1

Le DAGL cherche des projets sportifs à financer à coup de 35 millions

Le District Autonome du Grand Lomé (DAGL) a lancé vendredi un appel à projets destiné aux fédérations et associations sportives togolaises. Une enveloppe globale de 35 millions de FCFA est disponible pour l’accompagnement des projets. La démarche s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la composante 4 : Sport et Développement de la 3ème phase du Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL III).

{loadmoduleid 212}

Pour cette 1ère édition, le DAGL dispose d’une enveloppe globale de 35 millions de FCFA pour financer les projets qui seront retenus.

Le Secrétaire général par intérim du DAGL, Tagba Ataféyinam Tchalim a expliqué qu’une attention particulière sera accordée aux initiatives sportives qui contribuent à la promotion des bonnes pratiques environnementales. Les projets qui seront retenus doivent également s’inscrire dans un esprit de renforcement du processus de décentralisation et de l’implication citoyenne de la population dans la gestion de l’environnement urbain.

« L’objectif de cet appel à projets, est de sélectionner, et d’accompagner les projets qui portent une stratégie ambitieuse de promotion des activités sportives sur le territoire du District Autonome du Grand Lomé, fondés sur des actions de sensibilisation de la population sur les bons comportements à observer dans la gestion des déchets, et intégrant les aspects de genre et de vulnérabilité liée au handicap physique », a indiqué M. Tchalim.

Pour être éligibles,  les projets devront se dérouler sur tout ou partie de l’agglomération du grand Lomé, c’est-à-dire dans un ou plusieurs quartiers d’une des communes du District, ou dans une ou plusieurs des 13 communes du District Autonome du Grand Lomé.

{loadmoduleid 214}

L’appel à projets est ouvert du 11 mars au 19 avril 2021 pour les dépôts des manifestations d’intérêt. Les candidats retenus à l’issue de cette sélection devront déposer un projet en juin 2021.

Consulter le cahier des charges et télécharger le dossier de candidature : https://dagl.tg/appel-a-projets/1-appel-a-projets-2021-adestination-des-federations-et-associations-sportives-des-communes-13-communes-du-grand-lome

Notons que le Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL) vise à contribuer durablement à l’amélioration des conditions de vie des habitants de Lomé. Une première phase a été mise en œuvre de 2007 à 2013 et une seconde phase de 2012 à 2019. La troisième phase (PEUL 3) a démarré le 1er juillet 2019, et devrait prendre fin en 2023. Il est financé par une subvention de l’Agence Française de Développement (DAGL) et le District Autonome du Grand Lomé (DAGL) en est le maître d’ouvrage, en remplacement de l’ancienne Commune de Lomé.

{loadmoduleid 220}




DAGL: 50 agents de recouvrement en rodage  

Les agents de recouvrement des communes de la Préfecture du Golfe sont en recyclage. Mercredi ils ont été réunis pour être rodés sur leurs droits et devoirs et sur les règles déontologiques de leur métier. Il s’agit d’une initiative du District Autonome du Grand Lomé (DAGL) visant à assurer une bonne marche des communes du grand Lomé.

{loadmoduleid 212}

La rencontre a été ouverte par le  Secrétaire général par intérim du District Autonome du Grand Lomé (DAGL), Ataféyinam Tchalim Tagba. Elle vise à renforcer, dans un premier temps, les capacités de 50 agents de recouvrement des communes concernées sur les techniques de recouvrement.

Résultat attendu, l’amélioration de leur niveau de connaissances sur le métier qu’ils exercent, et d’augmenter les recettes locales de leurs collectivités territoriales.

La décentralisation et la gestion financière municipale, les rapports entre l’agent de recouvrement et le contribuable, les techniques de recouvrement des taxes et redevances municipales et les dispositifs de contrôle sont au menu des 3 jours de formation.

{loadmoduleid 214}

La formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du volet 2 : « Mobilisation des ressources financières » de la composante 2 : « Appui à la gouvernance » de la 3ème phase du Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL III).

« Au-delà des agents de recouvrement bénéficiaires de cette formation, je peux vous dire que c’est l’ensemble des collectivités territoriales du grand Lomé qui gagneront lorsque nous disposerons des agents de recouvrement outillés et aguerris, à même de relever les défis qui sont les nôtres. », a déclaré Ataféyinam Tchalim Tagba.

Il est annoncé pour mars prochain, un second atelier de formation pour 50 autres agents de recouvrement des communes de la Préfecture Golfe sur les mêmes modules.

