1

4 braqueurs abattus vendredi à Lomé par la police togolaise

Quatre braqueurs ont été  abattus ce vendredi matin aux environs de 3h à Zossime dans la préfecture d’Agoe. Selon les informations communiquées par la police togolaise, ils s’apprêtaient à commettre un nouveau forfait.

Armés de Pistolets Automatiques  et de 2 machettes, ces malfrats impliqués dans plusieurs actes de braquages à Lomé et ses environs depuis plusieurs ont rencontré plus forts qu’eux cette fois-ci et n’ont pas pu tirer.

Le Groupement d’intervention de la police nationale (GIPN) en patrouille dans la zone vers 3 heures du matin a dû les abattre.

Alors que nous évoquions dans nos dernières informations 3 malfrats, les derniers détails qui nous sont parvenus indiquent qu’ils étaient plutôt au nombre de 4 à être tombés sous les balles du GIPN.

 




Togo: 8 morts suite à un braquage à Takpamba

Les évènements se sont déroulés dans la nuit du 08 au 09 février 2017 à Takpamba (préfecture de l’Oti). En effet, un braquage d’un commerçant qui a occasionné trois (03) décès et la répression de la population du milieu a fait 5 autres décès. Le gouvernement annonce que les investigations sont en cours.

C’est le ministre de la sécurité et de la protection civile qui a rendu compte au Conseil des Ministres de ces évènements samedi.

En effet après avoir braqué un commerçant de la localité de Takpamba qu’ils ont tué ainsi que ces femmes, selon les témoins, les présumés coupables se sont enfuis. Mais très rapidement deux d’entre eux ont été appréhendés. 

Et les réactions des populations locales ont été sans pitié. Cinq (05) autres personnes vont malheureusement perdre leur vie. On note également des déplacements des populations et des dégâts matériels importants.

Le gouvernement condamne ces actes de violence et présente ses condoléances aux familles éplorées. Tout en invitant la population au calme, les autorités rassurent que les investigations sont en cours pour situer les responsabilités.




Deux malfrats abattus par la police à la frontière Togo-Ghana

Les forces de l’ordre et de sécurité togolaises ne font plus de cadeaux aux braqueurs qui multiplient leurs basses besognes ces derniers temps. Dans la nuit du 28 au 29 décembre derniers, deux d’entre eux ont été abattus pendant qu’ils cherchaient à commettre un nouveau forfait. 

Armés de machettes, ces deux braqueurs tentaient de braquer des commerçants qui empruntaient le tronçon qui va de l’ancienne douane de Segbé (Frontière Togo-Ghana) à la localité de Zanguéra.

Suite à une patrouille policière dans la zone, ils tentaient de s’échapper mais l’intervention du Groupe d’intervention de la police nationale (GIPN) a permis de les mettre hors d’état de nuire. 

Ils ont été abattus au petit matin du 29 décembre.




6 braqueurs dépouillent les passagers d’un bus sur la nationale n°1

Les actes de braquage se poursuivent sur l’étendue du territoire togolais à l’approche des fêtes de fin d’années. Vendredi, un bus de transport en commun qui a quitté Dapaong pour Lomé a été braqué au Carrefour Gando, près de Mango.

Selon les témoignages, les bus appartenant à la Société ETRAB a été braqué par 6 coupeurs de route qui sévissent à ce niveau de la route national n°1 et les occupants n’ont rien pu faire pour échapper à la cruauté de ces bandits.

Tous les passagers ont été dépossédés de leurs biens et téléphones par les 6 braqueurs lourdement armés qui ont réussi à s’évaporer dans la nature.

Heureusement, il n’y a pas eu de morts ni de blessés parmi les passagers. Les forces de l’ordre et de sécurité sont activement à la recherche de ces individus.




Une fonctionnaire internationale braquée près de l’aéroport de Lomé

Les braqueurs viennent encore de frapper à Lomé. Ce vendredi aux environs de 18 heures, alors que tout le monde quitte le travail et se dirige vers les domiciles, un véhicule du corps diplomatique a été braqué dans les environs de l’aéroport de Lomé.

Selon les informations, les braqueurs ont suivi le véhicule depuis la banque. Et lorsque la dame est rentrée dans l’institution bancaire, les braqueurs ont placé un clou sur le pneu arrière de la voiture. 

Après les opérations, la voiture a quitté la banque et arrivé au niveau de la clinique de l’aéroport, le  s’est dégonflé.

C’est lorsque la dame est sortie du véhicule que les braqueurs lui ont arraché son sac à main dans lequel se trouvait une importante somme d’argent.

Après avoir réussi leur coût, ces braqueurs à dos des motos sans plaques se sont évaporés dans la nature de Lomé.