1

Covid19: la sortie de Mgr Barrigah fait réagir Col Djibril

Rich results on Google's SERP when searching for 'barrigah'

Mgr Nicodème Barrigah-Benissan a invité mercredi les chrétiens catholiques à la prudence face à la Covid19 et à se faire vacciner. Une sortie qui faisait suite au décès d’un prêtre catholique pour cause de la pandémie. Le Colonel Mohaman Djibril, le responsable de la Coordination nationale de la gestion de la riposte à la Covid19 (CNGR-Covid19) appelle à suivre l’exemple du prélat.

Le Colonel Mohaman Djibril a déploré mercredi l’augmentation des cas de Covid au Togo ces derniers temps. Cette recrudescence est due selon lui au relâchement dans le respect des mesures barrières.

Pour le Colonel Djibril, il faut intensifier la sensibilisation en rappelant aux populations le lavage régulier des mains avec du savon, le port obligatoire des masques de protection, le respect de la distanciation sociale et l’utilisation des gels hydroalcooliques entre autres.  Et surtout appeler les populations à se vacciner pour l’atteinte d’une immunité collective.

Le médecin-colonel exhorte à une participation de tous les acteurs dans n’importe quel secteur pour y arriver. De là, il invite à prendre l’exemple sur Mgr Barrigah-Benissan.

« Je salue le travail particulier fait par certains leaders religieux, qui cette semaine ont appelé les uns et les autres à se faire vacciner » s’est félicité le colonel qui ajoute « Également je remercie ces leaders religieux qui donnent le bon exemple, et j’appelle les autres leaders à en faire de même ».

Mgr Barrigah appelle subtilement à la vaccination

Dans sa réaction, Mgr Barrigah a précisé que la vaccination ne garantit pas à 100% le risque de contamination de Covid19 mais permet d’éviter les formes graves de la maladie.

« En dehors des gestes barrières, de nombreuses données scientifiques ont démontré qu’aujourd’hui, en l’absence de traitement curatif pour cette pandémie, seule la vaccination permet une prévention efficace. La vaccination n’empêche certes pas la contamination mais elle rend 10 à 12 fois moins contagieuse, la personne vaccinée et surtout lui permet en cas de contamination, de ne pas développer, de formes graves de la maladie », a-t-il dit.

A signaler que cet évêque est le seul leader religieux au Togo à s’être prononcé publiquement sur la campagne de vaccination depuis qu’elle a été lancée en mars dernier dans le pays.




Colonel Djibril va enquêter dans les hôpitaux

Rich results on Google's SERP when searching for 'Colonel Djibril'

Le Colonel Djibril Mohaman s’est prononcé mercredi sur des pratiques peu orthodoxes dont feraient preuve certains agents de santé dans le cadre de la gestion de Covid19. Le coordonnateur de la Coordination nationale de la gestion de la riposte à la Covid19 (CNGR-Covid19) annonce des enquêtes dans ce sens. Il s’agit de décourager des soignants qui utiliseraient la pandémie à des fins lucratives.

La réaction du Colonel Djibril fait suite à une récente sortie de la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT). 

Dans un communiqué publié, l’organisation de la société civile révèle que dans la journée de mardi, certains malades arrivés au CHU SO ont été automatiquement déclarés atteints de Covid-19 et isolés de leurs parents ou accompagnateurs.

« Le pire est le fait que les soignants ne cherchent même pas à faire le test PCR ni aux accompagnateurs, ni aux membres de la famille dont est issue le malade. Isolés, on leur exige de leur parent à payer une somme de plus de 40.000 FCFA par jour », a déploré le communiqué signé par le président, Emmanuel Sogadji.

La surprise du Colonel Djibril

Interpellé mercredi sur le sujet au cours de l’habituelle conférence de presse sur le Covid, le médecin-colonel Djibril se dit surpris. Il a promis investiguer pour découvrir les coupables. 

« Nous ne sommes pas au courant de cette situation. Mais comme vous venez d’attirer notre attention sur ça, nous allons mener notre petite enquête pour voir si c’est vrai et éventuellement décourager ceux qui s’adonnent à ce genre de pratiques », s’est-il engagé.

Le Directeur général du Service de Santé des Armées indique que ceux qui font le test sont agents publics et sont payés par l’Etat.