Le DAGL est accompagné dans la mise en œuvre de ce projet par l’Agence Française de Développement (AFD). C’était depuis 2007 au temps de l’ancienne Commune de Lomé. Le PEUL III entend mettre en place une filière intégrée de gestion des déchets solides et à renforcer les capacités institutionnelles, organisationnelles et financières du District.

{loadmoduleid 220}




Covid19: le DAGL équipe les communes et préfectures du grand Lomé

Le District Autonome du Grand Lomé (DAGL) a remis mardi à Lomé aux préfectures et communes du grand Lomé de matériels d’hygiène et de protection contre la Covid-19. C’est Ataféyinam Tagba, secrétaire général par intérim dudit district qui a procédé à la remise du don. Ce geste de DAGL entend contribuer à la lutte commune à travers son « Plan de riposte contre la Covid-19 ».

Le don est composé de 48 000 masques, 1000 flacons de solution hydroalcoolique, 2000 paires de gants, 20000 sacs poubelles de 30L, 55 distributeurs de gels hydroalcooliques, 550L de recharge de gel hydroalcoolique, 55 dispositifs de lavage des mains.

{loadmoduleid 212}

Les bénéficiaires ont eu également 550 flacons de savon liquide virucide et bactéricide, 60 thermomètres frontaux, 10 pulvérisations de 25 L, 40 bidons de 05 de désinfectant anti-bactéricide et virucide et 1000 affiches de sensibilisation.

Le lot de matériels et d’équipements est destiné aux communes, préfectures et entreprises de pré-collecte, de collecte et de valorisation des déchets du grand Lomé.

Selon M. Tagba, ce plan de riposte vient en appui aux initiatives prises par le gouvernement et les élus locaux dans la lutte contre la propagation de la pandémie à coronavirus dans le grand Lomé.

« Il vise également à faciliter l’observance des mesures barrières édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur le ressort territorial du grand Lomé », disait-il.

Financé à hauteur de 162 millions de FCFA à travers une réallocation de fonds du Peul lll, le plan de riposte contre la Covid-19 dans le grand Lomé, est subdivisé en 3 volets.

Il s’agit bien de la campagne de sensibilisation et de communication ; de l’acquisition de matériels de protection et d’hygiène pour les communes du grand Lomé et les entreprises de pro-collecte, de collecte et de valorisation de déchets. Il y a également la fourniture et installation d’équipement de décontamination des déchets d’activités de soins à risques  infectieux (DASRI) pour le Centre d’Enfouissement Technique (CET) d’Aképé.

La mise en œuvre du « plan de riposte contre la Covid-19 » exécuté depuis le 02 juin dernier par le DAGL est soutenue par l’Agence Française de Développement (AFD). Cette agence finance la 3è phase du Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL), dont le DAGL assure la maîtrise d’ouvrage.

{loadmoduleid 220}




Grand Lomé: Bientôt des infrastructures sportives pour Golfe 1 et Agoè 4

Le District Autonome du Grand Lomé (DAGL), et l’ONG Gret s’activent pour la réalisation de la composante 4 du 3e Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL III). C’est en ce sens que les deux entités ont rencontré jeudi à Lomé, les autorités de la commune d’Agoè-Nyivé 4 (Togblekopé) et les associations sportives de cette municipalité. Il est question de la construction d’infrastructures sportives.

La réunion a permis aux responsables du DAGL de présenter la composante 4 du PEUL III aux acteurs. Les discussions ont tourné autour des besoins des participants dans le domaine du sport en ce qui concerne cette commune.

« C’est un projet qui est prévu dans le grand projet environnement urbain de Lomé, dans sa composante 4 avec l’ancienne commune de Lomé et dont la maîtrise d’œuvre est revenue au DAGL. C’est donc ce que nous réalisons désormais avec les communes », a expliqué le Secrétaire Général par intérim du District Autonome du Grand Lomé (DAGL), M. Tagba  A. Tchalim.

L’action vise la construction d’équipement sportif dans les communes. Notamment dans les communes de Golfe 1 et d’Agoè-Nyivé 4.

La composante 4, du projet en question est subdivisée en 3 volets. Il y a d’abord la conception participative et la construction des équipements sportifs. Ensuite, il y a la dynamisation du secteur sportif en général. Enfin, il y a l’appui à la définition en amont pareil de la finalisation de ces équipements aux modalités de gestion.

Pour Naïk Lashermes, Cheffe mission Gret, l’ensemble des activités entamées reste une démarche participative qui implique les acteurs du développement local et sportif.

