par cet accident dramatique, insensé. Mais les images qui circulent sur les réseaux sociaux sont inacceptables, insupportables. Elles aggravent notre peine et notre indignation », fustige Gilbert Bawara sur son compte twitter.

Pour Gilbert Bawara, le « respect dû aux morts, à leurs familles, à leurs proches; nos traditions nous commandent de refuser cette manière d’agir et de comporter ».

{loadmoduleid 210}

« Refusons ce voyeurisme, cette fausse modernité, ces pratiques. Nous nous inclinons sur la mémoire des illustres concitoyens disparus. Qu’ils reposent en paix », a-t-il dit.

Déjà la matinée, l’Observatoire togolais des médias (OTM) avait condamné cette pratique dans un communiqué et a invité les médias à s’abstenir de diffuser les images choquantes du tragique accident qui a coûté la vie à 6 humoristes togolais dans les environs de Tchaloudè.




Accident des humoristes: la douleur de Faure Gnassingbé et d’Adebayor

Pendant longtemps, plusieurs personnes ont voulu que l’information concernant le tragique accident de circulation dont les images ont fortement circulé sur les réseaux sociaux soit fausse. Mais elle a été vite confirmée et les 6 humoristes togolais ont réellement laissé leurs vies à Tchaloudè. Lundi, Faure Gnassingbé, Emmanuel Adebayor et d’autres personnalités du Togo expriment leur douleur.

C’est sur son compte twitter que Faure Gnassingbé s’est exprimé sur l’accident. Le président togolais indique avoir appris avec « une immense peine » la disparition, dans un accident de circulation, de plusieurs compatriotes, dont de célèbres humoristes.

« Je partage profondément la douleur des familles éplorées et leur présente mes sincères condoléances ainsi que celles de la nation togolaise », a posté Faure Gnassingbé.

Emmanuel Adebayor n’est pas resté indifférent. Lui qui connaît certains de ces humoristes qui ont l’habitude de lui donner le sourire.

{loadmoduleid 210}

Très ému, l’attaquant togolais estime que l’homme n’est qu’un sac vide rempli par l’Eternel.

« Prions pour que notre fin ne soit pas un drame mais plutôt une fête… Que la terre soit légère à nos disparus… Paix à vos âmes mes chers compatriotes », a écrit Adebayor.

Folo, sa femme, Agbasco, les frères Gafo et Ousmane Akoriko ont perdu la vie dans une collision avec une semi-remorque à Tchaloudè sur la Nationale n°1.




Togo : 6 humoristes périssent dans un accident de circulation

Six acteurs de la culture togolaise parmi lesquels les humoristes Folo et Agbasco ont trouvé dimanche la mort dans un accident de circulation. L’accident a eu lieu aux environs de Tchaloudè (200 km de Lomé).

Ils ont été Kara (420 km) pour faire rire des gens à la soirée du rire organisée dans le cadre des luttes Evala édition 2017. Mais ils ne seront plus de retour, du moins vivants. Folo, sa femme, Agbasco et les autres ont perdu la vie dans une collision avec une semi-remorque.

Selon les témoins, le drame s’est produit alors que la voiture 4×4 des infortunés cherchait à dépasser un bus de la compagnie de Transport ETRAB en stationnement sur la route sans signalisation. Et alors que la loi réduisait la visibilité, le véhicule se retrouve nez à nez avec un titan qui allait dans le sens opposé.

{loadmoduleid 210}

Le violent choc qui s’en est suivi n’a pas laissé de chance à la voiture dans laquelle se trouvaient les humoristes et les autres qui voyageaient avec eux. La voiture a été complètement écrasée et les témoins qui ont intervenu n’ont vu que des corps inanimés.

Outre Agbasco, Folo, sa femme et les autres victimes ont pour nom: les frères Gafo et Ousmane Akoriko