De même, il rappelle que le diagnostic de Covid est clinique et biologique. On ne peut pas se baser sur des faits ou des suppositions pour déclarer quelqu’un malade de la maladie.

Colonel Djbril précise que la confirmation du cas de Covid se fait par le test PCR.




Covid19: Un prêtre catholique décède, Mgr Barrigah au créneau

Rich results on Google's SERP when searching for 'catholique'

L’Eglise catholique du Togo a perdu il y a quelques jours Charles Gazere. Le jeune prêtre catholique était Vicaire à la quasi-paroisse Saint Esprit de Djagblé. Ce dernier est mort de Covid19.

Charles Gazere était « Configuré au Christ à travers l’ordination sacerdotale, il y a seulement 20 mois, le 21 décembre 2019, il avait eu 30 ans le 6 juin passé ».

Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan, Archevêque de Lomé a dirigé l’enterrement mercredi. Et dans son homélie, le prélat a invité les fidèles à la prudence et à la vaccination. Pour lui, aucune couche sociale de la population n’est épargnée.

« Les hommes, les femmes, les plus âgés, les plus jeunes, les riches, les pauvres, les consacrés, les non consacrés, les évêques, les prêtres, nul n’est à l’abri », rappelle le prélat catholique.

Ce décès d’un prêtre catholique survient alors que le Togo connaît un nouveau pic des contaminations. Le 14 août dernier, 265 personnes ont été testées positives sur 2398 tests effectués. On déplore également des morts chez des sujets qui sont très jeunes.

Actuellement, le nombre de décès est de 170 dont plus de 37 depuis juillet 2021.

« Au regard de cette situation, je viens lancer un appel pressant à tous et chacun, individuellement et collectivement, à ne pas baisser la garde car il est observé actuellement un relâchement dans le respect des gestes barrières », a lancé l’archevêque de Lomé.

Le prélat catholique exhorte à la vaccination

Mgr Barrigah exhorte les uns et les autres à continuer par observer scrupuleusement, dans les paroisses et autres lieux, les gestes barrières en l’occurrence la distanciation sociale, le port constant des masques, le lavage régulier des mains ou leur désinfection par du gel hydro alcoolique.

« En dehors des gestes barrières, de nombreuses données scientifiques ont démontré qu’aujourd’hui, en l’absence de traitement curatif pour cette pandémie, seule la vaccination permet une prévention efficace. La vaccination n’empêche certes pas la contamination mais elle rend 10 à 12 fois moins contagieuse, la personne vaccinée et surtout lui permet en cas de contamination, de ne pas développer, de formes graves de la maladie », a-t-il préconisé.

Actuellement, le Centre hospitalier régional (CHR) de Lomé réquisitionné pour le traitement des cas de Covid19 accueille plus d’une soixante de patients dont plus de la moitié, grave et en réanimation. Ce centre est tout simplement débordé.

Le prélat catholique n’a pas manqué de saluer les efforts du personnel soignant qui fait un travail harassant pour prendre en charge les cas graves de Covid19.




Togo: la direction des cultes mobilise contre la Covid19

Rich results on Google's SERP when searching for 'cultes'

Le Directeur des cultes a rencontré mardi les points focaux chargés du suivi du respect des mesures barrières anti-Covid19 dans les lieux de culte de la région maritime. Il a été question pour le Lieutenant-Colonel Bédjani Bélei de faire le point de la situation avec ses interlocuteurs. A l’issue, ces points focaux ont été engagés à redoubler d’ardeur afin d’éviter une propagation de la Covid19 dans les lieux de culte.

La rencontre a permis aux participants de faire le point à travers des échanges d’orientation sur les actions futures. Les autorités comptent améliorer les stratégies visant à freiner la propagation de la pandémie.

A l’occasion, le directeur des cultes a salué et félicité les points focaux pour leur engagement dans la lutte contre la propagation du Covid-19.

Regard de l’administration des cultes

Lt-Col Belei a exprimé ses gratitudes à tous pour leur dynamisme et leur présence remarquable sur le terrain qui ont permis à l’administration des cultes d’avoir un regard de veille permanent sur le respect des mesures prises par le Gouvernement en matière de lutte contre la propagation du Covid-19.