La mission de l’ONG Gret, est d’appuyer et assurer la maîtrise d’œuvre sociale et technique de la construction des équipements.

Notons que la même rencontre a déjà eu lieu avec les responsables et associations sportives de la Commune Golfe 1.




Lomé: Triste constat dans les rues

Le District du Grand-Lomé en général et la Commune d’Aflao-Gakli en particulier ont du chemin à faire. Malgré les multiples opérations de désengorgement des voies publiques menées dans le temps par la présidence de la délégation spéciale des préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyvié, l’occupation anarchique des rues reste toujours d’actualité. Parfois même, c’est sur le bitume que certains riverains font leurs chantiers.

L’amer constat est fait  par le  maire de la commune du Golfe 5, Kossi Aboka. Engagée pour la beauté et le développement d’Aflao-Gakli, l’autorité municipale a fait le tour des grandes artères de sa commune mercredi. 

Que ce soit à Djidjolé, à Tosti ou à Agbalépédo ou à Avédji, les trottoirs sont occupés, soit par des étalages de boutiques, bars, restaurants ou par des tas de graviers et sable contraignant les piétons à marcher sur la chaussée.

Le plus regrettable a été observé à Agbalépédo, Lossossimé. A quelques mètres du  feu tricolore, des briques, des tas de graviers, des tonnes de ciment et de sable sont déversés sur une partie du boulevard.

{loadmoduleid 210}

Ailleurs ce sont les stationnements anarchiques des engins  qui sont à déplorer. Des véhicules sont garés sur les trottoirs et parfois même sous les panneaux de stationnement interdit.

Face à ce constat, le bureau exécutif de la commune d’Aflao-Gakli  a décidé d’une ultime séance de sensibilisation.

Des pick-up sonorisés  sont  affrétés et des communicateurs mobilisés pour sillonner toute la commune et sensibiliser les populations sur le danger que représente l’occupation anarchique des voies et espaces publics pour les piétons, et le préjudice que cela porte au développement de la commune.

Une fois cette étape franchie. Le conseil municipal menace d’adopter la politique du bâton et de la carotte.

« Nous allons appliquer la loi. Ceux qui ont pris des boulevards pour en faire leur propriété privée seront sanctionnés. Nous n’allons pas laisser ces comportements inciviques durer car ce sont des dangers  auxquels sont exposés nos concitoyens » a martelé M. Aboka.

Les textes de la République togolaise prévoient des amendes contre les occupants illégaux des espaces publics.

{loadmoduleid 212}




District de Lomé: plusieurs maisons convoquées et d’autres mises en demeure

Le District autonome du Grand Lomé est à l’offensive. Cette collectivité territoriale mène depuis quelques semaines des opérations de curage des caniveaux dans la ville de Lomé. Et le constat est amer : plusieurs maisons ont branché directement leurs puisards aux caniveaux. Une descente a été menée par les forces de l’ordre et plusieurs maisons ont été mises en demeure. D’autres sont carrément convoquées pour répondre de leurs actes.

C’est un comité mixte qui mène actuellement l’opération. Il est composé de l’agence nationale d’assainissement et de salubrité publique (ANSAP), du District Autonome du Grand Lomé (DAGL) et de la Direction d’hygiène.

{loadmoduleid 210}

Cette opération vise à mettre un terme à l’insalubrité dans la capitale togolaise. Notamment le problème de branchements illicites de puisards aux caniveaux auquel est confrontée la ville de Lomé depuis de nombreuses années.

« Ces comportements inciviques des populations riveraines des ouvrages d’assainissement contribuent considérablement à l’obstruction des caniveaux et empêche, par ricochet, le drainage des eaux de ruissellement vers les bassins d’orages », ont indiqué les membres du comité.

La mission se charge d’effectuer des descentes sur les lieux pour des constats d’usage, et de délivrance des convocations pour certains, et des mises en demeure pour d’autres.

Par ailleurs, le comité mixte appelle les pratiquants de ce système d’installations illicites  d’évacuations des eaux usées (cuisine, toilettes …) à se conformer aux normes.

La démarche de la DAGL et de l’ANASAP vise à éviter une plaie supplémentaire pour le réseau d’assainissement déjà largement obstrué par les ordures ménagères.

