Ad Top Header

Golfe 4: Fabre s’explique sur le non-paiement des salaires de janvier

By February 18, 2021 3175

Jean Pierre Fabre n’a pas l’intention de garder le salaire du personnel de la commune du Golfe 4. Le maire d’Amoutivé a tenu à le préciser en début de semaine. Jean-Pierre Fabre répondait ainsi aux critiques pour une incapacité financière à faire face à ses obligations de la fin du mois. Pour l’opposant au régime de Faure Gnassingbé, le retard dans le payement est dû à un souci technique.

Des agents de la commune du Golfe 4 n’ont pas encore perçu leur salaire du mois de janvier. Cette information qui est devenue une matière à critique pour les déclinologues a fait réagir Jean-Pierre Fabre lundi dernier.

Selon le maire, Il y  a de cela quelques jours, la municipalité du Golfe 4 a été informée par le District Autonome du Grand Lomé (DAGL) qu’il ne lui est plus possible d’utiliser son serveur des ressources humaines.

On signale que depuis la prise en fonction des maires en 2019, le DAGL a mis à la disposition des 7 communes de la préfecture du Golfe un Sage Paie qui leur permet de gérer leur comptabilité et bien d’autres besoins.

M. Fabre souligne que face à la note du DAGL, il faut d’abord acheter un autre serveur et ensuite implanter dans le logiciel la nouvelle nomenclature. A noter que dans une récente  lettre  d’orientation du ministre en charge de l’administration territoriale, il a été demandé aux communes d’installer une  nomenclature en ce qui concerne la comptabilité publique.

« Implanter cette nouvelle nomenclature dans le logiciel demande du temps. Les deux combinés ont fait que nous n’avons pas pu payer.  C’est un juste un problème technique qui n’a rien à voir avec une incapacité financière de faire face à nos obligations à la fin du mois », a-t-il clarifié.

Le président national de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) rassure qu’il n’a pas de besoin à vouloir garder des agents sous sa responsabilité sans salaire encore que l’argent qui leur revient de droit ne sort pas de sa poche.

« Quel intérêt moi j’ai en refusant de payer aux agents ? Non, arrêtons tout cela… Je crois moi aussi au Saint-Esprit et je sais que le travailleur mérite son salaire », a conclu le leader de l’ANC.

OTR