« Je me réjouit des résultats positifs enregistrés grâce aux différentes actions menées ayant contribué à réduire le risque des dérapages dans les lieux de culte », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le Directeur des cultes a exhorté les points focaux à redoubler d’efforts face à la situation alarmante de l’augmentation des contaminations.

Pour leur part, les points focaux ont réaffirmé leur détermination à travailler pour inverser la tendance de contamination à la Covid-19.

La rencontre de Lomé est la première d’une série prévue avec les points focaux ainsi désignés sur l’étendue du territoire national. Ces rencontres sont prévues dans les différents chefs-lieux des régions.

Les points focaux, précisons-le, ont été désignés dans toutes les communes du pays pour assurer le suivi du respect des mesures barrières dans les lieux de culte au Togo, conformément aux instructions du gouvernement.

Notons que le Togo compte à ce jour plus de 2540 cas actifs et plus de 170 décès.




Togo: les qualifiés pour le vaccin Johnson & Johnson

Rich results on Google's SERP when searching for 'vaccin'

Le gouvernement togolais a réceptionné la semaine dernière 117.600 doses de Johnson & Johnson pour renforcer la lutte contre la pandémie à la Covid-19. Il s’agit d’un premier lot qui fait partie de la commande de 4 millions de doses faite par le Togo. En attendant les autres lots, la liste des personnes admises pour Johnson & Johnson est connue.

Selon un communiqué du gouvernement, les 117.600 doses de Johnson & Johnson sont déployées dans le Grand Lomé à compter de lundi 16 août 2021.

« Johnson and Johnson sera administré aux personnes âgées de 20 ans et plus et n’ayant reçu jusqu’alors aucun vaccin contre la Covid-19 », détaille le document.

La vaccination n’est pas obligatoire mais elle est gratuite. Il est alors demandé à toute personne désireuse de recevoir Johnson & Johnson de se faire enrôler en composant le *844# ou en se rendant sur le vaccin.covid19.gouv.tg pour se faire enregistrer et se rendre ensuite dans un centre de santé.

Par ailleurs, les autorités togolaises rassurent les personnes en attente de leurs deuxièmes doses de vaccin Astra Zeneca que des dispositions sont prises pour son acquisition et son acheminement.

Un vaccin avec des avantages

Johnson & Johnson est produit en Afrique du Sud via la plateforme de l’Union Africaine (UA). Il présente plusieurs avantages notamment l’administration en une seule dose, la présentation en flacon de 5 doses et la conservation à des températures comprises entre 2 et 8 degrés.

Notons qu’en conseil des ministres le mercredi dernier, le gouvernement a insisté sur la nécessité d’intensifier la lutte contre la Covid19 et a invité les citoyens à recevoir leurs doses.

Pour le ministre en charge de la santé, les 35 des 36 décès enregistrés depuis le 1er juin sont survenus chez les personnes non vaccinées.




Johnson and Johnson au Togo, la joie de Faure Gnassingbé

Rich results on Google's SERP when searching for 'Johnson and Johnson'

Le Togo a reçu jeudi 118.000 doses du vaccin Johnson and Johnson. Le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a réceptionné la cargaison en présence des représentants d’AFREXIM BANK,  de l’OMS et de l’UNICEF. Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a salué l’arrivée de ces vaccins et invite la population à se faire vacciner massivement.

La cargaison reçue jeudi fait partie du premier lot des quatre millions (4.000.000) de doses du vaccin Johnson and Johnson commandées par l’Etat togolais pour un coût de  plus de 16 milliards de FCFA.

Le Togo fait ainsi partie des tout premier pays africains à acquérir ce vaccin produit en Afrique du Sud via la plateforme de l’Union Africaine (UA).

Le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé a salué l’arrivée de ces vaccins dans son pays. Faure Gnassingbé explique que la réception des doses de Johnson & Johnson vient renforcer les efforts déployés par le gouvernement depuis le début de la pandémie de la Covid-19 pour surmonter les défis sanitaires et économiques.

« Aujourd’hui, notre pays est très fier d’être l’un des tout premiers pays africains à recevoir les premières doses de vaccins Johnson & Johnson made in Africa. Je me réjouis donc de l’arrivée rapide de ces doses et j’invite mes concitoyens à se faire vacciner massivement pour endiguer la maladie », a déclaré M. Gnassingbé.