{loadmoduleid 212}




Les Communautés du Grand Lomé manifestent leur solidarité

Le Comité d’organisation de la 3è édition de Dunenyo za a fait don de tables-bancs mercredi à des établissements scolaires des communautés Agoè-nyivé et Aflao. Ce geste entre dans le volet promotion de l’éducation inscrit au programme de Dunenyo Za 2019. La cérémonie de remise était pleine d’émotions avec l’annonce de la mort de l’ancien ministre des finances du Togo,  Emile Elom Dadzie,  président du comité d’organisation de Dunenyo Za.

Au total 600 tables-bancs griffées « Dunenyo Za » qui ont été remises. Elles devraient permettre aux élèves d’étudier dans de bonnes conditions.

{loadmoduleid 210}

L’idée selon Togbui Edmond Helou Aristide Sedzro IV est de favoriser les conditions pour les scolaires  des 3 communautés – Bè, Agoè-Nyivé et Afloa – qui fondent la ville de Lomé à assurer la relève de demain.

« Pour nous, Dunenyo Za ne s’arrête pas seulement à la fête. La fête traditionnelle des natifs de Lomé c’est aussi du concret, en l’occurrence poser des actes qui aident à assurer un avenir radieux à nos enfants », a ajouté le Chef canton d’Agoè-Nyivé.

Une remise symbolique a eu lieu à Agoè-Nyivé plus précisément devant la maison de l’ancien premier ministre Elias Kpetigo. C’est là où bénéficiaires et donateurs ont toujours appris le décès du président du comité d’organisation de Dunenyo Za, Elom Dadzie.

« Nous sommes vraiment en deuil. Je suis même très attristé. Mais comme c’est une cérémonie qui a été prévue de longue date on a dû faire avec. Nous lui rendons un vibrant hommage et que Dieu lui accorde un repos éternel », a exprimé Togbui Sedzro IV.

{loadmoduleid 212}




Grand Lomé: Nomination prochaine du Gouverneur

L’assemblée nationale a adopté mercredi la loi portant attributions et fonctionnement du District autonome du Grand Lomé. Il s’agit d’un dispositif légal qui complète la loi sur la décentralisation et les libertés locales. A la suite du OK des députés, les communes vont désigner 26 élus et le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé va nommer le gouverneur ainsi que 26 autres personnalités pour rendre opérationnel le conseil du District.

Le District Autonome du Grand Lomé est une collectivité territoriale particulière dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière créée en vue d’exécuter des actions propres à la capitale dont certains volets d’aménagement, d’entretien et de fonctionnalité vont au-delà des compétences des communes.

Tout est mis en œuvre pour le rendre opérationnel dans les prochaines semaines. Mercredi, l’Assemblée nationale a voté la loi portant sur ses attributions et son fonctionnement.

{loadmoduleid 210}

A l’issue du vote, Chantal Yawa Djigbodi Tsegan a salué l’unanimité faite par les députés autour du texte soumis à la représentation nationale. La Présidente de l’assemblée nationale a estimé qu’il s’agit d’un jalon supplémentaire posé dans le processus de décentralisation au Togo.

Le Conseil du District comprendra 53 conseillers membres, dont 26 élus locaux issus des 13 communes des préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé. Les 27 autres personnalités dont le gouverneur seront nommées par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

« La création de cette entité est motivée par la nécessité d’exécuter des actions propres à la capitale dont certains volets d’aménagement, d’entretien, de fonctionnalité et de modernisation vont au-delà des compétences des communes », a indiqué Payadowa Boukpessi, ministre de l’Administration territoriale à l’issue du vote des députés.

Désormais, le District Autonome du Grand Lomé est l’autorité locale représentant la ville de Lomé dans son ensemble.

Rappelons que le District Autonome du Grand Lomé a été créé par la loi n° 2019-006 du 26 juin 2019 portant modification de la loi n° 2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales, modifiée par la loi n° 2018-003 du 31 janvier 2018 en son article 324-2.

{loadmoduleid 212}




Togo: Un gouverneur pour coiffer Fabre, Aboka, Adanbounou et les autres

La longue marche du processus de décentralisation se poursuit. Après l’élection des conseillers municipaux et des maires et leurs adjoints, le gouvernement togolais a décidé de faire les derniers réglages en prélude à leur prochaine prise de fonction. Un nouveau projet de loi adopté mercredi en Conseil des ministres donne des précisions sur la gestion du Grand Lomé qui sera confiée à un gouverneur. Ledit gouverneur coiffera les préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé et les 13 communes les composant.

Le projet de loi adopté par le gouvernement porte attributions et fonctionnement du District autonome du Grand Lomé. Le District Autonome du Grand Lomé a été créé par la loi n° 2019-006 du 26 juin 2019 portant modification de la loi n° 2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation et aux libertés locales, modifiée par la loi n° 2018-003 du 31 janvier 2018 en son article 324-2.

