Ad Top Header

Le Général Dadja Martin Maganawe se signale. Le nouveau Chef d'État des Forces Armées Togolaises vient d'ordonner un repli des militaires détachés auprès des autorités civiles. Les concernés doivent s’exécuter le mardi prochain. Les réticents seront considérés comme déserteur.

Plusieurs officiers de l’armée togolaise ont reçu début janvier des promotions.  La ministre des armées, Marguérite Gnakade a signé le 4 janvier dernier un document dans ce sens.  Ainsi,  le Directeur de la police nationale, le Secrétaire général du ministère de la sécurité, le directeur général de l’ASAIGE, le directeur général du CHU Campus, notamment changent de grades.

Nommé dimanche, Chef d’état-major des Forces Armées Togolaises à la place de Félix Abalo Katanga, le  Général de brigade Dadja Maganawe a aussitôt pris fonction. La cérémonie de passation s’était déroulée à la place d’armes des FAT quelques heures seulement après l'officialisation du décret présidentiel. Elle a été présidée par la ministre des armées, Essossimna Marguerite Gnakade.

Félix Kadangha n'est plus le Chef d'état-major des Forces Armées Togolaises (FAT). Le Général a été remplacé dimanche par l'ancien secrétaire général du ministère des armées, Martin Dadja Maganawe.

Les Forces Armées Togolaises (FAT) sont en deuil. Le Général Seyi Memene, un des architectes du régime en place, s'est éteint samedi. L'ancien ministre de l’intérieur, également ancien vice-président de la Confédération Africaine de Football (CAF) est décédé des suites d'un accident vasculaire cérébral (AVC).

Le mystère reste encore entier dans l’enquête sur l’assassinat du Colonel Bitala Madjoulba. Des examens balistiques ont permis de déterminer l’arme utilisée pour l’assassinat du chef corps du 1er Bataillon d’intervention rapide (1er BIR). Evoquant  le sujet, le procureur de la République, Blaise Essolissam Poyodi par d’un concert criminel complexe.

Les choses se compliquent davantage dans l’enquête ouverte dans le cadre de l’assassinat du Colonel Bitala Madjoulba. Les premières conclusions de l’enquête ne permettent pas d’avancer. Une sorte de surplace alors qu’on apprend que l’arme qui a servi à tuer ce valeureux militaire est issue du camp qu’il dirigeait. Par ailleurs, le juge en charge du dossier vient de commettre une commission rogatoire chargée d’auditionner plusieurs militaires.

Marguerite Gnakade n’est pas militaire mais elle est fille de militaire. Cadre de banque, elle dirige depuis début octobre 2020 le ministère des armées. En tant que telle, elle décide de s’affirmer sur le terrain et devant ses « hommes », en militaire.

Le gouvernement togolais va investir davantage dans l’équipement de l’armée. Il a adopté cette semaine le projet de loi relatif à la programmation militaire. Il est question pour les autorités togolaises d’adapter la défense nationale aux risques sécuritaires sous-régionaux. Le but étant de renforcer la protection des togolais et du territoire national.

Faure Gnassingbé redistribue les cartes au niveau du commandement des Forces armées togolaises (FAT). Par une série de décrets pris samedi, les différentes entités de l’armée togolaise ont de nouveaux patrons. De même, Faure Gnassingbé s’offre un nouveau Chef de l’Etat-major particulier.

Page 1 of 5
OTR