Johnson and Johnson et d’autres vaccins

Le vaccin Johnson and Johnson présente plusieurs avantages notamment l’administration en une seule dose, la présentation en flacon de 5 doses et la conservation à des températures comprises entre  2 et 8 degrés.

Le Togo disposait déjà des vaccins AstraZeneca, Sinovac et Pfizer. 337.820 personnes ont reçu la première dose, soit 4,2% de la population totale. 158.310 personnes ont eu la deuxième dose.

Le pays avait reçu 716.620 doses de vaccins depuis mars 2021 à travers l’initiative COVAX, l’Union Africaine et la Chine. Avec les 118.000  doses du vaccin Johnson & Johnson, cela fait un total 834.620 doses de vaccin anti-Covid-19 reçu.




Covid-19: Un durcissement contre le relâchement

Rich results on Google's SERP when searching for 'Covid-19'

Le Médecin-Colonel Mohaman Djibril annonce le renforcement de la présence du Groupe mixte de surveillance anti-Covid19 (GMS Covid-19) à Lomé dans les prochains jours. Cette force sera une nouvelle fois mise à contribution pour durcir le ton en vue du respect de mesures barrières contre le Covid-19. Pour le coordonnateur de la Coordination nationale de la gestion de la riposte à la Covid19 (CNGR-Covid19), la hausse des contaminations inquiète.

Faisant la situation actuelle de Covid-19 au Togo, le Col Djibril a indiqué que le nombre de patients enregistrés cette semaine a doublé comparativement à la semaine précédente. De 215 cas, le chiffre a augmenté à 449. On note aussi que le nombre de personnes décédées a triplé. Les chiffres sont passés de 2 à 6.

Le coordonnateur de la CNGR-Covid19 explique cette recrudescence par un retour massif des vacanciers venus des 4 coins du monde et un relâchement dans le respect des mesures barrières. Entre autres le port de masque de protection, le lavage des mains avec du savon, le respect de la distanciation sociale et l’interdiction de rassemblement de plus de 15 personnes.

Eviter une explosion de Covid-19

Selon le Col Djibril, il faut rester vigilant et que chacun joue sa partition pour éviter une explosion dans les prochains jours.

« Nous devons accentuer encore plus la sensibilisation. La force GSM va agir encore plus pour faire respecter toutes les mesures restrictives édictées par le gouvernement », a-t-il prévenu.

Colonel Djibril réitère la décision du gouvernement relative à l’interdiction des fêtes traditionnelles cette année sur toute l’étendue du territoire national.

A ce jour, le nombre total de décès dû à la Covid-19 au Togo est de 133. Le nombre de cas actifs est de 476. Un total de 377799 tests de laboratoire ont été effectués sur toute l’étendue du territoire national.




Lomé: le GMS Covid19 inflige à nouveau des amendes

Rich results on Google's SERP when searching for 'GMS'

Le Groupe mixte de surveillance anti-Covid19 (GMS Covid19) a sérieusement repris service à Lomé. Et avec la manière. Les éléments du GMS ont investi plusieurs artères de la capitale pour contrôler le respect des mesures barrières contre la Covid-19. Des contrevenants sont verbalisés. 

L’opération a démarré depuis le milieu de la semaine et se poursuit.  Selon les indiscrétions la nouvelle descente musclée du GMS Anti-Covid19 dans les rues aurait été ordonnée par le commandant du GMS Anti-Covid19. Ceci à cause de l’augmentation du cas de coronavirus enregistrés ces jours-ci au Togo.

L’opération a débuté timidement en milieu de semaine notamment dans plusieurs quartiers de la commune d’Agoe-Nyivé 1. Elle s’est étendue vendredi à d’autres quartiers notamment Avédji, Totsi et Agbalépodo.

Au carrefour d’Agbalépodo, à quelques mètres du marché où nous nous sommes rendus, ce sont le lieutenant Gbadjodji du camp de police de Logopé et ses éléments qui sont aux trousses des usagers de la route qui sont sans cache-nez. 

Intraitable GMS

Ce contrôle n’échappe à personne. Qu’on soit en voiture ou à moto ou qu’on soit piéton, on est tenu de porter correctement son masque de protection contre la Covid-19.