Le District Autonome du Grand Lomé est une collectivité territoriale particulière dotée de la personnalité morale et de l’autonomie financière créée en vue d’exécuter des actions propres à la capitale dont certains volets d’aménagement, d’entretien et de fonctionnalité vont au-delà des compétences des communes.

« Le District Autonome du Grand Lomé est l’autorité locale représentant la ville de Lomé dans son ensemble », indique le gouvernement.

{loadmoduleid 210}

Le district en question aura à assurer l’assainissement de la capitale et de l’ensemble du Grand Lomé,  la protection de l’environnement, la planification de l’aménagement du territoire du district autonome, la promotion et la réalisation des actions économiques, sociales et culturelles.

« L’Etat peut confier au District Autonome du Grand Lomé, la gestion des infrastructures d’importance nationale à caractère commercial sportif, sanitaire, culturel, etc. telles que les marchés et les hôtels etc. construits par l’Etat », précise le gouvernement.

Un gouverneur au-dessus des maires des communes de Golfe et d’Agoè-Nyivé

Le District Autonome du Grand Lomé regroupe les préfectures d’Agoè-Nyivé et du Golfe et les treize (13) communes de ces deux préfectures.

Les autorités précisent que le District Autonome du Grand Lomé est doté d’organes tels que le Conseil du District Autonome composé pour moitié de conseillers élus par les communes du grand Lomé et pour moitié des personnalités nommées par le Président de la République ; le gouverneur et le bureau du district.

L’autre précision porte sur le siège du District Autonome du Grand Lomé qui est fixé à Lomé au siège de l’ancienne mairie de Lomé.

Selon plusieurs indiscrétions, le gouverneur sera nommé dans les prochaines semaines. Des consultations sont déjà en cours et sur proposition du ministre en charge de l’administration territoriale, le Chef de l’Etat devra nommer la personnalité qui jouera le rôle de gouverneur de Grand Lomé.

Sans surprise, ce sera une personnalité du pouvoir et un homme d’Etat qui saura répondre aux attentes des autorités. Il n’y a pas de temps à perdre, indique-t-on là-bas.

{loadmoduleid 212}




Plusieurs quartiers de Lomé nagent après 5 heures de pluie

Les inondations deviennent encore récurrentes ces dernières saisons dans la capitale togolaise. Ce mercredi, plusieurs quartiers de Lomé se sont retrouvés dans l’eau à cause de la pluie. Mais les victimes ne sont pas au bout de leur peine. Selon l’alerte de la météorologie, la situation va s’empirer dans les jours à venir.

Ce n’est pas facile de vivre dans certains quartiers pendant cette saison pluvieuse. Pour s’en rendre compte, il suffit de faire un petit tour actuellement à Agbalépédo, Totsi, Adidoadin, Avedji, Agoè-2 Lions, Carrefour Bodjona, Adidogomé, Nukafu, Adakpamé entre autres pour constater l’ampleur du dégât causé par la pluie qui s’est abattue sur Lomé pendant 5 heures d’horloge.

Ces différents quartiers sont dans l’eau. Ailleurs, plus précisément à Agbalépédo, ce sont des maisons, bureaux, garages qui sont engloutis par l’eau.

{loadmoduleid 210}

Sur le tronçon Attikoumé-Adidogomé, les passagers n’ont d’autres choix  que de marcher sous l’eau. Le bassin d’Adidogomé et celui de  Lomégan sont complètement débordés. Même situation à Nukafu, Adakpamé ou encore à Bè où la route qui relie le marché de Bè au Carrefour Fiata est impraticable.

Ce sinistre causé par la grande pluie qui s’abat sur la capitale depuis le matin est la confirmation de l’alerte donnée il y a quelques jours par la direction de la météorologie. La situation pourra être pire dans les jours à venir, si d’éventuelles précautions ne sont pas prises par les autorités mais aussi les citoyens.

En effet, selon la Direction Générale de la Météorologie Nationale (DGMN), d’abondantes pluies sont attendues au Togo jusqu’à mi-novembre.

« Les pluies qui ont commencé par pleuvoir sur la ville de Lomé et ses environs depuis le 1er septembre vont continuer jusqu’à mi-octobre voire fin octobre et les petites pluies vont terminer à partir début novembre » a confié en septembre à Togo Breaking News, Latifou Issaou, directeur général de la DGMN.

{loadmoduleid 212}