Les contrevenants sont soit verbalisés en payant une amende de 3000F CFA ou soit obligés de rebrousser chemin.

Cette façon d’exercer par le GMS Anti-Covid19 n’est plus arrivée il y a un temps. Son prédécesseur (FOSAP) avait travaillé à la prise de conscience par les citoyens de la crise sanitaire. Mais un temps, l’on a constaté un relâchement.




Covid19: Vaccination obligatoire pour tous les sportifs au Togo

Rich results on Google's SERP when searching for 'vaccination'

La reprise effective des activités sportives et des loisirs au Togo est conditionnée par la vaccination contre la Covid-19.  Il est annoncé à cet effet, une campagne nationale de vaccination à l’intention des acteurs des fédérations nationales sportives et des loisirs. La date de la campagne n’est pas connue mais les présidents des fédérations sont tenus de communiquer l’effectif global des sportifs de leurs structures respectives avant le 16 juillet prochain.

La décision est prise par le gouvernement togolais. Dans une lettre écrite lundi, le ministre en charge des sports informe qu’en collaboration avec la Coordination nationale de riposte de la Covid et le ministre en charge de la santé, il sera organisé une campagne de vaccination contre le Covid-19 avant la reprise des activités sportives au Togo.

« Je voudrais vous informer que le ministre des sports et des loisirs entend organiser une campagne de vaccination contre la Covid-19 au profit des acteurs des fédérations nationales sportives et des loisirs…», a écrit Dr Lidi Bessi Kama aux présidents des fédérations nationales sportives et des loisirs du Togo.

Vaccination pour la reprise

Pour la ministre, il s’agit de préparer ainsi la reprise effective des activités sportives et des loisirs sur toute l’étendue du territoire national

Notamment, il s’agit des athlètes, joueurs, entraineurs, membres des bureaux exécutifs et personnel administratif, ligues, districts et associations.

Mme Bessi Kama demande aux présidents d’envoyer l’effectif global des acteurs de leurs structures respectives à la Direction des sports et de l’éducation physique et à la direction des loisirs au plus tard le vendredi 16 juillet 2021.

Suspendues l’année dernière pour cause de coronavirus, les activités sportives ont été reprises en janvier 2021. Mais pas toutes. Le sport de masse n’a pas été autorisé.




Togo: Colonel Djibril impose un passeport vaccinal

Rich results on Google's SERP when searching for 'colonel djibril'

Pour rendre visite à un patient admis au Pavillon militaire du CHU Sylvanus Olympio de Lomé, il faut présenter un passeport vaccinal. Le Colonel Djibril Mohaman en a décidé ainsi. La décision vise à lutter contre la propagation du coronavirus.

Cette décision du Directeur général du Service de Santé des Armées est contenue dans une note circulaire affichée au niveau du Pavillon militaire du CHU SO.

La décision qui prend effet à compter de lundi 12 juillet impose la présentation de la carte vaccinale anti-Covid-19 aux personnes cherchant à visiter des patients hospitalisés au niveau de cette unité sanitaire détenue par des militaires.

Dans les détails, Médecin-Colonel Djibril Mohaman indique que toute personne non vaccinée contre la Covid-19 au moins une dose, ne pourra plus rendre visite aux malades hospitalisés au Pavillon militaire.

Col Djibril affirme ainsi que les visites aux malades ne sont autorisées que sur présentation d’une carte vaccinale anti-Covid-19, avec au moins une dose ou un test PCR Covid-19 négatif de moins de 07 jours.

En outre, celui qui est également à la tête de la Coordination national de la gestion de la riposte à la Covid19 (CNGR-Covid19) exigé le port obligatoire de masque pendant toute la visite.

On explique cette décision par la volonté de limiter la propagation de la pandémie à coronavirus au niveau du Pavillon militaire.

Au sujet du coronavirus, le Togo compte 14.270 cas confirmés dont 13.656 guéris, 481 actifs et 133 décès. Les contaminations sont encore relativement importantes dans le pays.

Colonel Djibril avait annoncé la semaine dernière la possible pour les autorités togolaises de revenir sur les mesures drastiques telles que les bouclages de zone, les couvre-feux.